C’est donc avec le traditionnel rhume de fin/début d’année que je me retrouve à faire le point sur cette saison d’automne copieuse qui vient de s’achever. Avec environ 65 titres différents, c’était un peu la saison des records mais pour ma part je suis resté sur mon volume classique d’une vingtaine de séries dont une bonne partie des plus populaires.

Pour cette fois je mets une note de hype qui n’a rien à voir avec la qualité objective de l’anime mais qui met en avant à quel point j’attendais le nouvel épisode chaque semaine et à quel point d’étais triste que ça se termine…ou pas parfois.

 

Les titres terminés

 tumblr_ofcvugv4br1t0buo4o2_540

Yuri!!! on Ice (Crunchyroll)

 Clairement la série de ma saison et de loin, ce titre que je n’attendais pas plus que ça m’a tenu en haleine tout au long de sa saison grâce à une densité et un rythme vraiment réussi. En s’attaquant à un sport artistique assez peu populaire (en comparaison aux traditionnels base-ball, foot, volley…) le studio MAPPA prenait un risque certain pour moi. Mais le résultat est tellement réussi, même si tout n’était pas parfait, que je ne peux qu’applaudir.

Le gros point fort du titre c’est avant tout un casting de personnages de grande qualité autant pour les patineurs, que pour les coaches et les personnages secondaires. Pour les patineurs en eux-mêmes, certes le trio entre les deux Yuri et Victor est central, mais les autres patineurs sont eux aussi marquant même en disposant parfois de peu de temps au final dans la série. Certes on se souvient de Eros et Agape, mais comment ne pas vibrer par exemple lors des prestations d’un JJ qui même au plus mal fait de son mieux pour faire le show, pour Otabek qui tente de s’imposer par ses propres moyens ou pour Phichit qui veut donner un essor au patinage dans son pays.

Non content de prendre des risques quant à la discipline, l’anime tente aussi de mettre en avant un couple d’homme, ce qui est rarement le cas de façon explicite et là aussi je trouve que le titre s’en sort très bien.

Vu le message de fin il semble bien qu’une seconde saison soit d’ores et déjà prévue.

 Hype : 6/5

 e502ad9551354d40c3833296ab9f44961470726942_full

Drifters (Wakanim)

 Un titre qui est monté en puissance tout au long de la saison, réunissant des multiples héros historiques dans un monde en crise, ces derniers sont séparés en deux camps, les Drifters rassemblé autour de Tomohisa Shimazu et Oda Nobunaga notamment, et les Parias réunis autour du roi noir avec des légendes déchues comme Jeanne d’Arc, Raspoutine, Anastasia Romanova ou Hijikata Toshizo. Les deux camps cherchent à gagner en puissance en prévision de l’affrontement inévitable et mis en place par les deux superviseurs de ce monde étrange.

Sanglant, rythmé et plutôt joli j’ai apprécié suivre ce titre grâce à son casting atypique et amusant et j’attendrais la saison 2 annoncée avec intérêt.

 Hype : 4/5

 81992l

Haikyuu!!: Karasuno Koukou VS Shiratorizawa Gakuen Koukou (Wakanim)

 

Que dire qui n’ai pas déjà été dit sur Haikyuu, c’est une des meilleures séries de sport si ce n’est la meilleure de ces dernières années, la troisième saison qui est en fait la conclusion de la seconde, continue sur cette lancée. Gros rythme, technique au top et match acharné avec des grosses individualités, que demander de plus sérieusement ? Ah si des opening au top, foncez.

 Hype : 6/5

telechargement-17

Bungou Stray Dogs 2nd Season (Crunchyroll)

Il faut bien le reconnaitre, cette seconde saison en forme d’affrontement tripartite entre l’agence, la mafia et la guilde était plus qu’alléchant d’autant que le travail technique de Bones était quand même plutôt au rendez-vous. Mais pour être honnête, si tout semble réuni sur le papier pour en faire un très bon titre (qui rencontre d’ailleurs son succès) d’un point de vue personnel je me suis particulièrement ennuyé au fil de combat certes stylés mais manquant cruellement de but.

Hype : 1/5

 zcqx6pb

Keijo!!!!!!!! (Crunchyroll)

Un de ces titres qui nécessite un peu de (re)cul pour s’apprécier pleinement, j’ai vu beaucoup trop de monde prendre cet anime beaucoup trop à cœur alors qu’une fois le concept étrange du départ accepté, on a affaire à un anime typé sportif complètement déjanté et sympathique alliant combat aussi étranges de furieux et attaques étranges mêlant jeux de mots et hommages à nombre de grandes séries.

Au final un excellent divertissement en ce qui me concerne.

 Hype: 4/5

occultic01

Occultic;Nine (Wakanim)

Un titre avec qui j’aurais soufflé le chaud et le froid tout du long de la saison, il faut dire que toute la première partie j’étais sur le point de lâcher l’affaire malgré une pointe de curiosité. En cause ? Une ambiance se voulant inutilement confuse, un langage des plus verbeux et rapide (et comme je déteste la saga Monogatari à cause de ça déjà) et un personnage insupportable doté littéralement de deux pis de vache.

Mais heureusement dans la seconde partie tout se met plutôt bien en place dans un délire complexe mais plutôt maitrisé de croisement entre science et occulte à base de théorie impliquant Tesla (pour changer tient) et si certains personnages que je pensais importants se révèlent inutiles et inversement, le bilan global de l’anime est plutôt positif même si j’ai l’impression qu’il ne manquait pas grand-chose pour en faire un vrai bon titre qui marque sur la durée.

Hype : 3/5

izetta45

Shuumatsu no Izetta (Crunchyroll)

Un titre original mêlant magie, jolies filles et seconde guerre mondiale fictive à base de Nazi et de Blitzkrieg, il faut bien avouer que j’étais plutôt bien hype par le titre. Au final le titre ne tient pas toutes ses promesses mais reste à titre personnel une réussite en tant que titre original porté par un studio inattendu, techniquement c’est plutôt pas mal, le chara design de ABEC est assez efficace et l’intégration de la machine de guerre allemande en 3D (plutôt fidèle d’ailleurs) est plutôt propre même si pas parfaite. Comme je l’ai dit dans ma review du titre, il aurait mérité clairement deux fois plus d’épisodes pour être traité de façon plus complète avec un meilleur développement des personnages secondaires, néanmoins je tiens à souligner que la fin était une bonne surprise tant je voyais aller le titre dans le mur à mesure qu’elle approchait…

Hype : 5/5

nudgkpw

Watashi ga Motete Dousunda (Wakanim)

J’avoue avoir beaucoup rigolé sur ce titre mettant en scène une grosse fujoshi (au sens littéral comme figuré) qui devient une fille canon suite à la mort de son personnage fictif préféré. Avec son nouveau physique elle attire les beaux garçons…mais reste une authentique fujoshi malgré tout ce qui provoque pas mal de situations cocasses. Mais ça c’était au début, et le titre peine à se renouveler tout au long de la saison provoquant un profond ennui en moi au fil des épisodes, le tout pour n’atteindre aucune vraie évolution à la fin du titre en plus. Au final assez ennuyeux en plus de reposer sur une idée de base assez peu reluisante.

Hype : 2/5

gkvfead

Hibike! Euphonium 2 (Crunchyroll)

Ah le retour d’Euphonium, le titre acclamé de l’année dernière par Kyoani et ses jolis dessins, ses animations soignées et sa putain de lumière de partout même quand ça n’a aucun sens. J’ai toujours eu un rapport ambigu avec le titre même dans sa première saison, même si ça ne m’a pas empêché de lui mettre une très bonne note et de voter pour lui en première place des prix Minorin. Cette saison deux partait au final plutôt pas mal pour moi, avec un point culminant au moment du concert…et un peu comme dans une manœuvre en chandelle, c’est monté très haut…et j’ai complétement décroché derrière. Toute la seconde partie de cette saison je me suis fait méga-chier avec en plus une grosse déception pour l’épisode de la finale sans musique…

En conclusion, le mot ici est déception.

Hype : 3/5

0094b285fd9e1e3b1ef2fd323a23d06c1459561971_full

WWW.Working!! (Wakanim)

Le retour du Wagnaria en version spin-off avec toujours un casting complètement barré. On retrouve peu ou prou les grands classiques de la première version avec le héros un peu blasé mais normal avec une famille difficile et qui se retrouve impliqué avec une fille dangereuse. On retrouve aussi le cuistot qui n’ose pas se déclarer, une feignasse de service ou un patron totalement inutile voire absent. Si on se demande à nouveau comment un tel restaurant peu bien fonctionner, au final je me suis bien amusé tout au long de la série. Certes elle ne révolutionne rien et n’apporte de pas nouvelle idée, mais on peut tout à fait réussir à faire un bon anime en appliquant correctement une recette déjà existante.

Hype : 4/5

girlish-number-01-22

Gi(a)rlish Number (ADN)

Une de mes bonnes surprises de la saison, un titre se déroulant dans les coulisses du milieu de l’animation où on va suivre cinq doubleuses et le staff qui les entoure pendant douze épisodes. Sur les cinq le personnage principal reste néanmoins Chitose Karasuma, membre mineur de son agence et dont le manager est son propre frère et ancien seiyuu lui aussi. Si la jeune fille est plutôt mignonne, on verra au fil du temps qu’elle n’a pas grand-chose pour elle : arrogante, feignante, menteuse… Propulsé en tête d’affiche plus ou moins par hasard, elle va néanmoins finir par se remettre en cause au fil du temps et à nouer une vraie amitié avec ses camarades grâce notamment à sa bonne humeur et sa franchise.

Un titre à la fois comique mais aussi sérieux sur certains points qui tout en étant un bon divertissement, se permet de mettre en avant certains des travers qui gangrènent parfois le milieu de l’animation.

Hype : 4/5

telechargement-18

Udon no Kuni no Kiniro Kemari (ADN)

Encore un anime qui cherche à jouer sur la fibre paternelle même si cette fois tout tourne autour d’un tanuki capable de se transformer en enfant et dont le héros va s’occuper. Le titre se veut émouvant et Poco sait se montrer attachant. Tout du long de la saison, le Tanuki va permettre à Sota de mettre petit à petit ses idées au clair et à se réconcilier avec sa ville de naissance dans le Nord de l’île de Shikoku qu’il pensait détester et avec son défunt père avec qui il n’avait pas de très bon rapport durant son adolescence et qu’il n’a que peu revu après son départ pour Tokyo.

Cet anime est donc un peu un hommage à la famille et à un Japon moins urbain.

Hype : 3/5

maxresdefault-1-1

Brave Witches (Crunchyroll)

L’anime du diable puisqu’à cause de lui j’ai regardé tous les Strike Witches en un temps éclair et que j’ai même beaucoup aimé ça, au point de lui consacrer un article dédié. Autant être clair tout de suite, Brave Witches ne brille pas par sa technique qui reste moyenne voire pas terrible, il ne se démarque pas spécialement non plus par son plot qui est assez conventionnel dans son déroulement. Pour enfoncer le clou je dirais que les Strike Witches ont plus de charisme que les Brave Witches…et pourtant…et pourtant j’ai pris pas mal de plaisir à suivre les aventures d’Hikari dans ses aventures visant à protéger Saint-Pétersbourg de la ruche Gregory. A l’inverse de Myafuji dans Strike, Hikari est en effet très faible d’un point de vue magie et du coup comme dans tout bon shonen on la voit se donner à fond pour se rendre utile, bien aidée par ses camarades qui pourtant font souvent tout pour la décourager et la faire rentrer chez elle par crainte qu’il ne lui arrive quelque chose.

Finalement, elle se découvrira un pouvoir aussi utile que compliqué à utiliser qui se révèlera crucial pour contrer les Neurois toujours plus retors.

Hype : 4/5

longriders01

Long Riders! (Daisuki)

Sorte de mix improbable entre Yowamushi Pedal et K-on, c’est un titre pour lequel j’ai beaucoup d’affection…mais c’est un peu le tiers monde de l’animation quand même. Véritable naufrage de production avec retard et faible qualité, c’est pourtant un titre plutôt bon pour le moral avec notre héroïne qui va sortir de sa condition de cruche maladroite et une flemmarde par l’initiation et la pratique du vélo. Ce faisant, elle va se faire de nouvelles amies et ensemble elles vont parcourir des dizaines et des centaines de kilomètres. La pauvre Ami passera par toutes les épreuves, qu’elles soient physiques (malaise, fringale, courbatures, crampe…), mécaniques ou financières (et oui c’est cher un bon vélo).

Pourquoi je parle de K-On ? Parce qu’ici, si le vélo c’est serious buisness et qu’elles pratiquent vraiment à fond, nos héroïnes ne participent pas à des compétitions : le but est de passer du bon temps et les excursions se transforment souvent en tournée culinaire, il n’est pas rare de les voir s’arrêter fréquemment dans un restaurant, un glacier ou autre fournisseur de bonne chair.

Hype : 3/5

days-episode-1-1

Days (ADN)

La fin de cette première saison des aventures de Tsukushi, alias la tâche du club prestigieux de foot de Seiseki. C’est un peu le Forest Gump local, il est gentil mais son seul skill de base c’est de courir vite et longtemps…un peu faible pour prétendre à jouer dans une telle équipe. Mais bon, c’est un shonen donc il va évoluer grâce à son intelligence qui va progressivement lui donner un sens du placement et de la récupération hors-pair, mieux encore, son caractère entièrement dévoué à l’équipe et enthousiaste va se révéler un élément clé dans la stabilité de l’équipe. Se voulant plutôt réaliste, l’anime sorti lui aussi de chez Mappa est sympathique et propre tout du long bien qu’au final très conventionnel.

Hype : 3/5

Les titres encore en cours

san21

3-gatsu no Lion (Wakanim)

Sangatsu no déprime comme j’aime à le surnommer, la moitié des épisodes déjà sortis me donnant un cafard pas possible. Comme avec KyoAni et ses choix de plot, il est vrai que je rencontre souvent des difficultés à apprécier le style de Shaft notamment au niveau du visuel : et pourtant dans ce cas précis je trouve que ça rend particulièrement avec l’ambiance du titre. Pour ce que j’en ai vu jusqu’alors, on est complétement dans le genre de titre où tous les protagonistes souffrent de lourds problèmes notamment affectifs, voire physique pour certains et on voit Rei évoluer au milieu de tout ce monde, lui aussi étant la proie de nombreux problèmes. C’est touchant de voir chacun d’entre eux tenter de surmonter ses peines et ses craintes à sa façon même si du coup c’est pas toujours super réjouissant. Heureusement la famille Kawamoto agit comme une sorte de douce et chaude lumière réconfortante au milieu de tout ce sérieux.

Hype : 5/5

gundam33

Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans 2nd Season (Crunchyroll/Wakanim/Daisuki)

On avait déjà eu une excellente première saison l’année dernière, autant dire les choses clairement : je trouve cette seconde saison toute aussi passionnante pour le moment ce qui en fait à l’heure actuelle mon second univers alternatif favori…qui pourra peut-être détrôner le premier qui sait. En tout cas je tends à me répéter mais après plusieurs échecs ça me fait plaisir de voir une série Gundam plaire à autant de monde et même parvenir à attirer de nouveaux spectateurs.

Dans cette seconde saison, une chose est sûre, le titre continue de garder un traitement assez unique des choses, notamment dans l’évolution et le caractère des personnages principaux. Outre l’intrigue, pour ne rien gâcher, certains combats de méchas sont vraiment cools, à un niveau technique pour une série régulière que personne d’autre que Sunrise n’a aligné depuis longtemps.

Hype : 5/5

twin-star-exorcists-premier-teaser-video-qui-revele-le-staff-de-lanime

Sousei no Onmyouji (Crunchyroll)

Et oui les aventures de Rokuro et Benio dans leur lutte contre les Impurs continuent encore et toujours. Désormais le conflit est plus ou moins total entre les généraux célestes, les plus forts des onmyôji et les basara, les plus forts des Impurs. C’est en plein milieu de ce conflit mortel que notre couple et leurs amis tentent de gagner en puissance aussi vite que possible.

J’avoue que je ressens une profonde lassitude vis à vis du titre, non pas qu’il soit mauvais, loin de là (en plus il a de super OP). C’est surtout qu’à la base je suis pas très shonen, ni titre long donc c’est déjà un petit exploit que je continue de m’accrocher d’une certaine façon.

 Hype : 2/5

0728ao_character

All Out!! (ADN)

On a parlé de Volley avec Production IG, de foot et de patinage avec Mappa, restait à parler Rugby avec Madhouse. All Out c’est un peu comme Days, un anime se voulant réaliste avec cette fois un club de Rugby un peu nul d’un lycée. C’est dans ce club que va rentrer Gion, lycéen plein d’entrain mais qui ne connait rien à ce sport si ce n’est qu’il n’a pas froid aux yeux et qu’il veut tout faire pour plaquer les plus puissants joueurs adverses. L’arrivée d’un coach renommé à la retraite pour les encadrer va finalement faire monter en puissance l’équipe.

Si le début de l’anime est un peu lent il faut l’avouer, il est désormais clairement monté en puissance avec un style visuel qui donne un vrai impact à ce sport de contact mêlant force, vitesse et agilité.

Hype : 4/5

 

Publicités