En faisant ma liste d’anime de la saison, un peu par hasard je me suis retrouvé à regarder l’anime de chez Silver Link : Brave Witches, spin-off de la licence Strike Witches dont je ne connaissais rien sinon qu’il s’agissait de lolis croisées avec des avions de la seconde guerre mondiale là où dans Kancolle c’est croisé avec des navires.

Par curiosité et un peu par ennuis j’ai donc décidé de regarder la série originale, adaptées du manga de Humikane Shimada, qui se découpe donc en deux saisons régulières (une par Gonzo et une par AIC), ainsi que trois OAV suivis d’un film (par Silver Link). L’univers comporte aussi divers Mangas, Light Novels et Doujinshis signe de la vitalité de cette licence. Par contre soyons clair avant de commencer : c’est tout à fait distrayant et sympathique au final, mais ça n’a absolument rien de mémorable aussi bien scénaristiquement que techniquement 😉

Plot

Le plot du titre en lui-même n’est pas très compliqué : dans un monde alternatif où la magie existe, une invasion alien débute dans les années 1940 en Europe. L’ennemi, baptisé par l’alliance des nations terriennes Neuroi, peut prendre une multitude de formes autour d’un noyau et dispose d’une puissance qui les mets hors de portée des forces militaires conventionnelles. Rapidement c’est la débâcle et de nombreux pays sont perdu comme le Karlsland et Gallia, la seule défense de l’humanité va se révéler être les Witches, ces sorcières adolescentes qui combinées à un appareil de vol spécial alimenté par magie appelé Striker peuvent voler détruire le noyau des Neurois avec leurs armes. Des escadrons de Witches sont créés pour contenir les Neurois dans un premier temps puis tenter de reconquérir le terrain. Dans Strike Witches on suit les aventures d’un de ces escadrons : le 501e, dont le nom donne celui de la série et qui se trouve déployé dans un premier temps près de Douvres en Britannia. Dans Brave Witches c’est cette fois le 502e escadron basé à Saint-Pétersbourg qui est au cœur du plot.

at9vqgc

Au final l’anime est une succession d’épisode mêlant combats, entrainements et comédie, voire blagues fan service que certains trouverons de mauvais gout notamment à base de pantsu. Dans la même veine pur fan service, lorsque les Witches activent leurs pouvoirs, on a l’apparition d’oreilles et de queue d’animaux sur elle (principalement des chats ou des chiens)…  

Finalement le tout reste assez shonen avec une progression constante du personnage principal face à l’adversité grâce à ses amies et une fin de saison en mode combat final versus un boss.

Le Monde

the_world_of_strike_witches_by_thanytony-d8hrrvn

Le Monde de cet univers est donc très porche de celui qu’on connait mais avec pas mal de différences (plus proche de la géographie de 1914 que 1940) néanmoins, les principaux pays vus et évoqués dans l’anime sont ainsi :

  • Britannia : Soit l’Empire Britannique de l’époque correspondante avec ses dominions
  • Gallia : La France mais dans ses frontière de 1914 (sans l’Alsace)
  • Karlsland : L’Allemagne dans une version proche là aussi de celle de 1914
  • Orussia : Soit la Russie dans une version proche de celle de 1914 mais amputée de la Finlande.
  • Romagna et Venezia : Version de l’Italie dont l’unification a échouée, Romagna regroupe le Sud et l’Ouest, Venezia le Nord et la côté Illyrienne.
  • Ostmark : Plus ou moins l’Empire Austro-Hongrois avant son démantèlement en 1919.
  • Suomus : La Finlande
  • Bartland : Regroupement des autres nations scandinaves (Suède, Norvège, Danemark)
  • Fuso : Le Japon
  • Les Etats-Unis de Liberion : les USA

t05_euro_map

Et tout un tas de pays plus ou moins historiques comme la Roumanie et l’Empire Ottoman dans leur configuration de la première guerre mondiale, mais aussi des états exotiques comme les diverses nations américaines.

strikewitchestakaohit_zps37e89efb

De même qu’on se base sur des états proches de la réalité, le matériel militaire conventionnel est lui aussi directement celui de l’époque, on voit ainsi notamment des avions comme les A6M Zero, des chars notamment des Pz VI Tigre H et des M4 Sherman, des canons de DCA Flak 88mm ou encore plusieurs navire historique comme le porte-avions Akagi, les cuirassés Yamato, Littorio, les croiseurs Takao, Admiral Hipper et Zara et de nombreux autres dont j’ai oublié le nom.vlcsnap-00076

Les personnages

Les personnages sont évidemment le point central de ce genre d’anime, proposant un large panel de caractère propice aux habituels débats entre fans sur celle qui est la plus forte, sympa, jolie, etc… Dans les faits la plupart des personnages portent le nom de vraies personnalités historiques et pour les Witches, utilisent des Strikers inspirés de vrais modèles d’avions et des armes d’époques.

1282782-1282782-2560x1600-strike-witches-448-43-kb-anime-manga-billiepannka

501e

strikewitchescast1

Yoshika Miyafuji, 14 ans, Empire de Fuso

C’est l’héroïne de toute la partie Strike Witches, elle est doté un pouvoir magique très puissant et sa spécialité est d’être capable de déployer un bouclier bien plus puissant que ses camarades mais aussi de soigner les blessés comme sa mère et sa grand-mère. Son père est même l’inventeur de la technologie des Strikers qui permet aux Witches de lutter contre les Neurois. Pleine d’entrain, elle est cependant incapable de se conformer aux ordres de façon systématique.

Armement : Canon 20mm Type 99, standard des avions de l’aéronavale japonaise durant la guerre.

Striker :

  • A6M Zero : Un des avions les plus célèbres du conflit et présent durant toute la durée de la guerre sous diverse version. Chasseur principal de la marine japonaise se distinguant par son faible poids, sa grande autonomie et sa manœuvrabilité exemplaire. Sa fragilité et sa faible vitesse de pointe face aux nouveaux modèles américains le rendront progressivement obsolète.maxresdefault-9
  • J7W1 Shinden : Prototype au design révolutionnaire et atypique avec moteur et hélice à l’arrière, il fut conçu comme intercepteur de bombardiers stratégiques. Beaucoup plus rapide et puissant qu’un Zero, il était même envisagé de remplacer le moteur à piston par un réacteur par la suite.kyushu-j7w-shinden-5

Mio Sakamoto, 19 ans, Empire de Fuso

C’est un peu le mentor de l’héroïne dans la mesure où c’est elle qui l’a recrutée et qu’elles viennent du même pays. Vétéran de la guerre et commandant en second de l’unité, elle a notamment connu le père de Yoshika lors du développement des Strikers. Etant la plus âgée du groupe, ses forces magiques commencent à décroitre mais elle dispose d’un atout majeur, elle est capable de voir le noyau des Neuroi avec l’un de ses yeux. De nature téméraire, elle n’hésite pas à aller finir l’adversaire au corps à corps. Elle est très proche du commandant Mina et fait l’objet d’un véritable culte par Perrine.

Armement : Canon 20 mm Type 99 et Katana.

Striker :

  • A6M Zero 
  • N1K Shiden : Conçu pour être le chasseur remplaçant du Zéro pour les opération de la marine opérant depuis le sol (en non depuis un porte-avion), le Shiden fut un appareil redoutable même face aux nouveaux modèles américains comme le Hellcat, le Corsair et le Bearcat. Par rapport au Zero il était à la fois plus solide, plus rapide, mieux armé tout en restant plus manœuvrable que ses opposants. Les contraintes industrielles, logistiques et le manque de formation de personnel compliquèrent néanmoins son déploiement.1280px-kawanishi_n1k2-j_050317-f-1234p-015

Minna-Dietlinde Wilcke, 18 ans, Karlsland

C’est la commandante de l’escadron. Son naturel calme est posé lui permet d’être l’élément central de ce groupe très hétérogène. Sévère mais juste, elle a une affection particulière pour Mio avec qui elle partage une certaine rigueur militaire. Elle a déjà perdu beaucoup sur le plan personnel pendant cette guerre mais continue de faire face comme si de rien n’était.

Armement : MG 42, mitrailleuse de fabrication allemande présente en masse durant la guerre et dont les performances et la fiabilité à toute épreuve lui ont permis de continuer à perdurer durant des décennies sur divers champs de batailles…

Striker :

  • Messerschmitt Bf 109 (version G2 puis K4) : Chasseur principal des forces de l’Axe durant toute la seconde guerre mondiale au travers de nombreuses déclinaisons allant des modèles A-B durant la guerre civile Espagnol jusqu’aux modèles K en fin de conflit. C’est l’avion de la plupart des as allemands et il est resté dans l’iconographie populaire comme l’adversaire du Spitfire durant la Bataille d’Angleterre. Fiable et performant, il n’avait guère à envier à son rival anglais, leur principal défaut à tous les deux étant au final leur faible autonomie qui fut heureusement fatale au 109 au-dessus de l’Angleterre. Sa taille réduite posa néanmoins problème au fil du temps pour y placer facilement un moteur plus puissant ou de l’armement supplémentaire.bf109e2oclock

Modèle historique : Personnage inspiré de Wolf-Dietrich Wilcke, as allemand ayant lui aussi commandé l’escadron JG3 de la Luftwaffe. Crédité de 162 victoires il est finalement abattu par un P-51 américain fin 1944 après avoir ignoré les ordres de sa hiérarchie qui lui interdisaient de voler.

Lynette Bishop, 15 ans, Britannia

La moins expérimentée avant l’arrivée de Yoshika, elle est d’ailleurs incapable de tenir sa place en combat à ce moment-là. Les deux vont nouer une profonde amitié et devenir deux Witches performantes dans la lutte contre les Neurois. Lynette est une véritable fée du logis pour l’escadron.

Armement : Fusil Antichar Boys Mk I, fusil lourd capable de perforer un blindage léger

Striker :

  • Supermarine Spitfire (Mk IX puis Mk22) : Peut-être le chasseur le plus célèbre de la guerre, héros de la Bataille d’Angleterre (occultant injustement la contribution importante des Hawker Hurricane). Comme son rival le Bf109 dans l’Axe, le Spitfire participera à toute la guerre sous un grand nombre de versions sans cesse améliorée et sera déployé sur tous les fronts. Son design et notamment la forme de ses ailes lui procuraient une grand manœuvrabilité par rapport aux modèle adverses tout en conservant une bonne puissance de feu notamment dans les modèles tardifs. Il fut même décliné en version aéronavale avec le Seafire.345e608700000578-0-image-m-69_1463650036238

Modèle historique : Là j’ai un léger doute mais je pense que l’inspiration vient de Billy Bishop, as canadien de la première guerre mondiale crédité de 72 victoire durant le conflit.

Perrine H. Clostermann, 15 ans, Gallia

Fille de bonne famille, Perrine a plutôt bon cœur mais mauvais caractère. Elle fait preuve d’une jalousie maladive pour tout ce qui touche à Mio et dans le même temps accorde peu facilement sa confiance. Néanmoins elle n’hésite pas à venir en aide à ses amies et reste très affectée par l’occupation de son pays pas l’ennemi. Elle dispose elle aussi d’un pouvoir spécial Tonnerre qui lui permet d’envoyer de puissante décharge d’éclairs sur ses ennemis.

Armement : Fusil Mitrailleur Bren, de conception anglaise qui aura lui aussi une grande longévité pour ses qualités sur le champ de bataille

Striker :

  • Arsenal VG-39, prototype d’avion français nettement plus performant que le D520 en service, en raison de l’évolution rapide du conflit il n’eut pas le temps d’entrer en production pour mettre en valeur ses performances prometteuses.telechargement-11

Modèle historique : Pierre Clostermann, as français crédité de plus grand nombre de victoire pendant le conflit avec 32 victoires. Il opère dans un premier temps sur Spitfire dans les forces de la France Libre puis plus tard sur Hawker Tempest au sein de la Royal Air Force. Clostermann est notamment passé à la postérité pour avoir après la guerre écrit un best-seller sur sa vie de pilote : Le Grand Cirque et par la suite il deviendra même homme politique sous la 4eme et 5eme république en tant que député.

Erica Hartmann, 16 ans, Karlsland

Mon personnage favori si je devais en choisir un. Erica est l’as du groupe, la plus talentueuse en vol avec un nombre d’ennemi abattu record ce qui lui vaut une rivalité à sens unique avec Marseille. En dehors du combat la witches blonde est négligente, bordélique au possible et très flemmarde ce qui lui vaut de se faire remonter les bretelles par Barkhorn de manière permanente. C’est un peu la Miki de la série pour ceux qui ont vu Idolmaster. Elle dispose d’une technique magique spéciale Sturm, lui permettant de réaliser une puissante attaque à partir du vent.

Armement : MG42

Striker :

  • Messerschmitt Bf 109 (G-6 et K-4)

Modèle historique : Erich Hartmann, as allemand disposant d’après les chiffres officiel du plus haut score de victoire de l’histoire de l’aviation avec pas moins de 352 victoires au long des 1 404 missions effectuées. Opérant sur BF109 tout au long du conflit, il refuse même de passer sur le chasseur à réaction Me 262. Spécialiste de l’embuscade il était incroyablement performant pour repérer ses ennemis avant tout le monde et ainsi les abattre par surprise à bout portant avant de fuir hors de portée des autres adversaires. Contrairement à la quasi-totalité des autres as que j’ai cités, il n’aurait jamais ni été abattu ni blessé et encore mieux ne perdra qu’un seul ailier durant tout le conflit. Son score dont on pourrait avoir des doutes laissa même circonspect son propre état-major qui mena une enquête avant de valider ses victoires…Il continua plus tard sa carrière dans les forces aériennes de la RFA.

Gertrud Barkhorn, 18 ans, Karlsland

Efficace et de naturel calme, Gertrud est un pilier de l’escadron même si ce calme disparait rapidement en présence de Erica et ce malgré le fait qu’elle se connaisse depuis longtemps. En effet, Gertrud est très à cheval sur l’attitude que doit avoir un soldat de son pays et Erica ne correspond pas vraiment à cette image ce qui leur vaut de former un duo plutôt comique. Réticente lors de l’arrivée de Yoshika, elle finira néanmoins par devenir assez proche d’elle au final. Son point fort d’un point de vue magique est l’incroyable force physique qu’elle est capable de déployer en l’utilisant.

Armement :

– Double MG 42/ MG 131 (mitrailleuse d’aviation de 13mm)/MG 151 (canon automatique d’aviation de 20mm)

– Quadruple autocanon MK108 de 30 mm et canon BK 5 de 50 mm (dans sa version Me 262)

Striker :

  • FW-190 (D-6 et D-9) : second modèle de chasseur le plus construit côté allemand après le Bf109. Sa conception plus tardive lui permettait d’être plus performant que celui-ci notamment en étant plus résistant et doté d’une puissance de feu supérieur lui permettant d’attaquer des bombardiers lourds plus efficacement. Il lui était aussi possible d’emporter de l’équipement d’attaque au sol plus facilement. Seules ses performances à haute altitude étaient un peu en retrait.5db913bbcbc1ee4f1fd02f02740afe54
  • Me-262 : Autre modèle de chasseur plutôt connu car étant le premier chasseur à réaction produit en série. Doté d’un puissant armement et d’une vitesse nettement supérieur à tous ses concurrent à piston, l’appareil une fois déployé était un adversaire redoutable et surtout difficile à atteindre malgré sa faible manœuvrabilité. Néanmoins comme toute technologie nouvelle, il souffrait de nombreux problèmes techniques, d’une fiabilité basse et d’une consommation trop élevée pour un pays exsangue.1280px-messerschmitt_me_262a_at_the_national_museum_of_the_usaf

Modèle historique : Gerhard Barkhorn, second as allemand au nombre de succès enregistrés avec 301 appareils ennemis abattus. Il vola presque toute la guerre sur Bf109 avant de passer brièvement sur Me-262 et se fit abattre pas moins de 8 fois. Malgré ça, comme Hartmann, il survécu à la guerre et continua lui aussi sa carrière dans l’aviation allemande.

Francesca Lucchini, 12 ans, Duché de Romagna.

La plus jeune membre de l’escadron et assez logiquement la plus espiègle passant son temps soit à flemmarder soit à faire des bêtises. Elle a des liens forts avec Charlotte et sa spécialité est d’utiliser son bouclier comme une tête de lance et ainsi de transpercer les ennemis en leur fonçant dessus.

Armement : Mitrailleuse américaine Browning M1919/ Mitrailleuse italienne d’aviation Breda 12.7mm

Striker :

  • Fiat G.55 Centauro : Modèle italien mis en service peu de temps avant la capitulation du pays et sa partition, le G.55 était le meilleur avion conçu par les italiens durant la guerre mais ne fut produit qu’en faible quantité. Ses performances furent jugées suffisamment bonnes pour que les allemands envisagent un temps de le produire et de le motoriser pour qu’il remplace les Bf109, auquel il était nettement supérieur, dans sa flotte aérienne.uaksahwvlbgejl4ji5cyyevqhgu

Modèle historique : Franco Lucchini, as italien doté de 22 victoires officielles mais dont on estime le score réel à une cinquantaine d’appareils abattus ? Opérant sur Machi MC-202, il sera finalement abattu par les défenses d’un B17 au-dessus de l’Italie et ne parviendra pas à s’éjecter à temps.

Charlotte E. Yeager, 16 ans, Liberion

Surnommée par les autre Shirley, c’est la membre du groupe passionnée de vitesse et de mécanique et qui passe donc son temps libre à bricoler son Striker pour tenter d’aller toujours plus vite, son rêve étant de franchir le mur du son. Joviale et un peu négligée, elle s’entend particulièrement bien avec Francesca. Sa spécialité est d’utiliser son pouvoir pour booster les capacités de son Striker et ainsi aller encore plus vite.

Armement : Mitrailleuse américaine Browning M1918

Striker :

  • P-51D Mustang, chasseur américain très polyvalent de la seconde partie du conflit. Il se démarquait notamment par une vitesse de pointe supérieure à la plupart de ses contemporains et une capacité à emporter des charges utiles comme des réservoirs amovibles ce qui lui donnait le rôle d’escorteur de bombardier sur le front de l’Ouest ou des roquettes pour l’attaque au sol. De base un des chasseurs les plus performants, sa vitesse lui permettait en outre une bonne efficacité pour intercepter les missiles V1 allemands.telechargement-12

Modèle historique : Charles Elwood « Chuck » Yeager, as américains avec 13 appareils allemands à son palmarès, il est un des premiers à avoir abattu un avion à réaction Me-262 avec son P-51D. Agé aujourd’hui de 93 ans, il est surtout célèbre pour avoir été le premier pilote à franchir le mur du son en 1947.

Eila Ilmatar Juutilainen, 15 ans, Suomus

Si certains duos de Witches peuvent avoir une relation proche voire ambiguë, dans son cas ce n’est pas le cas, elle est clairement amoureuse de Sanya et partagent d’ailleurs bien souvent le même lit. Elle est d’ailleurs très jalouse envers quiconque s’approche de Sanya. Eila possèdent un pouvoir très puissant, elle peut voir le futur proche ce qui lui permet ainsi d’éviter facilement les tirs adverses sans recourir à son bouclier.

Armement : MG42

Striker :

  • Messerschmitt Bf 109 (version G2 puis K4) : Durant la guerre, après l’agression soviétique, la Finlande se retrouvera allié avec l’Axe sans en faire directement partie et se verra confié du matériel par l’Allemagne pour lutter contre l’armée rouge dont des chars et des avions de chasse.

Modèle historique : As finlandais, il fut crédité de pas moins de 94 victoires sur des appareils soviétiques principalement en volant sur Bf109 et sur Brewster Buffalo. Il survécu à la guerre et après 1947 il continua sa carrière en tant que pilote civil. Il est considéré comme le pilote non allemand avec le plus haut de l’histoire.

Sanya V. Litvyak, 13 ans, Empire d’Orussia

Alexandra Vladimirovna Litvyak de son nom complet, est un personnage un peu à part dans l’escadron car c’est elle qui prend en charge l’essentiel des patrouilles de nuit. La raison en est simple, son pouvoir lui permet à la fois de capter les signaux radios et d’agir comme un radar ce qui lui permet de détecter les cibles même par très mauvaise visibilité. De par ses horaires elle passe la plupart de ses journées à dormir.

Armement : Fliegerfaust, lance-roquettes anti-aviation de 20mm à 9 tubes

Striker :

  • Mig 60 et Mig I-225, soit deux modèles non réels mais grandement basés sur le MiG-3 un des nombreux modèles de chasseur soviétique durant la guerre. Ses performances bien qu’honorables étaient néanmoins en retrait par rapport au Bf109 et de nouveaux modèles virent le remplacer au fil du temps. Globalement le matériel soviétique était en moyenne moins performant et le personnel moins formé ce qui explique les gros scores des pilotes de l’Axe réalisés sur le front de l’Est.1280px-mig-3_at_mochishche

Modèle historique : Lydia Litvak, peut-être le cas le plus intéressant du lot car oui, il s’agit bien non pas d’un mais d’une as. En effet les femmes pouvaient devenir pilote durant la Grande Guerre Patriotique comme les russes l’appellent. Pilote de La-3, elle compte 12 victoires officielles avant de disparaitre en 1943 à l’âge de 21 ans. Consignée comme morte au combat, son statut réel semble avoir fait débat, la légende prétend qu’elle fut en fait capturée et qu’elle s’installa ailleurs en Europe sous un autre nom à la fin de la guerre.

 

On ainsi le casting complet de l’escadron des Strike Witches auquel on pourrait ajouter de nombreux autres personnage d’inspiration historique comme la rivale de Hartmann : Hanna-Justina Marseille, inspirée de Hans-Joachim Marseille, as allemand très connu recordman de victoire sur le front de l’Ouest, ou encore les membres des Brave Witches eux aussi tous inspirés d’as existants comme le français Georges Lemare ou le japonais Naoshi Kanno. Même chez les officiers, on retrouve de temps à autre des noms restés dans l’histoire comme Rommel et Manstein pour Karlsland ou Mannerheim pour Suomus. Mais on ne va pas tout détailler ici, sinon on va y passer la nuit.

 

Tout ça pour dire que Strike Witches est une des nombreuses émanations récentes du croisement de créateurs fans d’histoire notamment dans son aspect mécanique…et d’adolescentes Kawai (comme pour Girls und Panzer ou Kancolle), deux passions à première vue peu compatible mais comme dirait le JDG : Jaaaaaaponnnnnn, et dans ce petit pays on n’est visiblement jamais à cours de « grandes » idées.

Mais finalement le fun est là, et en ces temps troubles parfois on n’en demande pas plus.

Publicités