Nouvelle année et pas de bonnes résolutions de mon côté puisque je vais tenter de maintenir le même rythme de visionnage que ces dernières années et tenter de continuer de partager mes impressions pour ceux que ça peut intéresser. Une saison d’hiver avec assez peu de titres attendus de pied ferme pour ma part mais vous commencez à me connaitre, je finis souvent par trouver une petite sélection de titres qui savent me plaire.

Une saison qui voit enfin de retour d’un titre mécha après une année extrêmement faible en 2017 à ce niveau et qui est placée sous le signe de la tranche de vie avec un grand nombre de titres du genre. A noter aussi un titre Amazon avec un réactivité d’huitre pour sa publication pour trois titres Netflix, Netflix qui se démarque en monopolisant trois des poids lourds potentiels laissant assez peu de marge à ce niveau là aux trois acteurs historiques. Point positif néanmoins pour la compagnie américaine : un premier simulcast en France avec Violet Evergarden, accident de parcours ou réel progrès ? L’avenir nous le dira.

Pour finir du côté des studios à noter une grosse saison Madhouse avec pas moins de trois titres diffusés cette même saison.

Nouveautés de Saison

Beatless

Studio : Diomedea

Diffuseur : Amazon (en vrai j’étais pas au courant surprenant non ?)

Support Original : Light Novel

Genre : Science-fiction/ Action/ Romance

Épisode vu : 1/24

Un titre sur un thème récurrent mais pas surexploité non plus pour le moment : les relations entre forme de vie synthétique et les humains. Le plot de départ est pour le moment assez basique : dans un Japon futuriste où de nombreuses tâches sont accomplies par des androïdes souvent traités comme des esclaves et avec mépris, on suit le chemin d’Endo Arato, un adolescent éprouvant de l’empathie pour ces machines et vivant seul avec sa sœur la plupart du temps.

Une nuit, cinq puissants prototypes d’androïdes s’échappent du lieu où ils se trouvaient malgré l’intervention de l’armée. Un de ces cinq machines, Lacia, va alors croiser la route d’Endo qu’elle va sauver des attaques d’une autre machine : Snowdrop. Endo va alors adopter Lacia et la ramener chez lui sans se rendre vraiment compte qu’il vient de mettre les pieds dans les ennuis jusqu’au cou.

Un titre potentiellement de milieu de tableau pour moi, avec un seul épisode sur vingt-quatre, difficile de donner un réel avis d’autant que Diomedea est loin d’adapter exclusivement des titres de qualité. Je sais juste que les fans du LN sont assez mécontents du design des personnages un peu comme on a pu l’avoir pour Yojo Senki ou pour Altair.

Pronostic Hype : 2/5

Card Captor Sakura: Clear Card-hen

Studio: Madhouse

Diffuseur : Wakanim

Support Original : Manga (Pika)

Genre : Aventure, Magie, Romance, Comédie

Épisode vu : 2/22

L’anime de la nostalgie, en effet c’est la suite d’un anime que j’ai eu l’occasion de voir plusieurs fois étant plus jeune : forcement la première saison de Card Captor Sakura a été diffusée au Japon entre 1998 et 2000 c’était donc il y a environ 20 ans et sachant que je vais en avoir 30 cette année je vous laisse faire le calcul.

Quatre ans après la fin de la première saison qui avait vu une Sakura enfant parvenir à rassembler toutes les cartes de Clow qui sont alors devenue les cartes de Sakura et le départ de son ami et intérêt amoureux Shaolan, Sakura et Kero sont de nouveau confronté à une crise alors que les cartes de Sakura sont devenues de simples cartes transparentes sans pouvoir. Avec Shaolan de retour et Tomoyo toujours présente, c’est le quatuor infernal qui se reforme pour tenter de comprendre ce qui s’est passé et capturer ces nouvelles cartes transparentes à l’aide d’une nouvelle clé magique dont Sakura vient de faire l’acquisition.

C’est avec grand plaisir que je retrouve le duo Sakura et Shaolan, duo le plus emblématique des Clamp de mon point de vue avec CCS mais aussi son utilisation dans Tsubasa Reservoir Chronicles. Reste à savoir si cette nouvelle série réussira à apporter son lot de surprise ou simplement livrer une sorte de relecture de la première avec des personnages un peu plus matures.

Pronostic Hype : 4/5

Citrus

Studio: Passione

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Manga (Taifu)

Genre : Romance scolaire, Yuri

Épisode vu : 2/12

Citrus est au final un titre assez classique : deux parents isolés ayant chacun un enfant qui se remarient et une relation entre les deux nouveaux membres d’une même fratrie va être complexe et rapidement voir naitre des sentiments amoureux. La différence ici tient principalement du fait qu’il s’agit de deux filles Yuzu et Mei et que tout semble les opposer.

Yuzu est une grande adepte de la mode et très voyante de par son attitude et son style, Mei quant à elle est la petite-fille du proviseur du lycée pour fille ultra-rigide et traditionnel où Yuzu est donc obligée d’aller. C’est peu de dire que cette dernière va avoir du mal à s’adapter aux règlements stricts de l’établissement.

Un titre sympathique plutôt bien adapté à première vue mais qui ne réservera pas de grosse surprise et qui plaira surtout aux fans du genre.

Pronostic Hype : 2/5

Darling in the FranXX

Studio: A-1 Pictures/Trigger

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Original

Genre : Mécha/ Science-Fiction

Episodes vus : 1/24

Une de mes très grosses cotes de la saison avec une collaboration A-1/Trigger pour un anime de mécha assez ambitieux et dont le premier épisode était plutôt intéressant.

Dans un futur éloigné où la Terre a été dévastée, les derniers humains luttent pour leur survie dans une vaste ville mobile (ce qui me fait du coup pas mal penser à un autre anime que tout le monde a dû oublier qui est Kokaku no Regios). Pour se défendre contre ses agresseurs monstrueux, l’humanité utilise un type de mécha particulier nommés FranXX. Pour piloter ces appareils, il est nécessaire de former de jeunes pilotes (un peu à la Fafner) qui doivent après piloter leur machine en couple (plutôt comme Aquarion du coup). Tout va commencer par la rencontre entre Hiro (Code:016), un prodige déchu du pilotage et Zero Two (Code:002) prodige en activité mais qui détruit à petit feu chacun de ses copilotes. Leur première association va se révéler explosive.

Si le titre ne parait pas spécialement original dans son concept au premier abord, dès le premier épisode on sent une qualité certaine dans toute la partie technique avec une touche Trigger certaine  dans pas mal d’éléments et des personnes solides dans le staff comme le réalisateur Nisigori Atsushi (Réalisateur sur The Idolm@ster mais aussi des travaux sur Panty et Stocking, Gurenn Lagann, Evangelion 1.0 ou Your Name) ou le chara-designer Tanaka Masayoshi (déjà à l’œuvre dans Ano-Hana, Ano Natsu de Natteru, Your Name, High School of the Dead ou encore Tora-Dora à ce poste). En plus c’est le premier mécha que je regarde depuis Knights and Magic…

Pronostic Hype : 5/5

Death March kara Hajimaru Isekai Kyousoukyoku

Studio: Silver Link/Connect

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Light Novel

Genre : Héroic-Fantasy/Issekai

Episodes vus : 2/12

Death March c’est l’histoire de Sato, développeur dans un société de jeu vidéo qui se retrouve après une énième nuit passée à dormir sur son lieu de travail, dans la peau d’un personnage du jeu actuellement en développement…Grâce à ces connaissances du jeu en question, il se sort d’une situation compliquée et devient rapidement cheaté et commence à apprendre à vivre dans ce nouvel environnement.

Pour le moment pas grand-chose à en dire, ça ressemble vraiment à un énième issekai assez random sans touche original à l’horizon. Le côté amusant pourrait être la présence de l’interface de de divers logs pour toutes les actions que le héros fait qui nous rappelle constamment qu’il s’agit d’un jeu un peu comme avec Log Horizon.

Pronostic Hype : 1/5

Fate/Extra Last Encore

Studio: Shaft

Diffuseur : Netflix

Support Original : Jeu-vidéo

Genre : Action/Magie/Fantasy

Episodes vus : 0/12

Un titre dont je peux difficilement parler puisque pas encore débuté et qu’en plus que je ne connais pas le jeu dont le titre est adapté. De ce que je comprends du synopsis, cela ressemble à une guerre du Graal classique à l’univers Fate mais en mode héros plongé dans un univers virtuel.

Je suis surtout curieux de voir ce que peut donner l’association Fate x Shaft après avoir vu divers studios s’y attaquer avec plus ou moins de succès.

Néanmoins je reste sur mon sentiment que le rythme de la franchise Fate est trop élevé et va se retourner contre elle à moyen terme.

Pronostic Hype : 3/5

Grancrest Senki

Studio: A-1 Pictures

Diffuseur : Wakanim

Support Original : Light Novel

Genre : Heroic-Fantasy/Action

Episodes vus : 2/12

Dans le monde de Grancrest, les seigneurs de divers rangs disposent de sceaux magiques, les fameux Crest, dont le but premier est de repousser les ténèbres qui menacent en permanence les différents royaumes de ce monde. Les magiciens quant à eux doivent se lier à un seigneur porteur de Crest à la fin de leur formation et les assister dans leurs tâches. Néanmoins, l’usage premier des Crest est souvent détourné et es seigneurs, chevaliers et rois passent le plus clair de leur temps à se faire la guerre entre eux…laissant le mal prospérer.

Siluca est une magicienne dont les compétences sont remarquables avant même qu’elle ne finisse sa formation, mais elle déteste l’organisation actuelle de la société et ces conflits stériles permanents. Alors qu’elle est en route pour sceller un pacte qu’elle refuse de tout son être, elle croise la route de Théo, un jeune chevalier inféodé mais disposant néanmoins d’un Crest du plus bas niveau après qu’il ait combattu des créatures des ténèbres. Après avoir sondé ses nobles intentions, Siluca décide de bafouer sa promesse et se lie à Théo avec de grand projets pour lui et le continent d’Atlatan.

Là aussi comme pour Death March on retrouve un grand nombre de clichés de l’héroic-fantasy mais pour le moment tout me semble mieux exploité. Le visuel est meilleur, le rythme est meilleur voire même trop rapide et les personnages sont plutôt sympathique. Je suis assez curieux de voir comment Siluca qui est la vraie tête pensante va parvenir à propulser son poulain à grande vitesse dans l’échelle des titres féodaux de ce monde.

Pronostic Hype : 3/5

Minuscule (Hakumei to Mikochi)

Studio: Lerche

Diffuseur : Wakanim

Support Original : Manga (Komikku)

Genre : Tranche de vie/Fantastique

Épisodes vus : 2/12

Alors que le très touchant Konohana Kitan prenait fin, Lerche a réussi à enchainer de belle manière avec un titre encore plus beau en adaptant le manga Minuscule paru en France chez Komikku depuis quelques années.

Minuscule c’est l’histoire d’un duo : Hakumei et Mikochi qui habite dans un tronc d’arbre appartenant à la seconde et dont on suit divers épisodes de leur vie d’être de petite taille (dans les 10cm seulement) dans un monde mignon et touchant à chaque chapitre. Les différentes parties du titre traitent de sujet très varié allant de la cuisine au commerce en passant par la musique ou la « science » de ce petit monde coloré et joyeux.

Un titre que je recommande vivement à tous les amateurs de titres reposants et qui cherchent un peu de calme dans notre monde ou tout doit aller vite. Le manga était déjà une perle graphique avec notamment un travail énorme sur les décors en plus du design à craquer des personnages, mais l’anime arrive à apporter un vrai plus avec des décors sublimes et un excellent rendu des personnages.

Pronostic Hype : 5/5

Après la Pluie (Koi wa Ameagari no You ni)

Studio: Wit Studio

Diffuseur : Amazon (enfin il parait #lol)

Support Original : Manga (Kana)

Genre : Tranche de vie/Romance

Épisodes vus : 2/12

Si Wit Studio a inscrit ses marques de noblesse dans le milieu en signant l’excellentissime adaptation de l’Attaque des Titans et en réalisant d’autres titres très orientés action comme Kabaneri, Owari no Seraph ou Empire of Corpses, le studio en est train de montrer coup sur coup avec The Ancient Magus Bride et Après la Pluie qu’il est aussi capable d’adapter de belle façon des titres beaucoup plus sentimentaux et calmes.

Après la Pluie est un titre touchant basée sur une romance atypique. En effet, on y suit Akira Tachibana, une lycéenne dont les rêves de réussite sportives ont été brisés par une vilaine blessure et qui est tombé amoureuse du patron du restaurant dans lequel elle travaille. Sauf que son patron est âgé de 45 ans, est divorcé et père d’un jeune garçon. Sera-t-elle capable de lui avouer ses sentiments ? Et quelle sera sa réaction ?

Un titre atypique et touchant avec une héroïne vraiment attachante et un beau rendu visuel.

Pronostic Hype : 4/5

Nanatsu no Taizai: Imashime no Fukkatsu

Studio: A-1 Pictures

Diffuseur : Netflix

Support Original : Manga (Pika)

Genre: Shonen/Heroic-Fantasy/Super-pouvoirs

Épisodes vus : 1/24

La suite très attendue par certains d’un des shonen les plus populaires de ces dernières années, le très efficace Nanatsu no Taizai.

Ici on reprend l’histoire juste après la libération du royaume de Lyonnes par les sept membres de la légendaire troupe réunie autour de son chef Meliodas, première saison qui les avait notamment vu lutter contre les chevaliers saints du royaume manipulés par leurs chefs corrompus Hendrickson et Dreyfus. Ces deux derniers bien que laissés pour morts, parviennent à s’échapper et se rangent au côté du clan des démons qui va se manifester par le biais d’une troupe de dix guerriers d’élites : Les Dix Commandements. Les deux troupes vont donc devoir s’affronter pour la survie du royaume, qui des Sept Péchés Capitaux ou des Dix Commandements sera le plus fort ?

Vous le savez, je ne suis pas un grand amateur de shonen, néanmoins j’avais suivi avec plaisir la première saison de celui-ci, c’est donc tout naturel que je donne sa chance à cette nouvelle saison.

Pronostic Hype : 3/5

Overlord 2

Studio: Madhouse

Diffuseur : ADN

Support Original : Manga (Ototo)

Genre: Issekai/Heroic-Fantasy

Épisodes vus : 2/13

Là encore un retour très attendu dans la communauté bien que pour ma part j’étais resté partagé sur la première saison qui avait des éléments sympathiques mais dont l’ensemble ne parvenait pas à me passionner.

Malheureusement la seconde saison semble recommencer dans cette optique et je me suis déjà pas mal fait chier dans les deux premiers épisodes. Je trouve que ça manque à la fois de rythme et de charisme pour le moment, j’espère qu’avec le retour du héros au premier plan ça ira mieux mais c’est d’autant plus regrettable que c’est le seul anime ADN que je regarde cette saison, autant dire que c’est un trimestre d’abonnement en pure perte de mon côté.

Clairement des trois Madhouse c’est celui qui me branche le moins.

Pronostic Hype : 1/5

Slow Start

Studio: A-1 Pictures

Diffuseur : Wakanim

Support Original : Manga

Genre: Tranche de vie/ Scolaire/ Lycée

Épisodes vus : 2/12

Une petite comédie scolaire sur base de 4-koma, ces mangas à base d’histoires condensé en 4 cases c’est rarement transcendant en terme d’histoire mais par contre ça donne assez souvent des titres avec une ambiance à la fois sympathique et reposante d’autant que c’est un genre très propice à la comédie.

Ici c’est le cas et je trouve agréable de suivre l’héroïne Hana dans son intégration dans un nouveau lycée loin de ses parents et avec un an de retard. De façon là aussi classique on a rapidement un petit quatuor de personnage atypique mais sympathique qui se forme qui plaira sans doute aux fans de ce genre de format

Pronostic Hype : 3/5

Sora Yori mo Tooi Basho

Studio: Madhouse

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Original

Genre:  Aventure

Épisodes vus : 3/13

Un autre titre très sympathique mettant en scène un groupe de quatre lycéennes et à priori mon Madhouse favori de cette saison. La encore tout commence avec une rencontre…mais une rencontre qui va aller très loin entre d’un côté Mari Tamaki une lycéenne qui voudrait faire quelque chose de sa vie mais qui manque de la volonté nécessaire pour se lancer et de l’autre côté Shiraishi Yuzuki qui rêve de se rendre en Antarctique pour y retrouver sa mère disparue. C’est sur ce tandem particulier que vont se rajouter rapidement deux autres protagonistes pour former un groupe prêt à tout pour se rendre sur le continent glacial en compagnie d’une expédition japonaise.

Un titre drôle, très vivant et à l’objectif très atypique devant lequel j’ai pour le moment passé trois bons moments à chaque épisodes avec ses personnages très réussis appuyé par un casting de doublage comportant quelques noms bien connus même pour un néophyte comme moi (notamment Kana Hanazawa et Inori Minase pour les deux héroïnes principales).

Pronostic Hype : 4/5

Violet Evergarden

Studio: Kyoto Animation

Diffuseur : Netflix (en simulcast en plus)

Support Original : Light Novel

Genre:  Fantastique/ Drame

Épisodes vus : 2/14

Un des titres les plus attendus de la saison pour cette nouvelle production de Kyoto Animation qui se permet le luxe d’être le tout premier simulcast anime de Netflix chez nous pendant que d’autres séries attendent toujours de sortir six mois après leur diffusion japonaise.

Violet Evergarden c’est l’histoire du personnage du même nom, sorte d’enfant soldat, qui s’est retrouvée plongée au cœur d’une terrible guerre entre le Nord et le Sud du continent. Au cours de cette guerre elle a perdu son protecteur tombé au combat mais aussi certaines parties de son corps remplacées par des parties mécaniques.

Avec la guerre désormais terminée, certaines personnes vont tenter de l’aider à se reconvertir et c’est ainsi qu’elle va débarquer au service postal puis à celui des « Auto Memories Doll » dont le but est de retranscrire sur le papier les souhaits et les émotions des clients. En effectuant cette tâche Violet espère en effet parvenir à comprendre les sentiments humains, elle qui vit comme une machine après les traumatismes endurés.

 S’il est encore un peu tôt pour me faire une vraie opinion sur le thème du titre, je peux d’ore est déjà dire qu’on se trouve face à de l’excellent Kyoto Animation sur le plan de la technique et le titre tiendra sans problème le haut du panier pour tout ce qui touche au visuel dans l’ensemble et à l’ambiance même si certains titres viendront le titiller sur des points précis mais probablement pas sur la totalité.

Pronostic Hype : 5/5

Yowamushi Pedal : Glory Line (s4)

Studio: TMS

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Manga

Genre:  Sport

Épisodes vus : 2/25

Et oui c’est déjà la quatrième saison de ce titre interminable, avec ic pour Glory Line la seconde partie de l’interlycée de la seconde année des héros principaux du titre que sont Onoda, Naruko et Imaizumi.

C’est toujours assez sympathique à suivre mais néanmoins je trouve ça beaucoup trop long. Comme la compétition avait déjà commencé dans la troisième saison, ici on entre directement dans le vif du sujet avec la lutte à mort entre les deux favoris que sont Hakone qui courre à domicile et le tenant du titre Sohoku pendant que l’outsider Kyoto reste en embuscade avec le coureur le plus redoutable et complet du circuit qu’est Midousuji.

Au programme du charisme, de l’épique…et de la distorsion spatio-temporelle de fou.

Pronostic Hype : 3/5

Yuru Camp

Studio: C-Station

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Manga

Genre:  Tranche de vie

Épisodes vus : 3/12

Terminons les nouveautés d’une saison très tranche de vie avec une des meilleures surprises de la saison : Yuru Camp. Un titre atypique s’il en est car il s’agit d’un anime tranche de vie basé sur…le camping. Tout commence par la rencontre entre Shima Rin, adepte du camping en solitaire un peu partout autour du mont Fuji et Kagamihara Nadeshiko, nouvelle venue dans le secteur et qui s’est perdue en faisant du vélo. Si Rin est clairement timide et solitaire, Nadeshiko est pleine de bonne volonté et va s’intéresser à son tour au camping ce qui va conduire un petit groupe à se former dans la bonne humeur et la joie de vivre.

Un titre très calme et relaxant à la manière de minuscule avec un joli rendu et des personnages auxquels on s’attache facilement si on aime ce genre de titre.

Pronostic Hype : 4/5

Saison précédente :

Pour le détail de ces titres et par manque de temps et pour éviter de redire tout le temps la même chose je vous invite à vous référer au bilan de la saison précédente et/ou à sa preview :

https://lololeboiteux.wordpress.com/2018/01/06/anime-automne-2017-le-bilan/

https://lololeboiteux.wordpress.com/2017/10/21/anime-preview-automne-2017/

Garo Vanishing Line

Studio: MAPPA

Diffuseur : Wakanim

Support Original : Original

Genre:  Drama, Fantastique

Épisodes vus : 13/X

Hype : 3/5

The Ancient Magus Bride

Studio: Wit Studio

Diffuseur : Crunchyroll

Support Original : Manga (Komikku)

Genre:  Magie/Tranche de vie

Épisodes vus : 14/24

Hype : 5/5

Sangatsu no Lion

Studio: Shaft

Diffuseur : Wakanim

Support Original : Manga (Kana)

Genre:  Tranche de vie

Épisodes vus : 13/24

Hype : 5/5

 

Voilà qui conclue ce petit tour d’horizon de ma saison d’hiver 2018. A dans trois mois pour le verdict final.

 

Publicités