Si ma motivation déclinante aura eu raison de ma preview de la saison d’été sur laquelle je ne reviendrais probablement que lors du bilan final, je vais quand même m’atteler à conclure cette saison de printemps pas désagréable qui s’est terminé fin juin, peu de temps avant mon traditionnel saut annuel à Japan Expo. Comme je n’y reviendrais donc pas j’en profite néanmoins pour glisser les noms de mes quatre titres favoris de la saison, qu’il s’agisse du très attendu Shingeki no Kyojin s3 (Wit/Wakanim) mais aussi du sympathique Shoujo Kageki Revue Starlight (Kinema Citrus), du titre de badminton Hanebado (Lindefilms/Crunchyroll) et du prenant Banana Fish (MAPPA/Amazon).

Comme d’habitude les titres en cours sont inclus dans mon classement de gout personnel même si cette évaluation peut encore changer en fonction de la fin du titre.

1 – Uma Musume Pretty Derby 

umamusume

Sans hésitation mon titre favori de la saison et qui plus est qui a su faire la course en tête du début à la fin. Pourtant quel que soit le point sur lequel on se focalise, il y aura toujours un anime qui saura faire mieux, mais c’est vraiment le résultat d’ensemble qui prend tout son sens. J’aurais presque tendance à comparer ce titre à un autre que j’aime beaucoup : Girls und Panzer. Pourquoi ? Parce que ce sont deux titres qui n’ont aucun sens quand on y réfléchi mais qu’une fois une phase d’acceptation passée il ne reste plus que du fun rythmé et agréable à suivre (j’aurais pu aussi citer un titre comme Symphogear comme autre exemple du genre). L’aspect « sportif » du titre est en outre assez réussi, le casting aussi pléthorique que réussi (forcement pour une adaptation de jeu mobile) et Umamusume est en outre rempli de petits détails et blagues assez drôle pour qui arriverait à rentrer dans le titre.

Les titres PA Works n’étant pas toujours une réussite au niveau de l’intensité, c’est d’autant plus dommage pour moi que celui-là n’ait pas été diffusé chez nous.

Hype : 5/5

2 – Hinamatsuri (CR)

hinamatsuri2-1038x576

Un des tous meilleurs titres de l’année pour ceux qui aiment les titres comiques un peu absurde. Le titre mettant en scène des filles espers ayant échappées à une mystérieuse organisation est vraiment un excellent divertissement en plus d’adopter une patte graphique assez personnelle. La variété des personnages du titre permet en outre de varier le ton de la série en fonction des différentes séquences avec par exemple : des séquences assez burlesques avec Hina et son caractère si particulier, un comique de quiproquo récurrent avec Hitomi la collégienne barmaid ou des réflexions plus profonde sur certains aspects de la société avec Anzu. Tous les personnages sont assez cools à leur façon au final et j’espère qu’on aura la suite un jour ne serait-ce que pour en apprendre plus sur la dernière arrivée : Mao qu’on voit surtout dans un passage où elle est moitié folle à force de passer du temps seule sur une île deserte.

Hype : 4/5

3 -Sword Art Online Alternative: Gun Gale Online (Wakanim)

saoggo_impressions

Une de mes très bonnes surprises de la saison car je n’en attendais rien du tout et que le résultat final est fort divertissant et d’une qualité technique certaine dans la lignée de leurs derniers travaux que sont par exemple Princess Principal, Flip Flappers ou encore Dimension W. Le choix d’adapter ce spin-off était d’autant plus judicieux qu’il est finalement sorti en pleine folie du battle royal qui est son thème principal puisque toute l’intrigue se déroule dans une version par équipe et limité aux équipes japonaises du fameux Bullet of Bullet de l’arc GGO de la série principale où Kirito rencontrait sinon avant d’affronter le redoutable Death Gun soi-disant capable de tuer une personne IRL depuis l’intérieur du jeu.

Le gros point fort de ce spin-off réside en grande partie dans son héroïne Llenn, le démon rose toujours prête à en découdre équipée de son P90, le casting est d’ailleurs à mon sens un point fort du titre même si quelques personnages sont un peu particuliers et vont un peu trop loin. C’est le couplage de ce personnage d’apparence mignonne avec de grand moments de bravoure qui fait tout le sel du titre.

Hype : 4/5

4 – Steins;Gate 0 (Wakanim)

SteinsGate-0-trailer

Le retour du poids lourd avec qui j’ai toujours eu une relation un peu compliquée trouvant à la fois le titre parfois chiant et parfois génial. Cette nouvelle saison est dans la lignée directe de la première saison avec son lot de personnages hauts en couleurs et en dilemmes. Néanmoins si j’apprécie beaucoup la série qui repose grandement sur l’exploitation de la volonté d’Okabe de ne plus jouer avec le temps, je trouve que la série est un peu lente et que la partie vraiment active du titre n’arrive que (trop ?) tardivement. C’est d’ailleurs les derniers épisodes en date qui me permettent de lui laisser une excellente note d’estime pour le moment.

Hype : 5/5

5 – Lupin III : Part 5

Lupin

Toujours une bonne pioche dans la veine de la déjà très bonne saison 4 en Italie. Dans cette saison Lupin est néanmoins plus mobile bien que majoritairement installé dans notre beau pays dépeint de façon amusante et parfois pas si caricaturale. L’ensemble est plutôt dynamique avec des épisodes one-shot et d’autres un peu plus fournis. Cette partie est particulièrement marquée par la présence des nouvelles technologies avec l’omniprésence des drones et des réseaux sociaux, mais aussi du darknet et des crypto-monnaies mis en valeur par le nouveau personnage d’Ami la hackeuse. Si la série sait toujours être drôle, on a aussi droit à quelques épisodes plutôt émouvants.

Hype: 4/5

6 –  Darling in the FranXX (CR)

darling

Globalement j’ai beaucoup aimé cet anime très attendu même si j’en attendais peut-être trop et que j’ai été légèrement déçu par certaines longueurs rendant le rythme assez inégal. Malgré tout je garderais un bon souvenir de ce titre où une énième fois on exploite des enfants en leur faisant piloter des méchas pendant que le monde se meurt dans une guerre interminable autour d’eux. Les deux points forts resteront à mes yeux un certain nombre de passages assez épiques et techniquement solide, ainsi qu’une bonne partie du casting des personnages bien que certains soient parfois un peu pénibles. Un titre qui aura au passage déchainé les foules dans les deux sens au-delà du raisonnable de mon point de vue.

Hype : 4/5

7 – Grancrest Senki (Wakanim)

grancrest

La fin d’une série qui aura su me capter du début à la fin, un titre de fantasy assez classique et en plein conflit géopolitique tout du long sans pour autant tomber dans la mode de la décennie qu’est l’issekai. Dans une lutte acharnée et interminable du Grancrest qui équivaut à régner sur tout le continent, on suit les aventures de Theo le chevalier solitaire et Siluca la mage prodige au milieu des guerre, alliances, trahisons et décès à répétition. Malheureusement j’aurais à reprocher principalement le rythme du titre qui est trop important et une certaine inconstance graphique qui oscille du très sympa (de temps en temps) à médiocre.

Hype : 4/5

8 – My Hero Academia s3 (ADN) 

mha

Une série dont j’ai déjà eu l’occasion de parler à de nombreuses reprises, dont je n’avais d’ailleurs pas aimé la saison 1 en manque de rythme mais qui avait pris du volume dans sa seconde partie. Cette troisième partie est dans la lancée de cette dernière, rythmée et prenante tout en étant toujours soutenue par un studio Bones au rendez-vous de manga à succès qui continue d’occuper le sommet du panier des ventes depuis sa sortie chez nous par Ki-Oon.  Beaucoup d’intensité au service d’un shonen sachant à la fois être classique sans pour autant trop tomber dans la facilité.

Hype : 4/5

 

9 – Full Metal Panic ! Invisible Victory 

fmp

Cette année 2018 est marquée par la fin de certaines arlésiennes de l’animation comme par exemple Index s3, FMP s4 faisait aussi partie de cette catégorie après que Kyoto Animation ait arrêté son travail sur la franchise après les saisons 2 et 3. Ici c’était donc Xebec à la reprise, studio souvent décrié et souvent caricaturé comme studio à boobs malgré un grand nombre de titres plus sérieux comme son long travail actuel sur le reboot de toute la saga Yamato ou un peu plus loin l’adaptation en film d’un partie de Broken Blade (je parle de ces deux titres car c’était justement les deux mis en avant à plusieurs reprises par quelques membre du staff du studio présent à Japan Expo).  Il est néanmoins vrai que les standards de production de Xebec sont en moyenne les plus bas du groupe IG Port dont font aussi partie Production IG et Wit et moins élevé que ceux du studio Kyoani.

Est-ce que le titre est moins bon sur sa qualité graphique que la saison précédente datant de plus de 10 ans ? Sans aucun doute, notamment pour certaines parties en 3D fort mal maitrisées (pas toutes, la plupart sont dans la moyenne de ce qui se fait…sans plus). Est-ce pour autant une mauvaise saison ? Je ne le pense pas, et j’irais même plus loin en disant que cette saison m’a réconcilié avec la série grâce à son plot avant tout et que comme j’ai pris plaisir à suivre l’évolution de l’intrigue j’ai plus envie de retenir le positif d’un projet annoncé comme casse-gueule par tous.

En étant un peu plus explicite, si je trouvais que les saisons précédentes faisaient du sur-place mêlant intrigues mondiales et vie scolaire en décalage, cette saison va tout faire voler en éclat alors que la force antagoniste principale Amalgam met en œuvre son plan pour tenter d’éradiquer l’organisation Mithril qui jusqu’alors se dressait trop souvent sur sa route. Au programme de nombreux drames : mort, trahisons, destructions. Le ton global de cette saison était très sombre et déprimante et c’était loin de me déplaire.

Hype : 3/5

10 – Wotaku ni Koi wa Muzukashii (Amazon)

wotakoi

Un très bon titre mêlant romance mais surtout de nombreux gags qui parleront à une partie des gens qui lisent ces lignes je n’en doute pas. En même temps, tout le cœur de l’anime est basée sur la vie un peu particulière que peuvent avoir les Otakus à la fois dans leur vie professionnelle mais aussi dans leur vie de couple. On se retrouve rapidement avec deux couples avec d’un côté Narumi (spécialité principale : dessine des doujins) qui après de nombreux déboires dans ses couples précédents (avec des normies) accepte de donner sa chance à Hirotaka (spécialité : gamer de tous les instants) qui est amoureux d’elle depuis leurs jeunes années. De l’autre côté on a Koyanagi (qui outre être la supérieur de Narumi, est aussi une star du cosplay de personnages masculins) et Kabakura (qui est le moins excessif du lot dans ses passions on pourrait dire) qui forment un couple beaucoup plus conflictuel mais qui dure néanmoins.

L’anime est une succession de situations drôles ou gênantes autour de nos quatre personnages qu’on suit facilement et avec le sourire. Il parait en outre que le support original qui est sorti en même temps chez Kana est très bien mais je ne l’ai pas (encore ?) commencé.

Hype : 3/5

 

11 – Nanatsu no Taizai : Imashime no Fukkatsu

nantsu

Là encore un peu comme pour MHA, le titre continue sur sa lancée, ici dans une surenchère de toujours plus si chère à ce genre de shonen. Néanmoins le titre garde un bon rythme et j’aime bien le casting de personnages qu’il s’agisse des héros mais aussi des antagonistes.

Hype : 3/5

12- Ginga Eiyuu Densetsu: Die Neue These – Kaikou (ADN)

gineiden

Un reboot fidèle de l’excellent anime de Artland adaptant la série de roman de Tanaka qui reste encore aujourd’hui pour moi une des plus belles fresques politico-militaires spatiales que j’ai pu voir. Le travail de Production IG rend assez bien honneur aux anciens épisodes même si le chara-design peut se montrer parfois déstabilisant pour un habitué aux anciens titres. Malgré tout ce nouvel anime constitue une bonne possibilité d’entrée pour un nouveau venu à cet univers marqué par l’ascension des deux génies militaire que sont Reinhard von Lohengramm et Yang Wen Li.

Au final j’aurais deux bémols, l’un sur l’OST un peu discrète là où le titre d’origine se reposait beaucoup sur la musique classique, et surtout sur le format choisi pour la diffusion qui nous fait terminer cette première saison au milieu de l’action en devant attendre les futurs films. Je sais que le format film est très porteur actuellement au Japon mais la transmission entre nos deux pays a encore du mal à se faire de manière fluide sur ce format je trouve malgré de grands progrès en la matière notamment porté par Crunchyroll et Wakanim.

Hype : 3/5

13 – Tada-kun wa Koi wo Shinai (ADN)

Tadakun-wa-Koi-wo-Shinai-anime-image-001

Une romance finalement bien sympathique bien que je ne doute pas qu’elle retombe très vite dans l’oubli car ne présentant que peu de points marquants. Le titre coche néanmoins la plupart des cases de ce qui fait une romance agréable. C’est donc avec plaisir qu’on peut suivre l’évolution entre Tada le garçon japonais un peu froid et la jolie Luxembourgeoise Teresa et son lourd secret.

Comme souvent pour le studio Doga Kobo, le travail est soigné mais là encore rien de vraiment marquant d’un point de vue technique.

Hype : 3/5

14 – Shokugeki no Souma: San no Sara – Toutsuki Ressha-hen (CR)

shogugeki

Toujours sur sa lancée la série Food Wars avance désormais à grand pas vers une quatrième saison qui ne saurait tarder à mon avis tant la fin de la saison est inachevée et en plein combat entre les amis de Soma et la fameuse Centrale du père d’Erina… Titre toujours sympathique bien que manquant un peu d’ambition, mais d’un autre côté c’est déjà pas mal qu’ils continuent l’adaptation plutôt que de la laisser en plan.

Hype : 3/5

15 – Hoozuki no Reitetsu 2nd Season: Sono Ni (ADN)

hoozuki

C’est toujours un bon moment de suivre les inepties se déroulant aux enfers japonais sous la supervision du sévère Hoozuki et de tout ce casting barré allant de Shiro le chien à Maki et Miki les deux idols locales en passant par le duo enfantins et toujours drôle de Zashiki et Warashi ou encore de la lapine névrosée par les tanuki. C’est toujours un peu spécial comme comédie surtout pour un occidental mais j’aime toujours autant.

Hype : 3/5

16 – Persona 5 : The Animation (Wakanim)

Persona-5-The-Animation-image-001

J’avoue que j’aime bien suivre le titre mais qu’il n’a à mes yeux rien de particulier à mettre en avant, je pense que l’attrait vient simplement de ce qui transparait de l’excellent support d’origine que je n’ai pas eu la chance de pratiquer. J’ai quand même pas mal de sympathie pour la plupart des personnages principaux du titre, plus que lorsque j’avais vu la première adaptation du jeu précèdent

Hype : 2/5

16 – Gundam Build Divers (CR)

GBN

Un petit shonen sympathique sous la forme d’un MMO-RPG Gundam avec son Gunpla en mode Amiboo. J’aime beaucoup regarder mon épisode chaque semaine mais ça manque quand même beaucoup de rythme et de tension, on est à mes yeux très loin des qualités de Gundam Build Fighter et Build Fighter Try. Je l’oublierai probablement très vite une fois la diffusion arrêté d’autant que ce qui ressemblait à la trame principale se termine en plein milieu sans pour autant amorcer ce qui s’apparente à un autre arc.

Hype : 2/5

17 – Yowamushi Pedal (CR)

yowa

C’est toujours aussi prenant dans certaines phases de suivre ces foutues courses de vélos entre les coureurs de Sohoku, Hakone et Kyoto…mais c’est trop long, j’en peux plus sauvez-moi.

Hype : 1/5

 

18 – Beatless (Amazon)

beatless

Franchement ça va bien que je suis curieux de connaitre la fin et que l’univers est malgré tout sympa, parce qu’à côté de ça on est devant un des plus beaux naufrages de production de l’année avec de multiples épisodes résumé, quatre épisodes décalés à l’automne le tout pour un rendu assez moche et pas à l’honneur du modèle d’origine je trouve.

Hype : 0/5

Amanchu ! Advance

J’ai malheureusement drop le titre au bout de quelques épisodes : trop lent, trop mou, je ne faisais que m’endormir d’autant que je trouve le manga plus intéressant que sa version anime.

Hype : Drop

Hisone to Masotan

Si le titre m’a vraiment intéressé par son aspect technique original et plutôt soigné, je ne suis vraiment jamais rentré dans son histoire à laquelle je suis restée totalement hermétique. J’ai donc fini par drop le titre un peu à regret d’autant que je ne suivais pas sa diffusion de manière très assidue d’un point de vue rythme (licence Netflix).

Hype : Drop

Voilà c’est tout pour cette fois, j’essayerais de ne pas rééditer ce monumental retard, en attendant le bilan de l’été je me permets de rappeler une seconde fois mes quatre principales recommandations de l’été :

Publicités