Aujourd’hui retour à mon thème de prédilection, les animes. Je vais parler d’un des titres qui m’a le plus frustré dans la catégorie : non on ne fera pas la suite et fuck de toute façon t’aura jamais accès au support original de toute façon si t’apprends pas le japonais. Oui je parle bien de l’œuvre majeur de la défunte Kaoru Kurimoto : Guin Saga.guin-saga-2-jp

Cguin-saga-100-jpette série a donc debutée en 1979 pour finalement s’étaler sur 134 volumes de light novel (sachant que les 4 derniers ont été publié de manière posthume donc après 2009), durant cette très longue période pas moins de 28 millions de tomes seront écoulés et quatre illustrateurs se seront succédés sur la série pour donner vie aux personnages. Une adaptation en manga vit le jour mais s’arrêta après seulement 6 tomes, l’anime quant à lui couvre environ les 16 premiers volumes de l’histoire, un peu comme les adaptations de Berserk qui s’arrêtent toujours à la période de l’âge d’or qui n’est pourtant qu’un long flash-back dans l’histoire principale. D’ailleurs puisque je parle de guin-saga-tome-3Berserk, l’auteur de ce dernier reconnait ouvertement avoir été fortement influencé par l’œuvre de Kaoru Kurimoto. Il intéressant de noter que les éditions Fleuve Noir ont tentées de sortir les romans en France mais la publication s’est arrêtée à moins d’une dizaine de tomes.


img6115Intéressons-nous maintenant un peu plus à l’anime en lui-même, diffusé d’avril à septembre 2009 et produit notamment par le studio Satelight (Macross, Aquarion, Fairy Tail,…). Outre le côté plutôt soigné techniquement de l’animation et le character design plutôt agréable, un des points majeurs de cet anime est qu’il s’agissait de la première fois que Nobuo Uematsu (oui celui qui a officié sur presque tous les Final Fantasy) réalisait la bande son intégrale pour un anime et non un jeu et que la résultat est plutôt convainquant. On trouve notamment un opening sans voix (relativement rare) comme plus récemment le premier opening d’Akatsuki no Yona.

L’ending est lui aussi est bien dans le ton de la série : My Road by Kanon

Bon je parle mais putain de quoi ça parle ?guinMap-world
L’histoire commence dans le royaume de Paroh lorsqu’une nuit le force du Grand-Duché de Mongaul lancent une attaque surprise sur la capital de Cristal. La surprise est totale dans le royaume plutôt pacifiste et les défenses de la ville son rapidement balayées. Le roi Aldross III est sa femme sont alors tué sous les yeux de l’héritier du trône le jeune prince Rémus et sa sœur jumelle Linda âgés de 14 ans. Les serviteurs de la famille royale tentent alors de sauver les deux enfants pendant que le prince Aldo Naris, neveu du roi tente de s’interposer. Grâce au dispositif magique que possède la famille royale, les deux jumeaux sont alors téléporté loin de la ville en flamme. Le but de la manœuvre était de la envoyer au royaume d’Argos, allié de Paroh et dont la reine est aussi la tante des deux enfants, mais une erreur de dernière minute les envoie dans une sombre forêt en plein territoire Mongaul.
C’est dans cette sombre foret, acculé entre les soldats mongaul et les monstres que les enfants vont rencontrer le héros de la saga : le fameux Guin. Guerrier au corps puissant à la tête de léopard, le héros est amnésique et va prendre la défense des héritiers du trône, prouvant à maintes reprises ses talents de guerrier, il va alors devenir leur ange gardien, bientôt rejoint de Isht Van de Valachie, un mercenaire aussi doué et retors qu’ambitieux.
Les quatre compères, bientôt rejoints par Suni, une jeune membre du peuple Sem guinMap-nospherus(hommes singes) vont finir par fuir Mongaul vers Nociphère, un pays rempli de monstres et de déserts, lieu d’origine de Sems entre autre. L’armée Mongaule va choisir ce moment pour tenter d’envahir cette région hostile avec plus de 15 000 hommes emmené par l’héritière du trône du scorpion et générale de la légion Blanche : la princesse Amnelys. Elle sera accompagné par divers représentant des autres légions de l’armé mongaule : Bleue avec le commandant Marus un commandant puissant mais que l’âge à rendu posé, Rouge avec le bouillant Astreas follement amoureux de la princesse, ainsi que des membres de la légion noire. La première partie de l’anime retrace la lutte menée par Guin protéger à la fois les jumeaux mais aussi Nociphère des Mongauls. Par la suite la conflit va s’étendre visant à restaurer le royaume de Paroh et renverser le Grand-Duché de Mongaul.
Politique, guerre, trahison et magie, les éléments classiques d’une bonne aventure sont alors présents et point positifs : ne suivent parfois pas la voie qu’on s’attend à voir…les personnages ont des personnalités bien marqué et j’ai un petit faible notamment pour la confrontation entre le prince Aldo Nris de Paroh et la princesse Amnelys de Mongaul.

lindaAmnelys de Mongaul

/!\ SPOIL :

Néanmoins comme je l’ai dit, si à la fin de l’anime, Monguaul est anéanti par les alliés de Paroh et la trahison de ses propres alliés, de nombreuses questions restent en suspens notamment les futures action du roi Remus et du prince Aldo Naris, sans oublier Amnelys qui cherchera à coup sûr à venger la mort de ses proches…comme diraient certaines personnes : c’est honteux !

En somme un article inutile  :mrgreen:
Je ferais mieux la prochaine fois

Publicités