GS1Aujourd’hui changement de sujet, je vais parler des J-RPG qui m’ont marqués. Je vais donc commencer par une série en trois volets actuellement sortis sur GBA en 2001, 2003 et 2010 : Golden Sun.

Il s’agit là d’un RPG au fonctionnement classique alternant phase d’exploration du monde et combats (notamment les fameux combats aléatoire).
L’histoire se déroule dans le monde de Weyard où règne un pouvoir puissant : l’Alchimie. Cette alchimie permettait autrefois à tous les habitants de Weyard de recourir à une forme de magie appelée psyénergie. Cette période nommée Age d’Or déboucha sur des guerres atroces et devant la menace d’annihilation de l’humanité, des sages décidèrent de sceller les pouvoir de l’Alchimie dans quatre grand phare, chaque phare possédant son étoile élémentaire dédié à son éléments : Venus pour la terre, Mars pour le feu, Jupiter pour l’Air et Mercure pour l’eau.

GS2

Les étoiles furent alors scellées dans le temple de Sol creusé à l‘intérieur même du mont Alpha au pied duquel s’étend le village de Val. Les sceaux sombrèrent dans l’oubli et la plupart des gens perdirent leurs aptitudes à utiliser de la psyénergie sauf dans certains lieux comme le village de Val justement.
Une nuit d’orage terrible s’abattit alors sur le village de Val et plusieurs personnes furent portées disparues au premier rang desquels la famille de Lina et le père de Vlad, deux des personnages principaux du titre. Il s’avérera que la tempête fut provoqué par deux guerriers extérieurs au clan de Val : Salamandar et Phoenixia qui seront les deux principaux antagonistes du premier volet avec leur allié mystérieux Alex. Ces antagonistes vont profiter de la naïveté de Vlad, Lina, leur ami Gareth et leur professeur Thalos pour dérober les étoiles élémentaires afin de ranimer l’Alchimie dans le monde de Weyard.
Jugés responsable de cette catastrophe par les sages du village et le gardien immortel du temple, les jeunes gens partent à la poursuite des voleurs armés de leur psyénergie. Au cours de l’aventure ils seront rejoints par Ivan et Sofia mais aussi par les djinns qui sont l’élément clé des titres Golden Sun.

GS3En effet si on a affaire à un gameplay classique de type tour par tour dans ce jeu, on passe un certain temps à chercher à travers le monde les esprits élémentaires relâchés du temple de Sol. Ces élémentaires ont tous un élément et peuvent être lié aux héros, en liant diverses combinaisons d’éléments il est possible de débloquer diverses classes et divers sorts à chacun des héros. De plus chaque Djiin possèdent une capacité active (comme Granit qui protège le groupe durant un tour) mais en utilisant cette capacité le Djinn n’est alors plus lié et le héro perd des caractéristiques, il passe alors en attente. Lorsque suffisamment de Djinn sont en attente il est alors possible de déclencher de puissantes invocations.

SPOIL :

Durant cette aventure, Vlad et ses compagnons parviendrons à rattraper Salamandar et Phoenixia…mais ces deux derniers parviendrons néanmoins à restaurer le phare de Mercure et de Jupiter pendant que leurs alliés au premier rang desquels Pavel le frère disparu de Lina, accompagné de celle-ci et de Thalos parviennent à fuir avec les deux étoiles restantes.

GS4On passe alors sur le second volet de la série et chose originale on joue cette fois Pavel, Lina ainsi que deux personnages supplémentaire Cylia et Piers. Cette fois l’objectif des héros est de parvenir à allumer les deux phares restant, on passe du côté des « méchant ». Dans ce second volet on n’explore plus seulement le continent d’Angara mais tout le monde de Weyard enchainant les révélations sur les vrais enjeux derrière la résurrection de l’Alchimie.
Avec ses nouvelles invocations, ses nouveaux sorts, son scénario surprenant mais aussi la possibilité de transférer les données du volet 1 à celui-ci (à l’aide de code ou de câble entre deux consoles) on se retrouve avec le meilleur volet de la série.

GS5Au final la combinaison de Golden Sun et de Golden Sun : Lost Age donne un titre long et riche tout en parvenant à être assez original sous ses mécaniques des plus classiques. Les ambiances sonores sont très sympathiques pour un titre GBA comme le rendu visuel.

On passé alors sur le troisième volet : Golden Sun : Obscure Aurore sorti sur DS cette fois.

GS6

L’histoire se déroule cette fois 30 ans après la fin de Golden Sun 2, on suit cette fois l’évolution des enfants des héros précédents. Ils vont alors parcourir le monde de Weyard bien changé par le retour de l’Alchimie et se retrouvé entrainé dans une lutte contre un groupe cherchant à éclipser le Soleil d’Or en utilisant une forme de psyénergie particulière : la psyénergie noire.

GS10

Ce titre m’a beaucoup moins marqué que les précédents, notamment au niveau du scénario. Outre le scénario un peu confus et moins prenant, les personnages sont un peu plus fade et le changement graphique est assez perturbant au début. Néanmoins cela reste un bon jeu agréable à jouer.

Ce titre appelait visiblement à une suite, mais outre sa qualité inférieure aux titres précédents et la désaffection du public pour ce genre de titre ces dernières années, la présence du piratage massif sur la plateforme (responsable de bon nombre d’échec de sorties de jeu sur la seconde partie de vie de la DS) conduisit à des chiffres de ventes trop faible pour poursuivre.

Publicités