Afin de conclure le traditionnel triptyque des articles bilan d’hiver, il est désormais temps de s’intéresser à la dernière catégorie : les mangas. Si les animes ne concernent que les titres de l’année et que les jeux vidéo concernent aussi majoritairement des titres de l’année, ce n’est pas le cas de l’article manga.

Plusieurs raisons à cela : le mode de diffusion qui nous distille des tomes au fil des mois et des années et qui prolonge certaines séries sur des décennies entières, le prix : en effet s’il m’est possible de regarder des heures et des heures d’animes légalement pour un tarif à peine supérieur à une quinzaine d’euros par mois, j’aime encore beaucoup lire mes mangas sur format papier et c’est donc un nombre de titre plus limité que je suis chaque année avec un budget environ sept fois plus important.

Je vais donc revenir ici sur dix titres dont un ou plusieurs nouveaux tomes ont été publiés durant le cours de l’année 2017 et qui m’ont le plus marqué. Le titres étant très différents contrairement aux deux autres articles, je ne me suis pas pris la tête à tenter de les classer.

513I0mHIXUL

March Come in Like a Lion

Titre japonais : Sangatsu no Lion

Editeur : Kana

Mangaka: Umino Chica

Type : Tranche de vie, social, compétition, Seinen

Sortie française : 2017

Nombre de tomes actuel (fr) : 7

Retour sur un titre dont j’ai déjà parlé il y a quelques jours dans le bilan anime de l’année. Dans ce titre très psychologique on suit donc l’évolution de Kiriyama Rei, jeune joueur professionnel de Shogi et qui tente de noyer de nombreuses blessures sous sa discipline. Devenu orphelin très jeune à la suite d’un drame, il trouve alors refuge dans une famille d’accueil pour y devenir joueur de shogi. Même dans cette maison où il est bien accueilli au départ, de nombreux problèmes se posent rapidement avec son frère et sa sœur adoptive.

Au commencement du titre Rei habite désormais seul grâce à ses indemnités de joueur professionnel malgré qu’il soit encore mineur. Au niveau scolaire ce n’est guère mieux, isolé et avec en prime un an de retard.

Sa rencontre avec Akari Kawamoto au sortir d’une soirée bar qui tourne mal va progressivement changer sa vie. Il va alors faire la connaissance de cette famille composée de trois sœurs : Akari, Hina et Momo ainsi que du grand-père et de la tante de cette famille elle aussi marquée par la tragédie mais qui respire malgré tout la bonne humeur et l’optimisme.

Sangatsu no Lion va donc relater avec une grande justesse l’évolution progressive de Rei alors qu’il sort progressivement aux autres tout en s’extrayant de la dépression. Outre Rei, un grand nombre de personnages sont traités avec beaucoup de détails et de soins : les Kawamoto, Nikaido le rival malade mais motivé, Shimada le mentor fatigué, Kyoko la sœur adoptive perdue et plein d’autres.

Un vrai titre tranche de vie soigné et profond qui aborde de nombreuses thématiques difficiles toujours avec justesse tout en ne perdant jamais de vue le cœur du titre : le Shogi, parfois discret mais toujours central.

Reine-d-Egypte

Reine d’Egypte

Titre japonais : Aoi Horus no Hitomi – Dansou no Joou no Monogatari

Editeur : Ki-Oon

Mangaka : Inudoh Chie

Type : Historique, Seinen

Sortie française : 2017

Nombre de tomes actuel (fr) : 3

Si vous suivez mon blog depuis un certain temps, vous aurez déjà pu constater ma grande affinité avec les titres historiques (Ad Astra, Cesare) ou pseudo-historiques (Altair, Arslan) et cette année m’a donc livrée une nouvelle bonne surprise par l’entremise de Ki-Oon et Chie Inudoh : Reine d’Egypte.

Comme le titre le suggère, ce manga va nous entrainer à l’époque de l’Egypte des Pharaons, et plus précisément dans la période dite du Nouvel Empire et de la XVIIIème dynastie. Il nous relate de façon romancée, mais néanmoins avec un grand travail de documentation sur l’époque, la vie de la princesse royale puis régente de l’Empire Hatchepsout, une femme forte et ambitieuse qui a réussi à inscrire son nom dans l’histoire malgré une période pourtant largement favorable aux hommes.

Si vous aimez les femmes fortes, les complots politiques et les intrigues parfois aussi cruelles qu’efficaces, ce titre est fait pour vous d’autant plus que je trouve le trait du manga vraiment agréable et travaillé.

le-chant-des-souliers-rouges,-tome-4-980391-264-432

Le chant des Souliers Rouges

Titre japonais : Tetsugaku Letra

Editeur : Kaze

Mangaka : Sahara Mizu

Type : Tranche de vie, Seinen

Sortie française : 2017

Nombre de tomes actuel (fr) : 4

Encore un titre mettant en scène des lycéens aux conditions de vie difficile mais qui vont progressivement tenter de s’en sortir par le biais d’une nouvelle activité : le Flamenco. Sur plusieurs aspects ce titre peut s’approcher de Sangatsu no Lion et fait rare, c’est le troisième titre de l’année que je suis et qui utilise la danse comme pivot central. Bien qu’un peu moins complet que le titre cité auparavant, on suit ici l’évolution de Kimitaka qui voulait devenir basketteur mais qui n’est pas bon dans ce domaine et qui croise la route de Takara qui se trouve dans la même situation vis-à-vis du Flamenco. La jeune fille et le garçon ont chacun une paire de chaussure rouge et finissent pas faire un échange lors de cette rencontre. Plus tard Kimitaka recroise la route d’une Takara qui s’est désormais mise au basket avec pas mal de succès et il décide alors enfin de se lancer de son côté dans l’apprentissage du flamenco. Il va entrainer dans son nouvel exutoire ses deux meilleurs amis et va progressivement chercher à se reconstruire et rétablir les liens avec sa sœur en particulier.

Vraiment agréable à suivre, il s’agit donc une nouvelle fois d’un titre inspirés de problèmes réellement rencontrés par les jeunes japonais contemporains, sujet désormais largement répandus dans les mangas et les animes signe du profond malaise d’un société.

index

Our Summer Holidays

Titre japonais : Kamisama Ga Uso wo Tsuku

Editeur : Delcourt-Tonkam

Mangaka : Ozaki Kaori

Type : Tranche de vie, Seinen, Drame

Sortie française : 2017

Nombre de tomes actuel (fr) : 1 (terminé)

Continuons dans la série des drames sociaux avec cette très bonne surprise de l’année qui a aussi l’avantage d’être un one shot donc facilement accessible : Our Summer Holidays. Ici point de lycéens mais des personnages à peine entrés au collège. D’un côté on trouve Natsuru, passionné de football qui va se retrouver un peu mis à l’écart à la fois dans ses activités de club par le changement d’entraineur mais aussi à l’école pour son comportement vis-à-vis de la fille la plus en vue de l’école. De l’autre on trouve Rio, elle aussi mise à l’écart notamment pour sa grande taille et sa tendance à rester à l’écart. A la faveur des vacances d’été, les deux jeunes vont se rapprocher et passer du temps ensemble jusqu’à ce que Rio n’avoue le terrible secret qu’elle et son frère cachent aux yeux de tous.

Un titre à la fois court mais réellement poignant et marqué notamment par le grand courage de Rio et le thème de l’indignité de certains parents.

TAKANE_HANA_T8_3D_0x600

Takane et Hana

Titre japonais : Takane to Hana

Editeur : Kaze

Mangaka: Shiwasu Yuki

Type : Comédie, Romance

Sortie française : 2016

Nombre de tomes actuel (fr) : 8

Enfin un peu de bonne humeur après avoir enchainé plusieurs titres aux thématiques lourdes comme la dépression, l’abandon, la mort, … Ici le plot de départ est beaucoup plus sujet aux rires : tout commence lorsque Hana, 16 ans, accepte de prendre la place de sa sœur pour une rencontre arrangée après que cette dernière ait fait défection et n’ait laissé leur père dans un certain embarras vis-à-vis de son patron.

La rencontre avec le fameux héritier du groupe Takaba se passe très mal, rapidement exaspérée par son arrogance, elle lui dit ses quatre vérités avant de le planter là devant tout le monde et de quitter la pièce sous les regards médusés des gens présents. Et pourtant dès le lendemain le jeune homme arrogant cherche à la revoir malgré son attitude et le fait qu’elle ne soit pas sa sœur et encore lycéenne. Le caractère bien trempé de l’adolescente et son indifférence à son statut social semble en effet lui plaire.

Commence alors une relation complexe entre les deux personnages, relation pleine de vannes et de vacheries mais aussi de bons sentiments. Relation aussi marquée par les oppositions externes et les tentatives de déstabilisation des autres héritiers potentiels vis-à-vis de la position de Takane.

Un titre que j’affectionne et qui me fait beaucoup penser sous certains aspects à un de mes titres de cœur qu’est Happy Mariage, même si Takane et Hana est un peu plus comique et moins dramatique que le titre de Maki Enjoji.

en-scene---tome-6-984487-264-432

En scène !

Titre japonais : Kenran taru grande scene

Editeur : Kurokawa

Mangaka : Cuvie

Type : Sportif, Tranche de vie

Sortie française : 2016

Nombre de tomes actuel (fr) : 6

Probablement un des titres les plus atypique auquel je me suis intéressé ces derniers mois si on considère sa thématique : il s’agit en effet d’un titre sportif de danse de ballet. Comme pour la plupart des titres sportifs, tout commence lorsque la toute jeune Kanade assiste à un spectacle de danse de son ainée et voisine Lisa. Ce jour marque le début de sa passion dévorante pour la danse et son rêve de devenir ballerine. On va alors suivre Kanade et certaines de ses amies comme Shoko et Sakura dans leur tentative difficile de grimper les échelons du monde de la danse malgré les réticences familiales, les difficultés financières et les blessures.

Un titre au déroulement certes assez classique mais remarquablement maitrisé dans son déroulement, son intensité et son trait de grande qualité. Il fait partie de ces nombreux titres manga et/ou anime qui parviennent à vous faire vibrer pour des sports ou activité dont vous n’auriez pourtant rien à faire en temps normal (Karuta, Rakugo, Danse de salon, Ping-Pong…et je ne parle pas des faux sports comme le Keijo ou le combat de chars d’assaut).

9782344023174-G

Altair

Titre japonais : Shoukoku no Altair

Editeur : Glenat

Mangaka : Kotono Kato

Type : Pseudo-historique, militaire, politique

Sortie française : 2014

Nombre de tomes actuel (fr) : 18

Un titre dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises notamment ici (https://lololeboiteux.wordpress.com/2015/10/27/manga-altair/) et qui reste encore aujourd’hui dans le top niveau des mangas en cours de parution dans la catégorie militaire/politique. Le titre qui comportait nombre d’escarmouches et de complots plus ou moins avancés qu’essayait de faire échouer notre héros Mahmud Pacha, a finalement cédé place autour du tome 10 à une nouvelle phase de guerre totale entre l’Empire de Baltrhein et l’alliance réunie autour de la Turkiye et de Venedik.

L’auteure nous livre alors un véritable récital de bataille militaire de grande ampleur aussi bien sur terre que sur mer et allant du siège à la bataille rangée. Le titre ne fait que gagner en intensité tout en maintenant un niveau de détail remarquable dans le dessin.

Le titre a en outre bénéficié d’une longue adaptation anime (24 épisodes) par le studio MAPPA qui aurait pu aider le titre à gagner la notoriété qu’il mérite chez nous. Malheureusement outre le fait que la version anime soit nettement en retrait par rapport au support papier qu’il s’agisse à la fois du niveau de détail du rythme et du choix des ellipses, la diffusion via Amazon a parachevée d’enterrer la série dans les bas-fonds des séries en termes de visionnage en France.

Un titre qui me parait indispensable à tous les amateurs de titres pseudo-historiques et de bataille militaire de grande ampleur.

yona---princesse-de-l-aube,-tome-21-980150-264-432

Yona – Princesse de l’Aube

Titre japonais : Akatsuki no Yona

Editeur : Pika

Mangaka : Kusanagi Mizuho

Type : Fantastique, Aventure, Romance

Sortie française : 2014

Nombre de tomes actuel (fr) : 21

Là encore un titre dont j’ai déjà parlé puisqu’il s’agit d’un de mes titres de cœur malgré ses défauts (https://lololeboiteux.wordpress.com/2016/06/06/animemanga-akatsuki-no-yona/). Akatsuki no Yona c’est au travers des aventures de cette petite mais déterminée princesse aux cheveux de feu, un des derniers représentant du shojo d’aventure à une époque où le mot shojo est quasi exclusivement utilisé pour des titres lycéens et en outre dénigré souvent gratuitement et à tort par une bonne partie de la communauté manga. Cette année aura notamment vu pour le titre l’accroissement des tensions entre le royaume de Koka renaissant de Soo-Won et ses voisins toujours prompt à tenter de profiter de la faiblesse apparente du royaume. Mais l’action parallèle du groupe des dragons et du jeune mais redoutable régicide donne du fil à retordre à leurs adversaires. Plus compliqué pour nos héros, leur route croise désormais de plus en plus celle de celui qui était désigné comme leur ennemi à abattre et les choses ne sont pas aussi simple à trancher qu’il n’y parait.

Le seul point qui peut être déstabilisant c’est le style de dessin toujours aussi anachronique mais que j’apprécie assez finalement. En plus pour la troisième année d’affilée c’est bel est bien Yona qui conserve la tête de mon classement de mes personnages féminin préférées.

ojqRrcw

The-Ancient-Magus-Bride

The Ancient Magus Bride

Titre japonais : Mahô Tsukai no Yome

Editeur : Komikku

Mangaka : Yamazaki Kore

Type : Fantastique, Tranche de Vie

Sortie française : 2015

Nombre de tomes actuel (fr) : 7

Un autre titre assez remarquable de ma collection où on suit la vie de la jeune Chise Hattori après que le sorcier Elias Ainsworth l’ai acheté. Taciturne et renfermée après avoir vécu une enfance terrible, la jeune femme va progressivement se rouvrir au monde alors que le sorcier va la guider dans sa maitrise des pouvoir magiques très puissant chez elle de part sa nature de Slay Vega. En compagnie de Chise, on va alors découvrir progressivement tout un univers magique parallèle au monde des humaines et ce pour le meilleur avec beaucoup de très belles rencontres, mais aussi pour le pire avec les aspects les plus vils et méprisables de la magie.

Très beau et très soigné, c’est un titre qui respire malgré tout d’une certaine joie de vivre et où on trouve beaucoup de bons sentiments même si les secrets et les non-dits sont encore nombreux notamment entre Chise et Elias.

Outre le manga, cette année a vu le début de son adaptation animé par un studio que j’affectionne beaucoup : Wit. Je trouve que cette adaptation est d’une grande qualité qui rend honneur au support d’origine et qui se permet le luxe outre sa qualité sonore et visuelle de comporter directement 24 épisodes. Couplé à une bonne diffusion sur Crunchyroll à l’inverse d’Altair, tous les facteurs sont réunis pour permettre à un plus large public de découvrir ce très bon titre.

kids-on-the-slope,-tome-3-322746-264-432

Kids on the Slope

Titre japonais : Sakamichi no Apollon

Editeur : Kaze

Mangaka : Kodama Yuki

Type : Tranche de Vie, Romance

Sortie française : 2013

Nombre de tomes actuel (fr) : 9 (terminé)

J’avais déjà parlé il y a un certain temps de mes animes musicaux favoris, et notamment parmi eux un de tous premier titre de MAPPA en 2012, Kids on the Slope réalisé par Shinichiro Watanabe : https://lololeboiteux.wordpress.com/2016/03/03/anime-music-is-love-music-is-power-music-rule-the-world/

Après un intense lobbying de certaines personnes sur twitter, j’ai finalement franchi le pas et je me suis procuré l’intégrale de cet excellent manga de Yuki Kodama. Kids on the Slope c’est avant tout l’histoire d’une rencontre par la musique de deux jeunes que tout oppose dans le contexte du Japon des années 60. De cette rencontre antagoniste va alors naitre une profonde amitié qui va être soumise à un certain nombre de crises plus où moins importantes ainsi qu’à des relations complexifiées par l’ajout de relation amoureuses entre plusieurs des personnages principaux de ce titre très vivant et profondément humain. Pour en savoir plus sur ce titre je vous invite à lire les différents articles du plus gros forceur de la série que je connaisse à savoir Meloku : https://nostroblogs.wordpress.com/2017/07/12/kids-on-the-slope-souvrir-au-monde/

Bonus :

irregular-magic-roman-2-ofelbe

The Irregular at Magic High School

Titre japonais : Mahōka kōkō no rettōsei

Editeur : Ofelbe

Auteur : Sato Tsutomu

Illustrateur : Kana Ishida

Type : Magie, Science-fiction, Action

Sortie française : 2016

Nombre de tomes actuel (fr) : 2

Cet article était majoritairement dédiée au manga, mais depuis le lancement d’Ofelbe nous avons aussi désormais accès à des Light Novel en français, si ma bibliothèque n’en comporte pas encore assez pour y consacrer un bilan annuel à par entière avec quatre titre présents dans celle-ci : SAO, Log Horizon, Re :Zero et Mahouka en attendant le futur Oregairu, je peux au moins parler de mon titre préféré de l’année d’autant que la licence Mahouka a été aussi d’actualité en anime avec la diffusion cette année en France dans quelques cinéma du film Mahōka Kōkō no Rettōsei: Hoshi o Yobu Shōjo qui était sympathique et rappelait la franchise à notre bon souvenir à défaut d’être vraiment mémorable.

Mahouka n’est certes pas une œuvre dépourvue de défaut mais j’ai vraiment apprécié la lecture des premiers tomes du LN pour plusieurs raisons. La première d’entre elle serait comme pour son adaptation animée, son univers vraiment atypique de science-fiction mélangée de magie où cette dernière est vraiment traitée de manière technique. Dans Mahouka quand on parle de magie, on parle hardware, software et autres algorithmes. Chaque sort développé puis utilisé et ainsi intrinsèquement lié à des lois physiques et à leur détournement. Le second aspect réside plus dans la politique et géopolitique de ce monde post-guerre mondiale où la magie est devenue un véritable vecteur d’espionnage, de guerre et un enjeu central de l’équilibre de blocs mondiaux. Finalement c’est un univers totalement fictif mais crée avec soin que nous offre Tsutomu Sato avec ce titre. Le dernier point intéressant de cette version Light-Novel est un meilleur développement des personnages notamment les deux principaux que sont Tatsuya et Myiuki. C’est notamment très visible sur le premier grâce à de nombreux passage consacrée au réflexions internes du magicien qui le rendent plus sympathique que dans sa version froide telle que rendue dans l’anime.

Le dernier point bonus personnel est qu’un autre membre bien installé de mon top3 waifu est présente en la personne de la redoutable ancienne présidente des élèves Saegusa Mayumi.

13f82314d11c778fa932d1f9f5ad954d26b68185_hq

Et voilà qui conclu ce dernier des trois bilans annuels, retour très bientôt des articles saisonniers et en attendant je vous souhaite en avance une bonne année 2018.

 

Publicités