Aujourd’hui, second volet de jeux qui me tiennent à cœur : et n’en déplaise à certains, dans la mesure où je n’ai commencé à jouer que relativement tard par rapport à une majorité de personnes dans la guilde…je vais parler d’un titre dreamcast/gamecube !
Le jeu dont je vais parler n’a d’ailleurs pas vraiment rencontré le succès qu’il aurait mérité aux vues de ses nombreuses qualités (bien que non exempte de défauts, mais qui pourrait s’en vanter). Si je vous dis pirates du ciel ? Non personne ? Et bien le titre du jour sera Skies of Arcadia.

Skies_of_Arcadia_Legends_box

Comme je l’ai annoncé, il s’agit un RPG édité et développé par Sega pour la Dreamcast en 2000 (2001 pour l’Europe) puis adapté sur Gamecube deux ans plus tard. Il s’agit d’un J-RPG au tour par tour avec tout ce que ça implique : personnages et histoire prédéfinis notamment. Hissez les voiles moussaillons :


Pour commencer, parlons du monde d’Arcadia : Il s’agit d’un monde assez étrange composé de continents et d’iles volantes suite à un gigantesque cataclysme (configuration similaire à un autre grand RPG de la GC : Baten Kaitos).

skies

La planète possède de nombreuses Lunes de couleurs différentes et donc les roches renferment divers pouvoirs, c’est ainsi que chaque zone situées sous une des Lunes et ayant reçu des pierres lunaires présente un aspect particulier. Les pierres sont aussi la sources des pouvoirs magiques présents dans le jeu.

Sans surprise la Lune rouge renferme le pouvoir du Feu, faisant du continent Nasr une zone aride à la culture à consonance Arabe. Cette nation prospère est d’ailleurs une des deux principales puissances du monde connu au commencement du jeu.
La Lune jaune renferme le pouvoir de l’électricité faisant de la nation de l’Empire Valuan à l’ambiance mi victorienne et mi-espagnole la plus grande puissance actuelle. Le pouvoir des pierres jaunes leur permet une grande puissance industrielles, mais par contre la présence de ces pierres crée un amas de nuage noirs permanent empêchant les Valuans de voir le ciel tout au long de l’année : il en résulte un empire militariste, autoritaire et rempli d’une misère et d’une déprime permanente.
La Lune verte possède des pouvoirs de soins faisant du continent d’Ixa Taka un continent luxuriant recouvert de jungle mais à la culture plutôt primitive.
La Lune Mauve renferme les pouvoirs de la Glace, la Bleue celle de l’eau et du vent et la Lune d’Argent le pouvoir du vide (permettant notamment d’utiliser des sorts qui OS les mobs ou les joueurs…).
Le lien entre les différentes civilisation et leur Lune est un paramètre important du scénario notamment leur lien avec la grande catastrophe qui défigura le monde d’Arcadia.
[SPOIL] : A une époque, la guerre faisant rage entre les différentes nations, chaque clans forgea une formidable machine de guerre appelée Gigas et contrôlé par une pierre. Voulant mettre fin à cela, le clan d’Argent utilisa son Giga pour provoquer la chute de météores provenant de chacune des Lunes, anéantissant presque toute l’humanité. Suite à cela le clan d’Argent s’exila en orbite, ce qui explique que sous la Lune d’Argent on ne trouve que peu d’île occupés seulement par quelques pirates du ciel.

Le pirates justement, sont au cœur du jeu puisque les personnages principaux que sont Vyse et Aika sont des pirates Bleus. Pourquoi bleu ? Parce que dans ce monde de bisounours, deux types de pirates d’affrontent : les bleus et les noirs ( en gros sur Archeage on aurait les DK et les RC), les bleus sont des combattants loyaux s’attaquant surtout à la flotte de Valua alors que les noirs rançonnent et pillent tout ce qui passe.

persos
Les trois personnages principaux : Fina, Vyse et Aika

Le jeu commence lorsque lors d’un accrochage entre les pirates de l’Albatross et du navire du premier amiral de Valua Alphonzo, les pirates récupère Fina : une jeune femme originaire de la tribu d’argent. Elle va alors les convaincre de l’aider à récupérer les pierres de contrôle des Gigas ensevelis depuis la guerre qui dévasta le monde afin d’empêcher l’impératrice de Valua de mettre la main sur cette puissance.
Débute alors une aventure épique qui verra nos héros lutter principalement contre l’armada valuanne…

wall-05
L’Armada en ordre de bataille
armda
Vaisseaux amiraux de l’armada : Draco, Lynx, Auriga, Hydra, Monocéros, Chameleon et Cygnus

Sur ce screen on voit les différents navires amiraux de la flotte de guerre valuane, chaque amiral ayant une personnalité stéréotypée bien à lui et qui se retranscrit sur son navire. Mais depuis tout à l’heure je parle d’affrontement…
Le jeu se découpe en fait selon deux phases :

– Le jeu « au sol » comme dans un RPG classique on se déplace dans les donjons en rencontrant aléatoirement des monstres au tour par tour. Typiquement il est possible de lancer des attaques physiques, des sorts (en fonction de la couleur d’affinité choisie pour le personnage) où des attaques spéciales dévastatrice nécessitant un grand nombre de points d’action.

– Le jeu en vaisseau. Au cours du jeu on est en effet amené à se déplacer à bord de navires volants afin d’explorer le monde et de lutter contre les flottes Valuannes, les Gigas et les pirates noirs. Là aussi le jeu se déroule par phases avec les différents équipements des navires (canons principaux, torpilles, armes spéciales etc).

J’ai parlé de point négatif au tout début de cet article, en fait j’en vois surtout un mais qui est d’autant plus gênant maintenant que nous sommes habitué à tout avoir tout de suite…le jeu est lonnnng, dans le bon sens du terme puisque l’histoire est fournies et les quêtes annexes nombreuses, mais aussi dans le mauvais sens du terme : rencontre aléatoires interminables, tour par tour poussif, animations non skippables. D’ailleurs le jour où j’ai fini le jeu j’ai mis plusieurs heures à faire l’acte final avec les multiples formes du boss de fin.

Si vous l’avez compris le but du jeu est de mettre fin à la menace des Gigas (sans toutefois nombre de rebondissement), les quêtes annexes dont j’ai parlé sont bien sympathiques :
– Découvertes de lieux particulier et revente des information à la guilde des navigateurs
– Chasse au pirates noir et encaissement de la prime

The_blackbeard
Barbe Noire est de la partie !

– Chasse au poisson lune
– Recherche de membres d’équipage pour le Delphinus

deplhius
Le Delphinus, navire personnel du prince impérial Enrique

– Développement du repaire des pirates

Pour l’époque c’était très complet. Je pense d’ailleurs que j’en ai assez dit, en dire plus serait pénible pour vous 😉 A noter évidemment que la bande son est de très bonne qualité et se marie bien aux ambiances visuelles. Le titre est d’ailleurs très recherché par les collectionneurs au passage, la version Gamecube peut facilement des dizaines d’euros…et dire que j’ai eu la mienne à l’époque d’occasion (la jaquette avait l’air sympa c’est juste pour ça que je l’avais pris.)

Publicités