img38559Aujourd’hui c’est mardi alors pourquoi ne pas parler un peu Yuri ? Bon en même temps ça marcherait tous les jours sauf le dimanche. Aujourd’hui j’ai donc choisi un titre qui trône en bonne place dans ma liste de titres « étranges » , ce titre c’est Simoun.

Alors non je ne parle pas de ce vent chaud et souvent chargé de sable des côtes de la méditerranée mais bien d’un anime de 26 épisodes diffusé en 2006 et produit par le connu et inconstant Studio DEEN. Un titre qui mêle affrontement militaire, magie et romance dans un univers assez atypique.

L’action de Simoun prend place sur le monde de Daikuriku, une planète un peu particulière où tous les humains naissent en tant que femme. Ce monde est principalement découpé en trois puissantes nations : Simulacrum où se concentre l’action et qui est la nation d’origine des héroïnes, ainsi que Argentum et Plumbum. Simulacrum est un état théocratique (état gouverné par un clergé) puissant et prospère, qui dispose en outre d’une avance technologique notable sur ses rivaux grâce à un dispositif nommé : moteur hélicoïdal, dispositif qui propulse aussi bien les navires volant que les trains où les aéronefs de plus petite taille comme les Simouns. Souhaitant acquérir eux aussi cette technologie, les deux états voisins mènent une guerre d’usure en jouant sur le nombre pour contrer leur déficit technologique.

Dans cette guerre, les combats sont principalement aériens et à la manière de la guerre du pacifique, opposent les aéronefs ennemis aux Simouns de Simulacrum, chaque camp disposant de vaisseaux volant comme base de lancement. Les Simouns sont des puissants aéronefs biplaces, à la base utilisés pour des rites religieux et reconvertis en armes de guerre. Son utilisation requiert la présence de deux prêtresses portant le nom de Sybillae, qui ont pour caractéristique de ne pas encore avoir procédé à leur cérémonie de choix de sexe (pour le côté Yuri, l’activation de l’appareil nécessite d’ailleurs que les deux pilotes s’embrassent).simoun-03-simoun-a

Habituellement, en Simulacrum, une fille avant ses 17 ans se rend en un lieu nommé « La Source » et y fait le choix définitif de rester une femme ou de devenir un homme (quand j’avais dit que c’était étrange). Les Simouns sont rassemblés en escadrons de 6 appareils, soit douze Sybillae qui forment alors un Chor, de plus l’arme principal des Simouns réside dans le tracé de glyphes géantes dans le ciel appelées Ri Majon qui sont des sortes de sorts de grande ampleur.befae2cd9605a5412f2af369f737ab37

L’histoire se focalise tout du long sur les actions du Chor le plus puissant et le plus prestigieux de la flotte de Simulacrum : le Chor Tempest qui est basé sur le navire amiral Arcus Prima. Le récit de l’anime débute d’ailleurs après que le Chor ait subit une défaite et des pertes dans un combat contre Argentum, pour compenser ces pertes, de nouvelles Sybillae sont affectées et parmi elles : Aeru, jeune femme atypique et peu respectueuse des traditions mais pilote de génie. Victime d’un coup de foudre pour Neviril, la meneuse du Chor et plongée en plein doute par la mort de sa paire. Commence alors une longue histoire faite de sentiments complexes, de guerre et de trahisons. Si la guerre sert de cadre et reste omniprésente, c’est bel et bien les relations entre les douze Sybillae à l’intérieur même du Chor, ainsi qu’une certaine forme de recherche de sa propre identité à plusieurs niveaux, qui servent de fond au déroulement de l’anime et ce jusqu’à sa conclusion.

Techniquement c’est dans la moyenne de ce qui se faisait à cette époque j’aurais tendance à dire, voire un poil en-dessous avec pas mal de 3D peu gracieuse pour tout ce qui touche au vol des Simouns. Par contre le design des personnages est plutôt sympathique, mais c’est très subjectif comme avis. La musique quand a elle est plutôt plaisante avec une mention à celle de l’opening que j’apprécie particulièrement.

En bref un titre atypique qui pourrait intéresser ceux qui cherchent parfois quelque chose de différent et que j’ai découvert un jour par hasard parce qu’une team de fansub que j’aime bien s’est dit en 2014 qu’elle allait sortir la version HD d’un anime obscur de 2006 🙂

Publicités