Bon…aujourd’hui c’est la Saint Valentin et y a de la mièvrerie au programme dans tous les coins de mon internet alors comme une fois de plus je suis totalement débordé *rire nerveux* j’ai décidé de faire un petit article sur un anime qui n’a pas vraiment sa place dans la thématique de cette journée même si vous pourrez toujours me rétorquer qu’il y a quelques histoires sentimentales dans la saga dont je vais parler.

Cette saga c’est Soukou Kihei Votoms, ou Armored Trooper Votoms dans sa version internationale et oui comme le titre le laisse deviner c’est un anime de mécha sorti qui plus est du studio Sunrise en 1983 (pour la série principale de 50 épisodes), donc entre Gundam 0079 et Zeta Gundam pour situer un peu l’époque.

L’Univers de Votoms est la galaxie d’Astragius, vaste ensemble comptant des centaines de planète colonisées et de multiples nations dont les deux plus puissantes : La Confédération de Gilgamesh et l’Union de Balarant se livrent une guerre acharnée et stérile depuis presque un siècle au moment de l’anime. D’autre forces sont aussi en œuvre dans ce monde étrange comme le puissant culte de Martial et son clergé influent vouant un culte à la guerre et au combat.

giphyDans cet guerre à grande échelle, on trouve de tout : des vaisseaux puissants, des blindés divers et variés mais surtout les AT (Armored Trooper) méchas humanoïdes monoplaces présents en masse sur tous les champs de bataille. L’autre nom de ces machines est justement :  VOTOMS (Vertical One-man Tank for Offense & ManeuverS) ce qui donne donc le nom à la série. Ces machines très éloignées dans le concept des mobil-suit qu’on croise dans un Gundam, sont des engins plus petits, relativement légers et mobiles et se déplaçant uniquement au sol via des propulseurs mécaniques sous les pieds émettant un bruit caractéristique de la série ou dans l’espace via un pack additionnel. Une des caractéristiques des machines réside dans leurs objectifs frontaux qui s’adaptent aux conditions de visibilité et qui sont relié directement au casque du pilote. L’armement des machines est varié mais standards, composé principalement de mitrailleuses lourdes, bazooka et missiles, leur défense n’étant pas suffisante pour encaisser de nombreux dommages, l’esquive reste la meilleure option de survie dans un combat entre AT.

Au milieu de ce conflit nous allons suivre un homme…mais quel homme, il s’agit du grand-père de tous nos héros invincibles modernes dans la veine d’un Tatsuya Shiba ou d’un Kira Yamato. Cet homme c’est Chirico Cuvie, pilote d’AT dans l’armée de Gilgamesh et qui bien que calme, renfermé et modeste, finit toujours par revenir des champs de bataille les plus périlleux. Membre de l’unité d’élite ultime de l’armée de Gilgamesh, le Bataillon Red Shoulder, Chirico se retrouve embarqué dans une opération inhabituelle où il se retrouve à combattre d’autres troupes de Gilgamesh pour mettre la main sur une femme en stase.

armored-trooper-votoms-chirico-460x306

A la fin de la mission il est trahi par ses compagnons et laissé en arrière où il est capturé par l’armée régulière. Accusé de trahison, il est alors torturé pour lui faire avouer des informations qu’il ne connait de toute façon pas dans la mesure où il est aussi une victime de l’opération.

tumblr_nto0txecc51rnlzdzo1_500Il parvient néanmoins à s’échapper et commencer alors une formidable chasse à l’homme qui nous emmènera bien au-delà de tout ce à quoi on s’attend au départ. Tout en fuyant ses poursuivants dont le tenace Jean-Paul Rochina il cherchera à découvrir la vérité sur ce qui s’est passé et à rencontrer cette mystérieuse femme dénommée Fyana. Au cours de son aventure il rencontre rapidement sur la planète Uoodo ceux qui vont devenir ses amis pour toute la durée de la série : Gotho, Vanilla et Coconna, un groupe de truands et de voyous qui lui viendront néanmoins en aide en se retrouvant plongés dans les conflits qui entourent Chirico.

armored-trooper-votoms-9282

Soldat parfait, survivant ultime, ordre galactique et manipulation politique séculaire secrète, la vérité derrière l’existence de Fyana, Chirico et l’église de Martial va bien au-delà qu’un simple conflit entre deux nations galactiques.

Bien qu’il s’agisse d’un vieux anime long de 52 épisodes, il faut lui reconnaitre un rythme soutenu du début à la fin : très peu de remplissage et beaucoup de combat, toujours plus de combat, la vie de Chirico Cuvie ne semble n’être qu’un long combat malgré tous ses efforts pour s’en éloigner.

votoms-01-chirico-will-kill-all-of-you-1

Techniquement pour l’époque c’est plutôt pas mal et ça a relativement bien vieilli pour un titre aussi vieux, on s’en rend compte notamment lorsqu’on se penche sur les OVA ultérieurs dont certains ont une partie en 3D qui elle souffre largement de la comparaison. En effet, s’il n’y a qu’une seule série TV centrale, au fil des ans divers OAV sont sortis qu’on peut regrouper en quatre groupes :

  • Les spin-off : Armored Trooperoid Votoms Finder, Case : Irvine et Armor Hunter Mellowlink qui se déroulent dans le même univers mais sans lien direct avec Chirico.

  • Les préquelles (SPOIL) : The Red Shoulder Document : Roots of Ambition, Pailsen Files qui traitent du passé de Chirico avant la série principale. On en apprend plus sur l’origine de son statut, son arrivée dans l’armée et surtout sa relation avec le Colonel Pailsen, commandant des Red Shoulder et qui a voué une partie de sa vie à étudier Chirico dans le but de crée l’unité de combat parfaite. Dans ces OAV on voit notamment Chirico être entrainé dans des situations mortelles à de nombreuses reprises par ses propres alliés afin de le « tester ».1256332399_1256330654_votoms_thumb

  • Les side-stories : The Last Red Shoulder, Big Battle qui relatent deux passages de l’histoire de Chirico durant des ellipses de la série principale, la première des deux faisant aussi fortement référence aux préquelles.

  • Les séquelles (SPOIL) : Shining Heresy, Alone Again et Phantom Chapter. Dans cette partie on reprend le périple de Chirico après une ellipse d’environ trente ans. Il se retrouve notamment impliqué dans un complot à grande échelle pour succession papale à la tête l’église de Martial où tous les coups les plus vils semblent permis. Ces OAV sont aussi l’occasion pour lui de recroiser ses vieux amis et de régler définitivement certains vieux comptes…

Au final si la série n’a pas gardée l’aura d’un Gundam et d’un Macross pour comparer avec les titre de la même époque, elle n’en reste pas moins une série de real-robot majeure des années 1980 avec un univers sombre et complexe avec un héros qui agit comme l’œil d’un cyclone bien malgré lui. Preuve de sa popularité nippone par le passé, la série servira de cadre à presque une dizaine de jeux vidéo et Chirico fera de nombreuses apparitions au casting des Super Robot Taisen.

A noter que le mécha design de la série est l’œuvre de Kunio Okawara qui a travaillé sur un très grand nombre d’œuvre de la Sunrise dont plusieurs volets de Gundam, je trouve d’ailleurs à titre personnel pas mal de similarités visuelles entre les AT de Gilgamesh et la gamme des Zaku de Zeon.

Voilà c’était ma réponse à base de de guerre et de destruction à cette journée de l’amour 😉

Publicités