Je sais bien que j’ai un peu perdu l’habitude de ce rendez-vous trimestriel qu’est la preview de saison, mais dans la mesure où l’été j’ai plus de temps avec les vacances : je me suis dit pourquoi ne pas saisir l’occasion de donner mon avis, d’autant que je vois souvent des gens demander ce qu’il y a de bien à regarder comme à chaque saison. Avant de commencer ma petite liste je tiens à souligner qu’on peut aussi retrouver mon avis sur la saison d’été 2019 dans le podcast « Le comité des saisons » dont j’ai eu l’honneur d’être un des invités pour l’été, de la même façon que j’avais pu l’être cet hiver (https://forum-thalie.fr/comitedesaisons/elever-sa-future-femme-c-est-non-s01e07-impressions-ete-2019/). Comme souvent je me contenterais d’un ordre alphabétique pour la preview.

 

Araburu Kisetsu no Otome-domo yo

Studio : Lay-duce

Diffuseur : /

Genre : Romance scolaire

Un titre atypique de cette saison, atypique non pas pour son cadre puisqu’il s’agit d’un énième anime scolaire, mais plutôt atypique par son ton. Dans ce nouvel anime du studio Lay-duce (Classroom Crisis, Release the Spyce) où on retrouve le tandem Okada-Masahiro, on suit les émois amoureux d’un groupe d’adolescentes réunies dans le club de littérature. Un certain mélange de situations parfois naïves, parfois crues ou ridicules, induit un certain réalisme bien souvent absent des autres productions du genre qui tendent à occulter toute la dimension des questions sexuelles autre que passant par un fan service bien gras. Au final un titre intriguant et amusant qui se focalise sur les relations humaines comme la plupart des travaux de Mari Okada.

Hype : 3/5

 

Arifureta Shokugyou de Sekai Saikyou

Studio : White Fox, Asread

Diffuseur : Wakanim

Genre : Issekai fantasy

Cette saison on trouve encore de nombreux issekai, la plupart de qualité fort douteuse comme trop souvent. Arifureta ne m’a pas fait bonne impression pour ces premiers épisodes, introduction lacunaire du contexte, personnage nul qui devient très fort dans une ambiance sombre qui pue la gratuité, rencontre avec une loli-vampire de service et monstres en 3D plutôt disgracieux à l’écran et je passe sur le fait que le héros se bas avec un armement lourd digne de GGO ou d’une tuerie américaine. Mis à part tout ces points négatifs, j’ai l’impression que le Lore du titre présente quand même un vague intérêt et que quelques persos sont rapidement attachants bien que caricaturaux. En conclusion je pense que c’est un titre assez bof mais dont l’entrée en matière est franchement mauvaise mais commence déjà à s’améliorer.

Hype : 1/5

 

Cop Craft

Studio : Millepensee

Diffuseur : Wakanim

Genre : Enquête, Magie, reverse-isekai

Cop Craft est une de mes bonnes surprises de la saison. On s’y retrouve dans une ville, San Teresa, qui borde le Pacifique là où un portail vers un monde magique s’est ouvert il y a des années, un peu à la manière d’un Gate ou d’un Kekkai Sensen. On se rapproche un peu plus du second titre cité d’ailleurs, car l’histoire est centrée sur les péripéties d’un flic de la zone qui se retrouve donc confronté à une criminalité impliquant des habitants des deux mondes et donc de la magie. Après la mort de son équipier, il se retrouve à devoir faire équipe avec une homologue du monde magique aux méthodes plutôt radicales. Au programme : importation de créatures magiques, complots pour déclencher une guerre entre les deux mondes et probablement plus par la suite. Seule ombre au tableau pour ma part : une technique oscillant entre le correct et l’indigent (plan statiques, combats hors-champ, visuels déformés) ce qui n’est malheureusement guère inhabituel venant de ce studio. L’opening par contre est un des meilleurs de la saison.

Hype : 3/5

 

Dr Stone

Studio : TMS Entertainement

Diffuseur : Crunchyroll

Genre : Post-Apo, Science-Fiction

Docteur Stone est un des gros titres de la saison, adaptation d’un mange du shonen jump crée par le mangaka Boichi et largement mis en avant par Crunchyroll. Docteur Stone met en scène les aventures de Senku, un adolescent scientifique de génie qui se retrouve pétrifié avec toute l’humanité à cause d’un phénomène indéterminé. Les humains bien que pétrifiés, ne sont pas morts et restant conscient pour certains comme Senku qui va compter les secondes pendant 3700 ans afin d’éviter de se réveiller en plein hiver… Une fois réveillé ainsi que son meilleur ami Taiju, ils entreprennent de réinventer la technologie humaine à partir de ses connaissances encyclopédiques, notamment en termes de chimie dans un premier temps. Si la survie dans ce monde sauvage semble bien se passer, ils sont rapidement confrontés à un problème avec le retour de Tsukasa, l’adolescent le plus fort du Japon qui a un projet diffèrent de celui de Senku pour l’humanité : l’un veut restaurer l’humanité telle qu’elle était, l’autre la purger de la corruption et notamment des adultes. Un titre prenant, intriguant, parfois instructif et très propre visuellement qui mérite qu’on lui laisse sa chance.

Hype : 3/5

 

Dumbbell Nan Kilo Moteru?

Studio: Doga Kobo

Diffuseur : ADN

Genre : Comédie, sport

Une excellente surprise pour un titre que j’avais injustement snobé au départ de la saison, mais heureusement j’ai été sauvé par le comité. Dumbbel est le nouveau titre de Doga Kobo qui revient à un standard de qualité qui avait un peu manqué ces dernières saisons. On suit ici les péripéties d’un groupe de filles avec en premier lieu Sakura Hibiki, adolescente dynamique qui se retrouve à tenter sa chance dans la salle de musculation de « Silverman Gym » pour tenter de se faire une silhouette de rêve pour draguer en vacances… Mais rapidement elle se prend au jeu, notamment après sa rencontre avec Machio le prof hyper-musclé qui passe son temps à déchirer ses fringues et Akemi, sa nouvelle amies richissime et maniaque des muscles. On retrouve dans le groupe sa meilleur amie, spécialiste de la boxe et leur prof de lycée qui tente elle de cacher qu’elle est une pro du cosplay. Au programme beaucoup d’humour et de gags très réussis mais aussi beaucoup de sérieux. Les exercices sont traités avec soin et exhaustivité tout comme les questions de régime alimentaire, ce qui confère au titre une vraie dimension éducative. Il faut bien reconnaitre que ça donne envie de s’y mettre. En prime le titre possède à la fois un excellent opening et ending et je trouve que la performance de la doubleuse d’Hibiki, qui chante d’ailleurs l’opening, est vraiment intéressante pour une débutante dans le milieu.

Hype : 5/5

 

Dungeon ni Deai wo Motomeru no wa Machigatteiru Darou ka II

Studio : JC Staff

Diffuseur : Wakanim

Genre : Fantasy, Aventure

Ici on a affaire à une suite, celle de Danmachi, série de light novel populaire adapté en anime il y a déjà de nombreuses années. On y suivait les aventures de la déesse Hestia et de son protégé Bell Cranel, dans un monde où les dieux se sont mêlés aux hommes et ont créé des familles autour d’eux (Familias). Si j’avais trouvé la première saison un peu moyenne avec un rythme un peu rapide et une saison spin-off sur la famille de Loki, la sortie récente du film de la série sur Orion m’avait réconcilié avec la franchise et c’est donc avec de bonnes dispositions que j’ai accueilli cette seconde saison que je trouve bien meilleure que la première. Une des raisons de mon bon accueil réside en deux point majeurs : la situation évolue enfin, notamment pour la famille d’Hestia qui s’agrandi enfin un peu et d’un autre côté la technique reste tout à fait acceptable avec des bonnes OST en bonus.

Hype : 3/5

 

Given

Studio : Lerche

Diffuseur : Crunchyroll

Genre : Romance, Musique

Given et un titre mettant en scène la rencontre entre deux adolescents, d’un côté Uenoyama, lycéen vaguement désagréable et guitariste dans un petit groupe de musique avec des étudiants de fac et de l’autre Mafuyu, un autre lycéen au passé visiblement troublé et souhaitant apprendre à se servir d’une guitare dont il a « hérité ». Pour le moment je reste quelque peu circonspect sur le titre que je trouve à la fois lent et mollasson. Certes la back-story de Mafuyu semble intéressante et le développement de la romance entre les deux garçons n’est pas dénuée d’intérêt mais la musique reste pour le moment trop en retrait pour que ça me passionne.

Hype : 2/5

 

Granbelm

Studio : Nexus

Diffuseur : Crunchyroll

Genre : Magie, Mecha

Un des rares projets original de la saison, porté par un studio peu-connu : Nexus avec aux commandes le réalisateur et le chara-designer de l’adaptation de Re:Zero ainsi que Hanada Jukki au script (crédité pour pas mal de titres de qualités de cette dernière décennie comme Hibike Euphonium, Stein’s Gate ou YoriMoi) . Si vous êtes familiers du principe de la guerre du Graal de la saga Fate, alors vous ne serez guère dépaysés ici. Dans un monde où la magie a été bannie, les héritières de différentes familles magiques s’affronte lors des nuits de pleine Lune dans un monde magique dans le but de restaurer leurs pouvoirs. Cette guerre particulière porte le nom de Granbelm et les participantes se déroulent à l’aide de méchas magiques de différentes classes nommés Armanox. C’est ce conflit déjà en court depuis des mois qu’on va suivre à travers les yeux de Mangetsu, une lycéenne qui se retrouve impliquée à l’insu de son plein gré et va rapidement se lier d’amitié avec une des participantes du Granbelm nommé Shingetsu. Au programme : bastons de méchas dans le monde magique et intrigues, manigances et trahisons dans le monde réel. Pour le moment j’aime bien mais la chute finale sera un élément déterminant dans la qualité du titre. L’opening est visuellement un peu fade mais j’ai toujours du plaisir à entre la voix d’Aoi Eir.

Hype : 4/5

 

Kanata no Astra

Studio : Lerche

Diffuseur : /

Genre : Aventure, Science-Fiction

Un groupe de lycéen à la dérive dans l’espace et qui fait son possible pour rentrer. Non ce n’est pas Ryvius mais bien un titre de cette saison. Le groupe en sortie scolaire sur une planète se retrouve projeté loin dans la galaxie par une phénomène inconnu mais heureusement ils mettent la main sur le Astra, un vaisseau abandonné en orbite. Une fois leur position établie le verdict est sans appel : l’espoir de rentrer chez eux existe mais à condition de suivre un parcours précis avec un timing rigoureux sous peine de mourir de faim et de soif. Commence alors une épopée sympathique à base d’exploration de planète avec en prime ce qui ressemble à un complot sous-jacent. Je regrette personnellement deux choses : sa non-diffusion et son effet visuel à base de bande noires que je trouve improductif.

Hype : 2/5

 

Lord El-Melloi II Sei no Jikenbo: Rail Zeppelin Grace Note

Studio : TROYCA

Diffuseur : Wakanim

Genre : Enquête, Magie

Pour Granbelm je mentionnais Fate, or vous savez que la franchise est sous exploitation intense depuis quelques années, aussi bien par les travaux remarquables de Ufotable sur la « trame principale » avec Fate/Zero, Fate UBW ou Fate HF, mais aussi les nombreuses autres versions comme Fate/Apocrypha et Fate GO (A1), Fate Kaleid (Silver Link) ou Fate/Extra (Shaft). Comme son nom ne l’indique pas, Lord El-Melloi II est bel et bien un membre de cette grande famille. Pour ceux qui se posent la question il fait partie de ce que j’appelle la « trame principale » et vient s’intercaler entre Fate/Zero et le triptyque Fate SN/UBW/HF. On suit ici les aventure de Velvet Waver, survivant de la guerre du Graal et ancien master d’Alexandre le Grand dans Fate/Zero.  Après la guerre il finit par rentrer à Londres pour prendre la suite de son ancien mentor mort pendant le conflit (à qui il avait volé la relique d’Alexandre, ce dernier s’était finalement rabattu sur Lancer) à l’académie de magie. Se sentant responsable de sa mort il accepte même la demande de la sœur de ce dernier : Reines et prend la tête de la famille El-Melloi jusqu’à la majorité de cette dernière. On va donc suivre les enquêtes de Vawer, impliqué jusqu’au coup dans toutes les sombres affaires du monde de la magie Londonienne et les luttes d’influence à sa tête. Dans ces affaires plutôt bien pensées, il est toujours accompagné par sa disciple : Gray, qui cache à la fois un lourd secret et une grande puissance. Au final : un de mes titres favoris de la saison avec une réalisation de qualité signé TROYCA et une jolie OST de Yuki Kaijiura, en prime un joli opening instrumental et un ending chanté par une de mes chouchoutes du moment : ASCA.

Hype : 5/5

 

Maou-sama, Retry!

Studio: EKACHI EPILKA

Diffuseur : Wakanim

Genre : Isekai, aventure

Rebienvenue dans la famille des randoms isekai de saison, qui plus est par un petit et obscur studio. Ce titre commence de la même façon qu’Overlord finalement : Alors qu’il attend la fin du jeu dont il s’occupe, Oono Akira se retrouve plongé dans un univers parallèle similaire au jeu mais différent en même temps. Il se retrouve incarné dans le personnage d’un seigneur démon aux pouvoirs surpuissants. Peu après son arrivée il fait la connaissance de Rem, non Ram, non plutôt leur petite sœur cachée ? Enfin bref il rencontre la petite et mignonne Aku, une petite fille souffrant d’un handicap au pied et qu’il sauve d’un démon majeur. La relation protectrice entre notre personnage principal et la fillette est le point fort du titre, et même probablement le seul, en espérant qu’on ne soit pas devant un enième titre où le héros élève sa future femme : j’ai déjà pris position dans le comité des saisons et c’est NON. Cela mis à part, l’univers est cliché et repompe diverses idées à droite et à gauche tout en étant faible techniquement. Ah si, j’aime bien la musique de l’opening.

Hype : 1/5

 

Senki Zesshou Symphogear XV

Studio : Satelight

Diffuseur : Crunchyroll

Genre : Action, Science-Fiction, Musique

La voilà, la cinquième saison de Symphogear annoncée comme la saison ultime d’un des beaux succès de la décennie en terme d’anime original. J’ai déjà eu l’occasion de dire à de nombreuses reprise le bien que je pense de la franchise et je vous conseille si vous voulez en savoir plus de consulter les nombreux articles du grand fan de la franchise qu’est Amo (@PiscesAmo) sur le sujet. J’avais adoré la saison 1,2,3 et moins la 4, mais là c’est reparti en mode bouquet final : plus de bastons, plus de transformations de fous, plus de drama et plus de trahison. N’hésitez pas : foncez.

Hype : 5/5

 

Tsuujou Kougeki ga Zentai Kougeki de Ni-kai Kougeki no Okaasan wa Suki Desu ka?

Studio: JC Staff

Diffuseur : Wakanim

Genre : Isekai, comédie

Eh oui encore un Isekai, et celui-là est bien naze pour le compte. On suit ici un duo mère-fils avec cette dernière trop étouffante, duo qui se retrouve plongé dans un univers de jeu géré par le gouvernement. Au programme : du cheap, du beauf, du cringe et du malaise…franchement il n’y a rien à sauver pour celui-là.

Hype : 0/5

 

Vinland Saga

Studio: WIT Studio

Diffuseur : Amazon #lol

Genre : Drame, Action, Historique

Un titre très attendu et qui souffre à plein de sa diffusion sur Amazon. Vinland Saga est un titre dont j’entends beaucoup de bien depuis des années pour son manga de qualité. C’est donc ce titre qui est adapté par le désormais bien connu WIT Studio en faisant un cador potentiel de cette saison d’été. Vinland était le nom donné par les Vikings lors de leur arrivée en Amérique du Nord après avoir colonisé d’abord l’Islande puis le Groenland, et logique : le titre parle des Vikings lors de leur âge d’or qui les conduira à parcourir toute l’Europe et d’y créer de nombreux fiefs comme en Normandie, en Angleterre ou en Sicile. Dans Vinland Saga on suit les aventures de Thorfinn, fils de Thors, guerrier reconnu à travers toute la Scandinavie et désormais établi en exil en Islande. Des intrigues vont précipiter le jeune garçon dans les turpitudes des raids et de la politique viking. Pour le moment le titre est sympa avec une bonne réalisation qui retranscrit une ambiance crédible et des personnages assez réalistes finalement. Un titre que je suis avec beaucoup d’attention.

Hype : 4/5

 

En conclusion une saison plutôt bonne alors que je m’attendais à m’ennuyer même si ça manque de mécha et que même si j’aime bien les isekai y a trop de trucs nazes qui sortent. A bientôt…ou pas qui sait.