16127Comme annoncé, aujourd’hui je vais vous parler d’un anime qui m’a beaucoup touché quand je l’ai regardé : il s’agit de Tokyo Magnitude 8.0. Comme vous les savez, le Japon est un petit archipel exposé à toutes sortes de risques naturels aussi bien climatiques (typhons) que géologiques de par sa position à la croisée de plusieurs plaques tectoniques. Les séismes majeurs y sont nombreux : celui au large du Japon en 2011 ayant engendré le Tsunami puis la catastrophe de Fukushima (9.0 ce qui est colossal, à titre de comparaison celui d’Haiti ayant causé la mort de 300 000 personnes ne faisait que 7.3), celui de Kobe en 1995 (7.3) ou encore celui très célèbre du Kanto (relaté notamment dans Le Vent se Lève de Miyazaki) en 1923 (8.3) ayant tué plus de 100 000 personnes.

plaques-tectoniques-japon
Je tiens au passage à rappeler que l’échelle de mesure des séismes nommé échelle de Richter n’est absolument pas linéaire, l’échelle est logarithmique et chaque incrémentation d’une unité multiplie l’énergie du séisme par 30 : ainsi un séisme de 9.0 met en jeu 900 fois plus d’énergie qu’un séisme de 7.0.

Pour faire face à ce risque le Japon est probablement à l’heure actuelle le pays avec les normes de constructions antisismique et les préparatifs à une catastrophe 3les plus avancés (et pourtant cela ne suffit pas toujours comme on a pu le voir en 2011). Les sismologues s’attendent d’ailleurs à un séisme majeur dans la région même de Tokyo dans les 30 années à venir. C’est dans ce contexte que se place l’anime Tokyo Magnitude 8.0 réalisé en 2009 par le studio Bones (et oui encore eux) et Kinema Citrus pour Fuji TV (licencié en France par Wakanim).

On suit ici Mirai Onozawa, une jeune collégienne de 12 ans qui vient de commencer ses vacances d’été. La jeune fille en pleine crise d’adolescence, passe son temps sur son portable et se plaint de devoir rester à la maison, ses parents étant trop occupés avec leur travail respectifs pour quitter Tokyo. Pire elle se voit confier la charge d’emmener son petit frère Yuki âgé de 7 ans à une exposition sur les robots.
Alors que les deux enfants sont séparés sur le lieu de l’exposition, l’impensable va se produire : la ville de Tokyo va être frappé par un puissant séisme de magnitude 8.0 sur l’échelle de Richter causant de nombreux dégâts et créant une vague de panique. L’adolescente va alors tout faire pour retrouver et sauver son petit frère, rapidement aidée par Mari Kusakabe, une jeune femme dynamique et altruiste qui va les prendre sous son aile pour tenter de les ramener à leurs parents alors qu’elle-même est sans nouvelles de sa fille et de sa mère…


Sous couvert de suivre les enfants de la famille Onozawa, le but de cette œuvre est nous confronter à la réalité tragique de tels évènements et l’aspects réaliste de l’ensemble est portée par un gros travail de documentation et de renseignement réalisé en amont par les studios en charge de l’anime. On est littéralement plongé dans ce drame qui renferme à la fois des moments de joie et des moments douloureux. Je n’en dirais pas plus sur l’histoire car le spoil tuerais une grande partie de l’intérêt de la série qui se regarde d’autant plus facilement qu’elle ne compte que 11 épisodes.

tokyo-magnitude8-waka-09jui
Autant parfois je parle d’anime réservé à un certain public, autant dans ce cas présent cette ce petit chez d’œuvre peut vraiment parler à tout le monde au-delà des habitué de l’animation. Si vous avez un peu de temps à lui consacrer je pense que vous ne le regretterez pas.

Publicités