La saison d’été 2017 tire désormais ses ultimes cartouches et il est donc temps pour m’en d’en tirer un bilan personnel. Bilan que je tiens à dédier aux pleureuses habituelles du « il n’y a rien de potable cette saison » avant que la saison ne commence et que j’ai trouvé particulièrement en forme en fin de printemps alors qu’au final cette saison s’est révélée pour moi comme une des plus dense des deux dernières années.

Comme la dernière fois je vais essayer de faire un classement approximatif et dégressif en fonction de l’intérêt que j’ai eu pour le titre.

1 – Mon anime de saison incontestable : Made in Abyss (Wakanim)

Made-In-Abyss-Level-1

Certaines personnes avaient dès le début laissé plus ou moins échapper quelques indices sur l’évolution de la série en se basant sur le support manga et même si je suis plutôt efficace pour éviter les spoils, les quelques bribes qui avaient eu le temps de passer sous mes yeux me semblait confirmer tout le potentiel perçu lors des tous premiers épisodes.

Au final tout au long des 13 épisodes (même plutôt 15 dans la mesure où le dernier épisode fait une heure entière) on suit la lente et difficile descente de Rico et Legu vers le fond de l’Abysse pour tenter d’y retrouver Lisa la mère de Rico. Comme annoncé dès le début, la descente est terriblement difficile pour une jeune comme Rico qui n’a pas encore le niveau requis et pour un Legu certes puissant mais amnésique.

Pourquoi j’ai choisi d’en faire mon anime de saison malgré toute cette concurrence ? Pour plusieurs raisons :

  • Un univers très intriguant et dont on veut en apprendre plus d’autant qu’on en apprend régulièrement un peu plus sur la nature même de l’Abysse et de ses règles.
  • Des personnages touchants : on vit avec eux de nombreuses rencontres, on sourit parfois, on pleure à d’autres moment, on souffre avec eux. A titre personnel j’ai vraiment eu un sentiment d’attachement pour à la fois nos deux héros mais aussi pour Lisa, Ozen, Maruruk, Meethi ou encore Nanachi
  • Une qualité visuelle là aussi remarquable surtout par la magnifique composition des décors tout au long du titre qui renforces la sensation d’attachement à cet univers, la dernière fois que je me suis senti aussi touché par des décors dans un format TV je crois bien que ça remonte à Grimgar.
  • Une OST de qualité qui se marie parfaitement bien à l’ambiance à la fois douce et cruelle du titre comme par exemple cette insert song entendue à plusieurs reprises.

Vous l’aurez compris, un titre que je trouve remarquable, qui a d’ores et déjà sa place assure dans mon top 10 final de l’année et à qui je donnerais forcement des points pour les prix Minorin dans plusieurs catégories même s’il est encore un peu tôt pour savoir en quelle place. En attendant je vois prier très fort pour qu’on ait une saison 2 !

Hype : 6/5

2 – Le challenger battu dans le sprint final : Princess Principal (Wakanim)

91AHr5E-9AL._RI_

Dans la première partie de saison j’ai rapidement vu quatre titres se détacher dans ma liste pour aller se disputer le titre de mon anime favori de la saison et en l’occurrence Princess Principal est le dernier des trois perdants à avoir été distancé par les tous derniers épisodes.

J’avais pas mal de doutes sur ce titre à la base malgré des attentes assez hautes formulée dans ma preview, il faut dire que j’aime bien les titres à base d’espionnage ou d’opérations secrètes. La présence d’un casting féminin et jeune, très typé Actas pour le coup, pouvait se révéler problématique mais au final cela n’a guère joué sur le ressenti global que j’ai eu pour le titre.

L’univers steampunk d’un Empire Britannique coupé en deux par un mur au cœur même du pays a été assez bien exploité et j’ai pris énormément de plaisir à suivre notre équipe au travers de ses différentes mission.

Une des qualités du titre est selon mois d’arriver à bien doser chaque épisode, rétrospectivement on ne ressent pas un vrai sentiment de nouveauté vis-à-vis d’autres titres mais quand Princess Principal choisi de faire quelque chose il sait en général le faire de façon juste et c’est souvent suffisant pour donner lieu à un bon titre car nombreuses sont les équipes incapables de parvenir à un aussi bon équilibre surtout pour une œuvre originale.

Princess Principal était donc un titre efficace, rythmé par une bonne OST de Yuki Kajiura et dont en prend plaisir à suivre les aventures du premier au dernier épisode et dont là aussi j’aimerais avoir une suite.

Hype : 5/5

3 – Troisième certes mais toujours en course : Ballroom no Yokouso (Amazon)

Ballroom-e-Youkoso-08-31-1280x720

Un autre des favoris, qui logiquement est battu puisqu’il n’est pas encore terminé contrairement aux deux autres mais ce qui lui laisse toutes ses chances pour encore se placer la saison prochaine même si la concurrence promet d’être rude avec des titres comme Kekkai Sensen ou Magus Bride.

Dès le premier épisode j’avais annoncé que j’allais adorer : Production IG à l’œuvre avec une bonne partie du staff de Haikyuu qui est mon anime de sport récent favori de très très loin et en plus sur un thème atypique comme la danse, tout était réuni pour toucher ma corde sensible.

Que dire si ce n’est qu’il s’agit du titre dont j’avais à chaque fois l’impression que les épisodes ne faisaient que dix minutes, j’étais vraiment impatient chaque semaine de retrouver nos héros lors de leurs entrainement et compétitions avec un Tatara qui progresse à grand pas derrière ses ainée et une seconde moitié de saison illuminé par le sourire de l’ange Mako.

Un titre qui ne m’a déçu en rien tout au long de la saison, mais qu’il me sera plus difficile à recommander que les deux précédents titres évoqués qui peuvent s’adresser à un très large public dans la mesure où le thème de la danse rebutera forcement une partie du public.

Hype : 5/5

4 –  Un coup de barre et ça repart ! Re:Creators (Amazon)

re69

Un titre de la saison de printemps que j’avais laissé à mi-chemin avec une sensation de lassitude alors qu’on entrait dans une phase attentiste après une première partie intéressante et dynamique, je connais d’ailleurs des gens qui ont lâché l’affaire à ce moment-là (vers les épisodes 12-13-14 environ) et je ne regrette pas du tout d’avoir persévéré un petit peu. Au final comme dans le précédent projet de l’équipe : Aldnoah Zero, on retrouve un creux sauf que pour AZ il était situé à la fin du titre mettant tout le travail du début par terre. Ici par contre, toute la partie finale est tout simplement folle et épique avec de l’action dans tous les sens et des retournements de situation incessants.

J’ai au final grandement apprécié ce titre original à la thématique reposant sur la mise en abime du milieu de la production otaku actuelle.

Cerise sur le gâteau, Re:Creators dispose de deux épisodes « spéciaux » que j’apprécie beaucoup :

  • Un épisode résumé, un des meilleurs que je n’ai jamais vus et qui vaut vraiment le détour porté qu’il est par une Inori Minase en grande forme.
  • Un long épilogue final et vous saurez que j’adore ça !

Evidemment je ne vais pas revenir dessus mais Re:Creators est porté tout du long par une excellente Ost de Sawano qui arrive à amplifier le moindre moment épique pour le sublimer, là où l’OST de Made in Abyss est formidable pour son ambiance et ses émotions et celle de Princess Principal pour son dynamisme

Hype : 5/5

5 – Un favori au rendez-vous mais battu ! Shingeki no Bahamut: Virgin Soul (Amazon)

baha79

Un des trois titres de printemps que j’ai donc terminé cette saison. Il s’agit au final de l’excellente suite du très bon Shingeki no Bahamut : Genesis et autant le dire tout de suite, c’est vraiment un titre héroic-fantasy toujours aussi cool avec ses conflits entre peuples, sa magie et surtout ses personnages marquant comme Nina, Rita, Kaisar ou Favaro (et tant d’autres). Je suis le premier surpris de ne pas arriver à le mettre plus haut dans mon classement alors que c’est un super titre que j’attendais avec impatience chaque semaine et qui n’a guère de défauts à par un léger classicisme. Non je pense qu’il n’est qu’à la cinquième place par pur gout personnel et son manque de capacité à faire vibrer ma corde sensible.

Néanmoins vous l’aurez compris, je recommande sans hésite Shingeki no Bahamut à tout amateur de grand conflit reposant sur les armes et la magie porté par des personnages charismatiques et forts, n’hésitez pas, foncez.

Hype : 4/5

6 – Les jeux sont faits, rien ne va plus ! Kakegurui (Netflix)

cadc8cb36325fea1bfa14c9f00880ac8

Grosse côte de mon début de saison et longtemps favori pour être mon anime de la saison, finalement il reste haut mais ne parvient pas à s’imposer.

Il faut dire que les premiers épisodes de ce titre porté par son opening complètement fou, sont vraiment prenant pour peu qu’on rentre dans le trip de cette ambiance de la folie du jeu d’argent. Par de nombreux aspect Kakegurui me rappelait vaguement l’ambiance barré d’un Prison School, même si je n’apprécie guère ce dernier que je trouve inutilement vulgaire et gratuit (oui vous pouvez me jeter des cailloux). Le suspens omniprésent et l’incongruité des différents jeux dans lesquels se retrouve impliqué Jabami Yumeko était vraiment captivant pour moi d’autant plus que chaque jeu est en général agrémenté de triche. Le seul reproche que je fais au titre c’est de manquer un peu de jus dans sa seconde partie avec des passages moins inspirés et moins passionnants même si ça remonte bien sur le final. Le décrochage est peut-être aussi juste lié au fait que la surprise du début par rapport à l’ambiance folle de l’académie finit par s’estomper et qu’on rentre plus dans une forme de routine sympathique mais plus tout à fait aussi prenante.

Hype : 4/5

7 – Il ne faut jamais enterrer les grosses licences. My Hero Academia (ADN)

mha1_37yh

Et oui j’étais le premier à avoir trouvé la première saison de My Hero Academia chiante au possible et loooongue pour rien. A cela vient s’ajouter que de base entre moi et ce type de shonen, habituellement ce n’est pas trop la fête…et pourtant j’ai trouvé cette seconde saison de MHA tout à fait satisfaisante et cool. On a eu beaucoup de passages sympa et/ou épiques tout au long de cette double saison et avec des personnages auxquels j’ai fini par m’attacher sans m’en rendre compte. L’apprentissage difficile de nos apprentis héros est aussi bien servit par le bon travail visuel de Bones sur cette nouvelle saison avec quelques passages de très grande qualité au niveau de l’animation.

Bref si vous aimez les super-héros en devenir, n’hésitez pas et foncez, surtout que la troisième saison est d’ores et déjà annoncées à première vue.

Hype : 4/5

 

8 – Je suis exploitée au travail mais je le vis bien : New Game !! (Crunchyroll)

c2973279aaa88fbd1acea47173309e6dd725217f_hq

J’avais déjà beaucoup aimé la première saison de New Game l’année dernière alors il y avait peu de chance que je n’aime pas la seconde saison de cette adaptation par Doga Kobo. Dans la mesure où elle se place totalement dans la continuité de la première sans réel autre rebondissement que le développement d’un nouveau jeu original, je ne vais pas changer ma bonne opinion de ce titre qui repose principalement sur la bonne humeur transmise par les protagonistes. On retrouve par contre de nouveau personnages, on découvre les difficultés que peuvent rencontrer des nouveaux à s’imposer sur le devant de la scène d’un point de vue commercial et la saison se termine néanmoins sur un changement de situation assez inattendu au départ qui me rend d’autant plus curieux pour une éventuelle future saison 3.

Hype : 4/5

9 – Je regarde une saison 4 sans avoir vu les trois première #lol : Jigoku Shojo Yoi no Togi (Wakanim)

maxresdefault

Avant que Wakanim ne se décide à licencier cette nouvelle saison, je n’avais que très vaguement entendu parler de Jigoku Shojo, ou la Fille des Enfers en français, en partie à cause du fait que la série avait déjà dans les dix ans depuis sa dernière itération. Au final le déroulement typique d’un épisode repose sur une histoire unique avec peu de lien entre les épisodes dans la plupart des cas. En général on y suit quelqu’un en grande difficulté dans sa vie, souvent à cause d’une ou plusieurs personnes tierces, et qui se retrouve à invoquer la fameuse fille des enfers qui lui remets alors une poupée de paille qui a le pouvoir d’entrainer une unique cible en enfer tout en maudissant aussi la personne qui utilise ladite poupée. La fin d’épisode est alors en général dédiée au choix que va faire le personnage principal de l’épisode face à la poupée : s’en servir ou non. SI certains cas sont terribles de par leur cruauté, d’autre le sont par leur quiproquo et méprises qui brisent les vies de personne innocentes.

Au final en tant que néophyte j’ai été surpris par la dureté de la série, j’ai même été mal à l’aise devant la violence psychologique de certains épisodes mais j’ai néanmoins trouvé ça vraiment intéressant d’autant que pas mal d’épisodes semblent traiter de problèmes bien réels de la société et trop souvent occultés et niés.

Il faudra un jour que je me regarde les trois saisons précédentes.

Hype : 3/5

10 – Gamers (Crunchyroll)

Gamers-Anime-End-Card-Episode-11-e1506554055568

Un des deux titres commencés tardivement de ma part et donc absents de ma preview. C’est en voyant de nombreux retours positifs que je me suis décidé à m’y mettre et il faut reconnaitre qu’on peut y passer un bon moment même si au final il n’y a rien de transcendant. On se retrouve tout du long devant un petit groupe de joueurs de jeu-vidéos et leur petits ennuis sentimentaux fortement exacerbés par leurs inaptitudes sociales. Tout le déroulement du titre repose justement sur leur incapacité à se comprendre qui engendre un nombre de quiproquo hallucinant ce qui est à la fois amusant et un peu lourd.

Cela reste néanmoins très intéressant et plein de bonne volonté en évitant un mauvais gout qui aurait pu facilement être présent.

Hype : 3/5

11 – Mecha builder simulator: Knight and Magic (Wakanim)

Knights and Magic - 05 - Large 01

Le second des titres absents de ma sélection initiale, il faut dire que le trio mécha+8bits+tensei n’était pas pour me motiver. Et pourtant cette série, la seule de mécha de la saison il me semble, était sympathique à défaut d’être mémorable. On se retrouvait devant un génie de l’informatique dans notre monde qui se trouvait être un gros otaku des méchas, ce dernier va mourir dans un accident et se réincarner dans un monde couplant mécha et magie. Notre personnage devenu le jeune Ernesti Echevalier, va alors révolutionner petit à petit la production de ces machines qui n’a pas vu de grande évolution depuis quelques siècles. On se laisse assez facilement prendre au jeu du titre et c’est avec une forte dimension comique qu’on va voir Ernesti et ses amis évoluer progressivement au sein du royaume pour y gagner de plus en plus d’influence et même jouer un rôle sur la géopolitique des différents états voisins. Techniquement le résultat visuel notamment pour les méchas est plutôt pas mal géré je dois le reconnaitre.

Hype : 3/5

12- Une certaine aphonie : Symphogear AXZ ()

00069fe6_14270

Là encore une licence dont j’ai déjà parlé plusieurs fois et pour qui j’ai beaucoup d’affection, il faut dire que j’aime bien les animes un peu barrés mélangeant musique et combat pour sauver le monde ce qui est un peu la marque de fabrique de Satelight. J’avais beaucoup aimé les trois premières saisons et autant l’avouer tout de suite, je n’ai pas réussi à vraiment accrocher à ce quatrième volet à mon grand regret. Est-ce moi qui ai changé ? Est-ce le titre lui-même qui est en retrait ?

Déjà musicalement j’ai trouvé le titre en retrait pour tout ce qui est des inserts songs, seul l’OP et l’ED sont plutôt sympa de ce point de vue pour moi. Pour ce qui est du plot, on est toujours sur une structure en poupée gigogne avec à chaque fois un nouvel ennemi qui vient s’imbriquer sur le précèdent mais cette fois j’ai trouvé le casting des antagonistes faible et sans grande inspiration ni charisme. Pire plein de passage sont ultra-rushé notamment sur la fin.

En bref la série reste cool pour ses personnages principaux et son ambiance mais je suis assez pessimiste pour la future saison 5 à venir du coup.

Hype : 2/5

13- Une adaptation pâlotte : Shoukoku no Altair (Amazon)

Shoukoku-no-Altair-01-15

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez déjà que je suis un grand fan du Manga d’Altair de Kotono Kato, publié chez nous chez Glenat. Un titre porté à la fois sur de la géopolitique à grande échelle, des complots récurrents et des guerres impitoyables entre les deux grandes factions en présence, le tout porté par un dessin magnifique de l’auteure. Le seul petit souci de la série à la base c’est qu’elle est un peu moins bonne dans ses premiers tomes avant de se sublimer au fil des tomes. Ce défaut se ressent encore plus dans l’adaptation anime de cette saison, l’adaptation est peut-être trop sage d’un point de vue rythme ce qui peut faire décrocher pas mal de monde je pense alors qu’on arrive juste maintenant au point où le titre prend toute son ampleur. SI je place le titre aussi bas dans mon classement donc à la fois pour sa non prise de risque qui rend le titre un peu ennuyeux et aussi pour le rendu visuel qui est (en toute logique) très en retrait par rapport au support original. C’est pourquoi je pense que c’est le genre de titre qui peut plaire aux amateurs du genre mais pas vraiment aux fans du support original ce qui est au final un phénomène à la fois normal et récurent des auteurs avec des styles graphique chargés et marquants, les contraintes de la production anime n’étant pas les mêmes que pour un manga.

Hype : 2/5

14-  Vous reprendrez bien une assiette : Isekai Shokudou (Crunchyroll)

isekai_shokudou_01_1

Certes il n’apparait que loin dans ce classement, mais cela n’en fait pas un mauvais titre. Plutôt soigné et joli et doté d’un des personnages féminins le plus attachant de la saison avec Aletta, le titre est au final assez bas uniquement à cause de son concept même. Tout l’aventure se focalise autour d’un restaurant japonais qui voit chaque samedi affluer des clients d’un autre monde fantastique rempli de fées, elfes, nains, hommes-lézards et autres dragons. Toutes les histoires sont basées autour de la découverte et de l’utilisation des portes par diverses personnalités du monde fantastique et sur le choix de leur plat préféré dans le restaurant. Au final il s’agit d’un titre fort sympathique devant lequel on passe un bon moment de relaxation et qui peut donner faim mais qui ne montre pas la moindre velléité de mettre en place une vraie intrigue autour du restaurant ni de la raison de sa connexion avec ce monde, du moins dans cette adaptation.

Hype : 2/5

15 – L’indécision à son paroxysme : Koi to Uso (Wakanim)

Koi-to-Uso-wallpaper-560x407

Un autre titre sympathique de la saison mais qui m’a plutôt déçu lui par rapport à mes attentes. Pourquoi déçu ? Parce que le début du titre repose sur ce qui ressemble à une manipulation du fameux programme de création de couples chapeauté par l’état et que ce système que je voyais comme un élément central du titre, passe au final complètement au plan secondaire même s’il est régulièrement évoqué. Je suppose qu’on en apprend plus par la suite dans le manga mais cet élément sous-développé dans l’anime est au final un gros problème pour moi. Au final on se retrouve avec des scènes comiques engendrées par les formalités officielles du système d’un côté et un triangle amoureux classique porté par un héros sans grande volonté de faire un choix. Au-delà de ça reste un titre romantique plutôt sympa avec en prime un chara-design un peu original que j’aime au final assez bien mais du coup vous l’aurez compris je suis resté sur ma faim avec ce titre.

Hype : 2/5

16 – Chiant comme un JC Staff: Vatican Kiseki Chosoukan (ADN)

Vatican-01-28

Maintenant qu’on est dans le bas du classement, les déceptions s’enchainent, c’est donc au tour du seul anime ADN de saison que j’ai suivi de se faire descendre. Un titre d’enquête basé sur des prêtre du Vatican c’était déjà en soit assez inattendu et surprenante mais d’un autre côté pourquoi pas. Le but de nos deux prêtres est donc de statuer sur des phénomènes visiblement miraculeux pour savoir s’il s’agit de réels miracles où s’il y a une explication rationnelle. Au final on se retrouve avec un duo de choc qui n’a pas trop l’air d’avoir jamais mis les pieds dans un séminaire, et qui se retrouve confronté à des organisations mafieuses internationales et enquête avec le FBI. Si on sent un effort notable de recherche de la part de l’auteur pour mettre en place des situations complexes, il y a trop de passages sans aucune logique et même si ça fait plaisir de tomber sur des alchimistes fous ou des dealers de drogues nazi projetant de créer un nouveau Hitler. Globalement je me suis pas mal ennuyé dans ce titre et je n’ai pas ressenti le moindre affect pour les personnages même quand ils essayent de jouer sur la corde sensible. Au final probablement une adaptation trop lisse comme souvent avec ce studio.

Hype : 1/5

17 – C’est beau mais on s’emmerde ! Katsugeki/Touken Ranbu (Wakanim)

Katsugeki Touken Ranbu - 01 - Large 02

Et on enchaine avec ce qui aurait pu ressembler à un titre phare de la saison, l’adaptation de Touken Ranbu par le studio Ufotable. Alors oui c’est plutôt joli comme souvent avec le studio même s’il faut aimer leur style, certes je ne suis pas vraiment le public cible, mais si Ufotable avait réussi à faire de Tales of Zestiria un anime plus intéressant que le support d’origine, ici tout est relativement ennuyeux. On suit pendant toute la saison nos deux groupes de beaux gosses qui ne sont que l’incarnation humaine d’armes du passé, et qui remontent dans le temps pour contrer une autre faction qui fait de même pour changer le passé. Mais au final on reste très détaché de cet aspect entre les deux factions sans jamais vraiment connaitre les objectifs des antagonistes. Tout est relativement trop lisse et il n’y a que sur la fin qu’on commence à apercevoir quelques frémissements dans le déroulement des opérations. Le point positif c’est qu’il y a quelques combats plutôt cools.

Un titre en fort manque d’ambitions scénaristiques.

Hype : 1/5

18 – Un galop d’essai ? Centaur no Nayami (Crunchyroll)

Centaur-no-Nayami-01-05

Un titre sans grande ambitions qui enchaine les histoires plutôt sympathiques dans un univers où toutes sortes d’homme-bêtes existent mais pas d’humains normaux. Au final il s’agirait presque s’un format short car chaque épisode n’est que la juxtaposition des deux épisodes de dix minutes. On va donc suivre Hime au travers de 24 histoires différentes de sa vie de centaure au quotidien, l’anime en profitant pour répondre à des tas de question qu’on ne se poserait jamais sur ce quotidien…

Mélangeant épisodes drôle, épisodes touchant et épisodes de mauvais gout, le titre reste néanmoins agréable avec des personnages plutôt attachants. Au final on passe un bon moment et on n’est pas déçu car le titre l’affiche clairement pas d’autre ambition que multiplier les tranches de vie dans un univers de monster-girls loufoques.

Hype : 1/5

19 – Qualité roumaine : Fate\Apocrpyha (Netflix)

Image-37

Dire que j’étais déjà pessimiste en début de saison sur ce titre pour éviter d’être déçu, et pourtant j’ai quand même réussi à l’être…Je n’ai même pas spécialement envie de m’étendre sur le sujet, on a un titre d’action plutôt sympa pris indépendamment mais que je trouve remarquablement à chier le regardant par le prisme de mon affinité personnelle à la saga Fate. Mes deux griefs principaux se cristallisent sur un casting de personnage relativement à chier et sans charisme et sur une histoire à peine meilleure. Peut-être que la seconde partie me fera un peu changer d’avis mais vivement Fate Heaven’s Feel que j’oublie rapidement ça.

Hype : 0/5

20 – Beauferie/20 : Hajimete no Gal (Crunchyroll)

gal

Mon anime de beauf de la saison, et le pire c’est que c’était vachement moins beauf que prévu, j’ai même limite apprécié la relation entre nos deux héros principaux qui était mignonne. Néanmoins on ne peut pas occulter de gros défauts comme les groupe d’amis du personnage principal qui sont vraiment craignos, mention spéciale pour le gros pédobear qui mérite trois fois la prison au minimum. Du côté de filles ont sort direct le carton rouge pour Nene aussi chiante que ses seins sont affreusement énormes…

Si vous cherchez un titre bas du front foncez !

Hype : 0/5

21 – PA Works LF Scénariste ASAP : Sakura Quest ()

sakuraquestmaintrio-1496704480728_1280w

J’arrête de tirer sur l’ambulance, c’est sympa mais qu’est-ce qu’on s’emmerde ! (cf : le bilan précédent)

Hype : 0/5

Au final comme je l’ai dit une grosse saison marquée par plusieurs titres que j’ai trouvé excellents sur de nombreux points. Pour ce qui concerne les plateformes de diffusion, cette saison c’est à nouveau Wakanim qui m’a le plus parlé aussi bien en quantité qu’en qualité confortant une tendance déjà noté sur les deux premières saisons de l’année même si Crunchyroll devrait se retrapper en partie sur la saison d’automne. De son côté ADN est retombé au plus bas, au point où je vais commencer à me reposer la question de prolonger. A noter la forte progression du duo américain (notamment Amazon) dans les animes de tête de mon classement.

A bientôt pour la preview de la dernière saison de 2017 avec d’ores et déjà quelques grosses suites et peut-être à nouveau de bonnes surprises inattendue comme le prochain White Fox.

Publicités