moyasimon-1-glenatAujourd’hui un nouveau titre des plus atypique qui m’a énormément plus dès la lecture du tome que je m’étais procuré durant Japan Expo cette année. D’ailleurs ça m’a tellement plus que j’ai acheté les quatre suivants durant l’été. Ce titre c’est Moyasimon de Masayuki Ishikawa, on y suit les aventures d’un étudiant de première année Tadayasu Souemon Sawaki qui vient de faire son entrée avec son meilleur ami Kei Yuki dans une université agricole. Jusque-là rien de très passionnant si ce n’est que Sawaki possède un don particulier : il voit les bactéries, virus et autres champignons à l’oeil nu sous la forme de petits personnages. Ce pouvoir peut se révéler très utile mais il a éloigné de nombreuses personnes de Sawaki à l’exception de Yuki.


C’est d’ailleurs à cause de cet isolement dans lequel s’est plus ou moins enfermé le garçon que son grand père l’a convaincu de rejoindre cette université où officie un professeur atypique : le fantasque Itsuki, le spécialiste de la fermentation. Le vieil homme (il est régulièrement décrit comme ayant déjà expérimenté durant la seconde guerre mondiale) est un phénomène à lui tout seul, sa première rencontre avec Saimages (1)waki se fera d’ailleurs autour d’un phoque mort et enterré fourré d’oiseau en décomposition qu’il compte manger (plat qui existe réellement et qui se nomme le Kiviak https://fr.wikipedia.org/wiki/Kiviak ).

A partir de ce moment et après avoir confirmé que son nouvel élève voit bien la présence des micro-organisme, une équipe de « choc » va se former autour du professeur dans cette université aux pratique des plus atypiques. Cette équipe réunira rapidement outre le professeur et les deux nouveau étudiants :
– Hasegawa, la doctorante du professeur : jolie femme de caractère et compétente dans son domaine qui doute des pouvoirs de Sawaki et qui voit au départ d’un mauvais œil tout ce petit monde. Elle est nulle en relation sociale.
– Aoi Muto, l’assistante du professeur et accessoirement Miss Agriculture. Présidente du club d’OVNI. Son arrivée dans le tome 2 est un grand moment.
– Misato et Kawahara, deux secondes années complètement fauché à la l’aspect douteux qui tentaient de brasser du Sake en douce pour se faire de l’argent.moyashimon-633480

C’est donc tout ce petit monde qui va s’affairer à divers tâches en relation avec la fermentation, le professeur Itsuki ne renonçant jamais à lâcher un interminable laïus technique sur chaque processus (de manière fort précise et exacte au passage rendant la série des plus instructives ce qui en fait une de ses forces). On est donc confronté à des aliments courants : pain, bière, vin, fromage, saké mais aussi les plus surprenant comme le précité Kiviak ou le fameux Surströmming (https://fr.wikipedia.org/wiki/Surstr%C3%B6mming) et tout un tas de plats visiblement « puissants ». On est aussi confronté à diverse maladie allant du simple rhume à la fameuse Escherichia Coli ou la non moins renommée bactérie du Botulisme.
La présence du pouvoir de Sawaki rend toutes ces occasion assez savoureuse d’autant qu’il peut s’apercevoir d’un tas de choses supplémentaires qui entrainent des situations gênantes comme la présence de mycoses sur les pieds d’une personne ou de savoir qui couche avec qui via l’échange de flore microbienne.
On est donc ici devant un titre à consonance comique mais aussi très bien documenté qui permet tout en s’amusant de se cultiver au passage. La450_2 patte graphique du titre au passage est des plus agréables et le design des personnages et à la fois réussi et original ce qui n’est pas pour ma déplaire. Même s’il n’est pas toujours frais (vu que ça fermente beaucoup) je ne peux que chaudement vous le recommander, sourire garanti.

D’un point de vue pratique le manga est édité depuis 2014 en France chez Glénat avec pour le moment 6 tomes (copieux les tomes ce qui explique le prix en partie). Au total la série est terminée au Japon avec 13 tomes au total publiés entre 2005 et 2014 et publiée chez Kodansha.
A noter qu’il existe aussi une version anime (que j’ai découverts en écrivant l’article donc pas d’opinion dessus) réalisé par le studio Shirogumi (je ne connais pas non plus) et diffusé sur la case noitaminA de FujiTV (assez logiquement quand on connait le titre). Une version drama existe aussi.

Edit 28/09/16 : Enfin maintenant c’est 12 tomes dispos

Publicités