Et voilà un petit bilan des titres présentés dans ces deux previews :
Preview été
Preview Printemps

+++ : Vraiment cool, tout le monde peut lui donner sa chance pour se faire un avis même dans un genre qui n’est pas sa cible.
++ : Bon titre si le pitch vous parle
+ : Plutôt conseillé aux grands fans du genre
: Déconseillé
: Non mais vraiment y a tellement d’autres trucs sympas à mater…

Titres terminés

n85xn0phr4opp7ujstju

Macross Δ
Studio : Satelight
Diffuseur : Personne
Origine : Original
Type : Mécha, Idols

Le retour de Macross, la grande saga mêlant space-opéra et musique (idols) qui sait se faire rare avec en moyenne une série complète par décennie (hors OAV comme Macross Plus et Macross Zero). Je ne me suis jamais caché que j’étais un grand fan de toute la franchise ( mon petit guide perso) c’est donc avec une certaine appréhension que j’abordais ce nouveau volet, je m’étais même laissé contaminé par les premiers retours négatifs de certaines personnes sur le net…
Mais au final mes réticences disparurent bien vite et comme je l’explique plus en détail dans la review ci-dessous, j’ai pris vraiment plaisir à suivre la série du début à la fin. Y avait vraiment de super-moment bien barré à la Macross avec en prime plein de clin d’œil et de références aux titres précédents dans la continuité desquels il s’inscrit. Le duo musique et combat de walkyrie reste pour moi, même encore aujourd’hui, quelque chose qui arrive à me scotcher à mon écran.
Le point négatif ? La fin conjuguée de Macross et de Gundam 0096 me laisse une sensation de vide 🙂

Review
Pronostic : ++
Avis : +++

cgwujzgu0aa6wl5-1

Mobile Suit Gundam Unicorn RE:0096
Studio : Sunrise
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Novel
Type : Guerre spatiale avec méchas

Bon j’en ai déjà parlé en long en large et en travers de ce titre alors je ne vais pas trop en rajouter. Pour faire court, Gundam Unicorn ça défonce et c’est un de mes Gundam favori juste derrière Gundam 0083. Si l’histoire souffre de quelques faiblesses à mes yeux notamment sur la fin, elle n’en reste pas moins intéressante et la technique ici mise en œuvre qu’il s’agisse de design, d’animation et d’ost est ce qui se fait de mieux dans le genre mécha pour moi-même 6 ans après le début de la diffusion des OAV. Je pense que ce titre restera longtemps un jalon marquant dans le milieu des animes de mécha.
Plus de détails dans ma review 🙂

Review
Avis : +++

En bonus mon petit guide de l’UC de Gundam

maxresdefault-3

Mob Psycho 100
Studio : Bones
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Web Manga
Type : Action/Comédie/Superpouvoirs

Au départ j’attendais assez peu de choses de ce titre, ne connaissant pas l’œuvre d’origine, mais bon c’était du Bones et je pouvais au moins lui donner sa chance. Même si au final il est loin d’être mon anime de saison favori à titre d’affinités personnelles, je pense qu’il s’agit là d’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur anime de la saison.
Pour commencer je pense qu’on peut saluer le travail du studio sur le titre pour donner vie au style particulier de ONE, la pâte graphique est ainsi à la fois soignée mais surtout complètement folle et débordante de couleurs, l’ensemble étant portée par une animation débridée notamment lors des combats, style qu’on retrouve rarement dans les nombreuses production de saison. Même si le style est différent j’ai ressenti un peu la même touche de folie visuelle dans les combats que pour un titre comme Kill la Kill.
Pour ce qui est de la trame en elle-même, une fois de plus avec cet auteur on est dans une forme de délire parodique des titres avec des superpouvoirs même si j’accroche plus à ce pauvre lycéen à la fois terne et cheaté qu’au super-héros blasé de One Punch Man. La galerie de personnages bizarre est assez savoureuse il faut l’admettre, entre Smile l’esprit ancien gourou de secte qui suit Mob, Reigen le maitre et escroc capable du meilleur comme du pire ou encore les membres de club de culturisme du lycée, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Pronostic : +++
Avis Final : +++

maxresdefault-5

Re:Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu
Studio : White Fox
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Novel
Type : Médiéval-Fantastique

Est-il besoin d’en parler ? Je veux dire pendant six mois je me suis fait spam du ReZero toute la semaine avec des pics obscènes durant le dimanche soir. Au point où j’ai failli drop l’anime par réaction de hipster anti-hype, mais j’ai tenu bon…parce que c’était quand même bien. Attention pas parfait, on pourrait débattre pendant longtemps avec certaines personnes de certains points comme des lourdeurs ou des points pas très clairs ou logique dans le déroulement, mais quand vous avez mis le bras dedans vous n’en avez plus rien à foutre et vous enchainez les épisodes.
Je vais quand même un mentionner un tout à fait personnel : quand je regarde ReZero j’ai vraiment l’impression que l’auteur lui-même ne savait pas où il allait. Il s’en sort au final très bien et parvient petit à petit à construire son monde mais sans grande personnalité initiale (c’est un ressenti et non pas un fait).
Les aventures de Subaru dans ce monde qui lui est finalement très hostile vu le nombre de fois où il meurt son malgré tout assez épiques avec toujours ce suspens de savoir si cette fois sera la bonne ou s’il va encore mourir…
Une autre chose que le titre parvient à faire c’est nous faire aimer détester les personnages, personnellement j’en déteste toute une liste (non exhaustive) :
– Subaru : con comme un balai
– Rem : une vraie masochiste au final
– Priscilla : la connasse du coin
– Anastasia : la connasse de l’autre coin
– Julius : se prend pas pour de la merde
Mais bon cela ne les rend pas pour autant inintéressant et y a plein de persos badass notamment le vieux Wilhelm qui déchire tout quand il est énervé.
Au final un titre ambitieux qui arrive à se faire remarquer malgré des thématiques de départ assez proches de plusieurs titres vu la mode des histoires de gens normaux plongés dans des univers de Fantasy (virtuels ou pas).
Reste plus qu’à espérer pour les nombreux fans que White Fox (qui a encore une fois fourni un excellent travail tout du long malgré un ou deux épisodes un peu plus faibles) finira par reprendre le travail sur ce titre et y donner une suite.

Review
Pronostic : +++
Avis : +++

tenkyou-no-alderamin-image-007

Alderamin on the Sky
Studio : Madhouse
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Light Novel
Type : Action/Aventure/Militaire

Un titre qui est sorti dans une certaine forme d’anonymat cette saison malgré que cette adaptation soit portée malgré tout par le studio Madhouse, et c’est bien dommage (aussi dommage que son peu de succès final à titre personnel).
La première partie des aventures de Ikta et Yatori et de leurs compagnons d’infortune semble partir sur une consonance plutôt comique dans un premier temps avec un Ikta oisif et coureur de jupon et une Yatori trop stricte notamment, et ce malgré le contexte de guerre entre l’Empire de Katjvarna et la République voisine de Kiorka.
On comprend rapidement que ce n’est que l’introduction d’un titre qui a nettement plus à raconter au final et dès l’incident de l’enlèvement de la princesse à l’académie, on comprend qu’on ne va pas rigoler tous les jours. Peu de temps après cet évènement aussi bref que sanglant, nos héros se retrouvent assigné à la frontière Nord, censé être tranquille : mais les manipulations de la République, couplées aux concepts xénophobes, racistes et génocidaire de l’officier en charge des lieux va rapidement conduire la région dans une guerre civile contre les autochtones. Commence alors la sale guerre, celle où des amis proches perdent la vie, celle où vous ne pouvez parfois sauver personne et celle où on vous ordonne de tuer des innocents civils.
On oscille alors entre tristesse, colère et aussi étonnement au fur et à mesure que nos deux héros font preuve de leur talent pour tenter de limiter le désastre environnant. Ikta met en effet en place de multiples stratégies ingénieuses reposant notamment sur des progrès techniques au niveau de l’armement mais aussi sur une compréhension de la psychologie de l’adversaire. De son côté Yatori n’est pas en reste, elle fait preuve d’un sens tactique certain sur le terrain et surtout d’une maestria de folie au corps à corps qui la rend redoutable : le personnage craqué de la série c’est elle.
Le principal reproche que je ferais à ce titre c’est de n’avoir probablement jamais de suite, se terminant en plein milieu d’une guerre de manière frustrante…
Techniquement ce n’est pas le meilleur anime du studio mais ça reste quand même du bon travail sans gros défauts.

Review
Pronostic : +++
Avis : +++

relife_01_11

ReLife
Studio : TMS Entertainement
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Web Manga ( Ki-Oon en France)
Type : Tranche de vie scolaire

On me l’avait surement survendu alors j’en ai retiré une certaine déception même si cela n’en fait pas un mauvais titre loin s’en faut.
ReLife c’est l’histoire d’Arata, 27 ans, qui passe à côté de sa vie et qui se voit proposer de refaire une année de lycée en prenant une pilule qui lui redonnerait son apparence de 17 ans. Le plan semble louche mais bon c’est rémunéré en plus, et il va donc reprendre sa scolarité sous l’œil d’un superviseur lui aussi rajeunit et présent dans sa classe.
Au final ReLife c’est un titre qui met en scène des jeunes et moins jeunes ayant des problèmes de confiance et d’ouverture aux relations sociales, les personnages sont sympathiques et le pitch est forcément source de nombreux gags plus ou moins amusant en fonction de sa sensibilité comme le fait tout simple qu’à 27 ans, on se tape des sales notes au début quand on doit retourner en cours (enfin pas qu’au début pour notre héros).
Un bon titre pour peu qu’on aime les comédies en environnement scolaire même si au final je trouve que l’idée de départ n’apporte que peu de choses au titre en l’état à titre personnel et qu’on aurait pu attendre plus de ce côté-ci que quelques blagues sur le niveau scolaire, l’alcool et le tabac.

Avis Final : ++

food-wars-s2-teaser-image-1

Food Wars s2
Studio : JC Staff
Diffuseur : ADN (H+1)
Origine : Manga (Delcourt/Tonkam en France)
Type : Shonen de cuisine

Suivre les aventures de Soma dans sa scolarité dans cet établissement de fous furieux et malades mentaux qu’est l’académie de cuisine Tootsuki. Tout au long de cette saison on a pu suivre la suite et fin du grand tournoi opposant les première années de l’académie avec de nombreux duels croustillants entre personnages déjà connus et quelques nouveautés comme le redoutable Subaru spécialiste de la copie de plat améliorés par la suite qui cherche à détruire mentalement ses adversaires. La conclusion du tournoi est classique dans le déroulement d’un shonen.
La seconde partie de la diffusion quant à elle se tourne vers les stages des étudiants dans divers restaurants, partie non pas dénuée d’intérêt mais dont l’intensité est plus faible.
Au final on continue de passer un bon moment dans cette adaptation soignée de JC Staff sur ce pur shonen tout en duel, exagération et passage aussi comique que caricaturaux.

Pronostic : ++
Avis Final : ++

91-days-04-3

91 Days
Studio : Shuka
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Original
Type : Drame mafieux

Après avoir fait du bon travail sur la saison 2 de Durarara, le studio Shuka tentait l’anime original cette fois avec les risques que ça comporte de nos jours et franchement…je trouve que c’est plutôt réussi en terme d’intérêt.
On retrouve une vraie ambiance de mafia des années trente avec ses règlements des comptes, ses luttes d’influence et son trafic d’alcool. Ah le doux bruit d’un tacot qui déboule à toute allure pour lâcher une bonne rafale de Thompson à chargeur circulaire sur une cible sortant d’un restaurant ou autre…
J’ai pris plaisir à suivre le chemin d’Avilio qui, tel un Char Aznable, se fraye un chemin rapide dans la hiérarchie du clan Vanetti grâce à ses exploits et ses bons plans, tout ça dans le but unique de réaliser sa vengeance.
Une vraie bonne surprise de saison, mature, bien loin des clichés standards d’une bonne partie de la production. On sent parfois que le studio a un peu de mal à tenir son planning car on a eu droit à un épisode récapitulatif et quelques scènes à base de plan fixe dans certains épisodes mais néanmoins la qualité globale visuellement reste plus que correcte tout du long du titre.

Review
Pronostic : ++
Avis : ++

futaba3

Amanchu
Studio : JC Staff
Diffuseur : Personne (une honte)
Origine : Manga (Ki-Oon en France)
Type : Tranche de vie

Mon second titre spécial anti-déprime de cette saison comme mentionné plus tôt. Avec Amanchu on « plonge » littéralement dans les bons sentiments même si certains allergiques en seront probablement malades. J’ai personnellement trouvé que l’adaptation du très beau titre de Kozue Amano était très bien gérée aussi bien dans ses rendus visuels que dans la reprise des effets de mimique des différents personnages.
On prend plaisir à suivre l’évolution assez touchante de Teko au travers des 12 épisodes à la fois dans son amitié avec Pikari que dans son intégration dans le petit club de plongée alors qu’elle n’est pas sportive et qu’elle ne sait même pas nager à la base.
Le meilleur anime tranche de vie scolaire de la saison pour moi en tout cas.

Review
Pronostic : +++
Avis : ++

doki_new_game_-_04_1280x720_h264_aac_acff1e0b-mkv_snapshot_06-58_2016-07-27_12-31-04-490x276

New Game !
Studio : Doga Kobo
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Manga
Type : Tranche de vie/Comédie

Un de mes deux titres de saison réservé pour les soirs de déprime, toujours là pour vous mettre de bonne humeur, sous réserve de ne pas être allergique aux tranche de vie à tendance moe avec un zeste de sous-entendus Yuri.
Au final c’était assez fun de suivre l’intégration de la jeune Aoba au sein de ce studio de jeu vidéo (au cast exclusivement féminin au passage) même si au final on parle assez peu de jeu au final (on en retrouve pas le côté didactique d’un Shirobako par exemple). On passe ainsi par plein de phases : le premier jour, la prise de contact, la première paye, les phases de rush,…jusqu’au dernier épisode de fête post-release. Là encore ce qui fait l’intérêt du titre (ou un défaut pour ceux qui n’aiment pas les stéréotypes) ce sont les personnages. De la timide Hifumi et son hérisson à Kou, qui passe son temps à dormir sous son bureau en petite tenue tout en jouant à la fausse associable, on a toute une palette de personnages : dynamique, timide, exubérant, chiants, maternel, lunatique…on a vraiment un peu de tout.
En gros comme on peut s’y attendre d’une bonne adaptation de ce type de manga (manga en 4 cases) : une bonne succession de situations comiques et amusantes plutôt bien amenées pour la plupart.
Bon juste pour dire un dernier truc : Non devoir dormir à sous son bureau ce n’est pas fun Aoba !

Review
Pronostic : ++
Avis ++

cehgyxz

Amaama to Inazuma
Studio : TMS
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Manga
Type : Tranche de vie

J’étais très enthousiasme après avoir vu les premier épisodes, je trouvais ça mignon, touchant et amusant à la fois avec ce père prof qui essayait de se débrouiller tant bien que mal avec la fille Tsumugi après le décès de sa femme quelques mois auparavant. La rencontre avec Kotori et leur apprentissage commun de la cuisine était certes un peu…étrange quand on y pense mais soit, du coup on se retrouvait avec un schéma : problème avec Tsumugi, nouveau plat à préparer et un final ou c’est toujours super bon et tout rentre dans l’ordre.
Pris séparément, chacun des épisodes a ainsi plus ou moins la même qualité même si certains sont plus touchants que d’autres. Alors il est où le souci ?
En fait c’est assez simple : comme c’est tout le temps la même chose j’ai fini par passer de l’enthousiasme à une lassitude certaine qui a fait que j’ai accueilli la fin de l’anime avec un certain soulagement. A part peut-être le dernier épisode ou on voit enfin la mère de Kotori, on a en fait absolument aucune évolution des personnages (je trouve) entre l’épisode 2 et l’épisode 11 et c’est assez frustrant même pour ce type d’anime.
Et puis elle est chiante des fois cette gamine c’est pas possible *mode rustre on*.

Review
Pronostic : ++
Avis : +

arslan-senku-fuujin-ranbu-01-10

Arslan Senki : Fuujin Ranbu (s2)
Studio : Lidenfilm
Diffuseur : Wakanim
Origine : Manga
Type : Action/Aventure/Politique

La suite des aventures du jeune prince de Parse et de ses amis mais surtout de ses nombreux ennemis. Après les 24 épisodes de la première saison, cette fois seulement 10 malheureux épisodes à se mettre sous la dent.
Si techniquement le résultat reste assez inégal et un peu limité, l’intrigue quant à elle continue de se complexifier alors qu’on avait laissé le prince en marche avec son armée pour tenter de libérer la capitale des forces Lusitaniennes. Malheureusement il est obligé de battre en retraite précipitamment car cette fois après Sindoria c’est les nomades de Turan qui lancent l’assaut sur la citadelle de Peshawar, base arrière du prince. Va s’ensuivre de nombreux combat et retournement de situation avec notamment l’évasion du roi légitime Andragoras et de la reine Tahaminé, qui va reprendre le pouvoir des mains du prince et l’écarter en l’envoyant lever des troupes au sud et notamment vers le port de Giran. Sur place le prince doit lutter contre la piraterie qui étrangle le commerce local… De son côté, l’autre prétendant au trône Hilmes sauve la princesse de Maryam qu’il connait depuis de nombreuses années et rompt avec son allié Ghisqar qui quant à lui a écarté son frère du trône de Lusitania. La situation plus explosive que jamais se dirige vers une nouvelle grande bataille confuse à la fin de la saison sans qu’on en connaisse le dénouement.
Etant un grand amateur de conflit à grande échelle, je reste fan du titre malgré ses défauts même si j’ai peur qu’on nous laisse ainsi sans jamais avoir la suite.

Pronostic : ++
Avis : ++

002

Tales of Zestiria the X
Studio : Ufotable
Diffuseur : ADN (H+1)
Origine : Jeu Video (PS3/PS4/PC)
Type : Heroic Fantasy

Une adaptation au final assez sage, pour le moment, du titre éponyme de Namco même s’il est entrecoupé de trois épisodes bien dynamiques introduisant les personnages du nouveau opus de la saga : Tales of Berseria.
L’anime reprend, malgré quelques variations, les principaux points du jeu qu’ils soient négatifs comme positifs et le travail fourni est techniquement très soigné à nouveau comme souvent avec le studio Ufotable. J’ai au final assez peu de choses à en dire (d’autant que j’ai déjà tout une review dessus) si ce n’est qu’il s’agit d’un excellent divertissement à suivre pour peu qu’on aime ce genre de jeu à la base et qu’on en soit pas un détracteur du style visuel du studio.
Par contre c’est dommage mais je trouve l’OP du jeu largement mieux que celui de la série, mais bon les goûts et couleurs…

Review
Pronostic : ++
Avis : ++

f7f90a5c73c65f33629e5e05bac3a270

Kono Bijutsubu ni wa Mondai ga Aru!
Studio : feel
Diffuseur : ADN (J+15)
Origine : Manga
Type : Comédie Romantique

Pas grand-chose à raconter en toute honnêteté sur ce titre. On a une succession de situations comiques impliquant les différents membres du club d’art et quelques personnages récurrents. On a donc Usami la seule membre sérieuse du groupe qui est amoureuse de Subaru qui lui ne pense qu’à dessiner ses waifus plutôt que des travaux plus « classiques ». Les deux autres membres principaux sont président du club qui ne pense qu’à faire la sieste et la jeune Colette, une excitée de service qui enchaîne les conneries.
Le reste des personnages sont notamment une prof complètement nunuche et une nouvelle élève complètement Chuni…
En gros c’est un titre mignon, avec un design soigné et des histoires qui plairont aux amateurs de tranche de vie scolaire comique et moe mais ça n’ira pas plus loin.

Pronostic : +
Avis : +

puyasubs-active-raid-s2-06-720p8bdc6e84-004

Active Raid s2
Studio : IMS
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Original
Type : Mécha, SF, Police

La première saison m’avait laissé une impression assez médiocre, ce n’était certes pas trop mal techniquement et plutôt amusant avec une petite touche Patlabor (groupe de Police spécialisé dans la lutte contre les mécha criminels et pas toujours d’une efficacité folle) en moins bien mais l’ensemble manquait de liant. La saison deux est dans la même lignée, en un peu plus prenant j’ai trouvé, peut-être parce que j’ai senti de façon plus prononcée la trame qui se cache derrière une succession de cas d’enquêtes, à priori n’ayant rien à voir les uns avec les autres. Une autre explication tient peut-être dans le fait que j’aime le genre de « méchant » comme celui qui œuvre ici.
Je n’aurais pas cru dire ça un jour mais la série me manque un peu, elle avait toute sa place dans mon planning hebdomadaire (juste avant ReZero en général) et c’est un peu dommage d’avoir au final autant de personnages dont on n’aura quasiment exploré aucune facette.

Pronostic : +
Avis : +

8dc6354aacb24181450836574d07a3511467638275_full

Taboo Tattoo
Studio : JC Staff
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Manga (Doki Doki en France)
Type : Action/Superpouvoirs

Un titre pas mauvais du point de vue action, ça bastonne bien du début à la fin de l’anime qui en plus se permet d’avoir une conclusion qui se suffit à elle-même sans stopper en pleine intrigue. Là encore JC Staff a pas mal travaillé et rendu une copie pas degueulasse avec un visuel plutôt flatteur. L’univers dépeint ici est assez sombre au final, plus que le laissait penser le début et les morts sont nombreuses en fil du titre. Après soyons clair, je n’ai jamais réussi à me plonger complétement dans le titre et son intrigue à base de glyphe magiques, peut-être à cause des nombreux combats en mode duel vu que je ne suis pas un grand fan du genre.
Dans les points positifs y a aussi quelques pouvoirs bien sympas de quelques personnages.
Et dans les points négatifs y a le côté obsédée sexuelle de la princesse du Sélenistan, franchement ce n’est pas super utile.

Pronostic : +
Avis : +

75b3fae994a452ed1937ae0d13815a5a1467663531_full

Kuromukuro
Studio : P.A. Works
Diffuseur : Netflix
Origine : Original
Type : Mécha

Malheureusement je reste sur ma première impression, Kuromukuro n’est pas un mauvais anime, mais pourtant je ne suis jamais parvenu à rentrer dedans. Si je ne suis pas vraiment capable d’expliquer pourquoi, je pense quand même que c’est lié à un manque clair d’épique dans la partie mécha, toute la partie relationnelle à côté étant plutôt bien traitée et la réalisation technique étant plutôt bonne pour cette partie qui ressemble au final à du PA Works assez standard.
Par contre difficile de ressentir une vraie tension alors que la Terre et menacée, les méchas cumulent les tares : combat ennuyeux et peu rythmé portées par une ost paresseuse, mécha-design degueulasse (encore une fois c’est un avis personnel) et 3D pas très réussie…
Le pompon étant le scénario ou pendant plus de 15 épisodes on se demande vraiment ce que foutent chacun des deux camps, les envahisseurs qui sortent se faire défoncer un par un aussi bien que les Terriens qui sont en mode yolo total ne semblant pas vraiment prendre de mesure pour lutter autre que laisser leur seul pilote capable de les défendre…aller à l’école…

Pronostic : –
Avis : +

b34721719a2e3adb3d0404720d4bb7650db0dd7d

Rewrite
Studio : 8 bits
Diffuseur : Wakanim
Origine : Visual Novel
Type : Romance/Scolaire/Superpouvoirs

Un titre au final assez étrange qui mélange harem scolaire de club classique avec ses blagues et ses personnages bizarres et intrigue visant à empêcher la destruction du monde dans une espèce d’apocalypse écologiste.
Alors que la première partie du titre pousse le héros à prouver que l’occulte et le surnaturel existe, la seconde partie on nage littéralement alors que presque tous les personnages ont des pouvoirs et qu’on croise des invocations démoniaques un peu partout. Le mélange bien qu’étrange n’est pas pour autant désagréable et se conclue de manière un peu surprenante mais intéressante, tout en sachant que comme il y aura une suite, on aura surement un autre fin (c’est un visual-novel après tout).
Là où ça pêche le plus c’est le visuel, bon déjà la 3D est très mal intégrée donc c’est assez moche, et la qualité du dessin quant à elle est assez approximative par moment mais ça arrive à rester correct dans l’ensemble et à ne pas trop se dégrader au fil de la diffusion. Côté musique c’est plutôt sympa sans être fou non plus.

Pronostic : –
Avis : +

qualidea_01_1-700x385

Qualidea Code
Studio : A-1
Diffuseur : Wakanim
Origine : Original
Type : Action/Superpouvoirs

Sur le fond l’histoire de Qualidea arrive à être plus intéressante que le pitch présenté dans les premiers épisodes même si au final le format en une seule saison me parait mal adapté et donne une sensation de rush continuel à partir du milieu de la saison. Le casting de personnage est assez peu original mais fait malgré tout son job de façon correcte.
Non le gros problème c’est la technique ici, c’est du A-1, et pas le beau A-1 non, le A-1 de Otaku Teacher plutôt. Si je devais faire une métaphore sur la qualité visuelle…je prendrais une motte de beurre en plein soleil sur une terrasse en juillet. Ca dégouline littéralement, ça passe progressivement du bon au moyen, puis au moche, pour finir dans l’affreux et l’indigent au niveau animation.
Bref à éviter à mon avis.

Pronostic : +
Avis : –

hatsukoi-monster-05

Hatsukoi Monster
Studio : Deen
Diffuseur : ADN (J+15)
Origine : Manga
Type : Comédie Romantique

Avec un plot d’une lycéenne amoureuse d’un gamin de CM2 même s’il est super grand physiquement, ça pouvait ne pas voler bien haut…et c’est vrai que c’est assez affligeant. Mais au point que ça arrive à en être drôle avec un casting totalement fou : y a de tout : masochiste, sadique, pervers, déviant, manipulatrice… et au milieu de tout ça un groupe de gamin de primaire que le mot caca amuse toujours beaucoup…
Je crois que j’en ai déjà assez dit, tout est profondément absurde dans ce titre même si on arrive quand même à en rire.

Pronostic : —
Avis : –

maxresdefault-6

Berserk
Studio : Millepensee, Gemba
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Manga
Type : Seinen fantastique d’aventure/horreur

Le retour de ce titre phare et culte de la dark fantasy. Le manga de Miura est en effet à la fois sombre et prenant dans ses histoires que somptueux dans son style visuel sombre et fouillé. Pourquoi je parle du manga ? Parce que ça va jouer à plein dans l’appréciation du titre ici présenté. En effet après la bonne adaptation de 97 de la période de l’arc dit de l’Age d’Or, période réadaptée, plus récemment, en film de qualité moyenne on va dire. Cette fois ce nouvel anime adapté une nouvelle période inédite postérieure à l’Eclipse marquant la fin de la première troupe du Faucon et le choix de ces 12 premier épisodes c’est porté sur l’adaptation de l’arc d’Albion avec la recherche de Casca et la rencontre avec la troupe des chaines d’acier sacrées de Farnese et Serpico.
Point positif du coup, l’adaptation reprend de façon plutôt fidèle ce passage du manga ce qui de façon mécanique fait de l’ambiance et du déroulement des évènements un point fort de l’anime. Le souci c’est que pardonnez-moi l’expression mais comme on dit chez moi ça chie dans la colle là. Le visuel 3D du titre est pauvre, l’animation médiocre et pas très fluide et les effets sonores dans les choux la moitié du temps (sauf si les mecs que découpe Guts sont des Terminator aux os métalliques putain). Autant certains titres comme Sidonia pouvaient trouver un certain écho entre le trait de Nihei et la 3D de Polygon Pictures (je sais ça se discute mais c’est mon avis), autant là c’est le carnage… Bon y a la musique qui est pas mal…mais bon ça fait léger.
En gros, si vous ne lisez pas le manga, vous pouvez tenter, c’est pas si mal et assez rythmé et sombre…sinon passez votre chemin.
Et dire qu’il y a une s2 putain, j’en ai déjà mal au cul.

Pronostic : + (surtout pour l’histoire)
Avis : + (si vous connaissez rien de Berserk) –- (Si comme moi vous étiez un fan avant)

Titres encore en cours

days-episode-1

Days
Studio : Mappa
Diffuseur : ADN
Origine : Manga
Type : Shonen sportif

Plutôt sympathique comme anime de sport même si le héros en mode t’es nul mais court peut être énervant. Pour le moment très classique dans son déroulement, comme il continue la saison prochaine j’en parlerais plus longuement dans le topic de fin de saison d’automne.

Pronostic : ++

twin-star-exorcists-ep1-screen03

Sousei no Onmyouji
Studio : Pierrot
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Manga
Type : Shonen surnaturel

Le shonen d’exorcisme du milieu de semaine, je n’en parle pas en détail puisqu’il continue encore au moins deux saisons. Comme pas mal de titres shonen au long court, c’est un peu poussif par moment mais ce n’est pas non plus complétement inintéressant d’autant qu’on semble cacher encore beaucoup de choses aux deux étoiles jumelles sur la nature de leur adversaires les Impurs… En plus techniquement le titre s’en sort pas mal dans la catégorie anime au long court, en tout cas bien mieux que d’autres séries plus courtes de la saison.

Review
Pronostic : +

Publicités