Aujourd’hui un sujet très personnel et qui fera probablement fuir tout le monde 😉

Je vais vous parler de la licence de mécha la plus populaire de l’Archipel : Gundam. Qui n’a jamais entendu parler de Gundam ? La série de réal robot la plus connue (avec Macross) comptant des dizaines de séries, mangas, jeux vidéos et light novel ainsi que ses centaines de modeles de maquettes (notamment les Gunplas) vendues par palette entières. Elle reste encore aujourd’hui une des licences phares du studio Sunrise et probablement une des plus rentable de l’histoire de l’animation japonaise.

Correct_Century_Timeline_(english)

Dans ce premier article, je vais me restreindre à parler de l’Universal Century ou siècle universel, qui est l’univers crée par la première série Gundam de 1979 et où se déroule un grand nombre de series de la franchise. Avant de commencer, un bref résumé de l’organisation des séries en son sein pour ceux qui auraient la flemme de tout lire.

testGundam.png

L’Universal Century (ou UC) est notamment marquée par une forte émigration forcée de la population terrienne vers l’espace. Je vais ainsi présenter cette revue des différentes séries sous forme de frise chronologique (en reprenant une parties des événements rapportes dans le wiki) afin de remettre dans l’ordre les divers événements de la timeline et ainsi d’aider à une meilleure compréhension. Les premières séries débutent à UC 0068 (pour éviter aux plus feignants d’avoir à tout lire 😉 ).

latest 1993 AD : La Terre fait face à une escalade de la violence face aux crises qui la secouent. Elle fait en effet face aux problèmes de pollution, surpopulation, famine et épuisement des ressources. La troisième guerre mondiale semble imminente.

29/07/1999 AD : Face à la crise, la Fédération Terrestre est mise en place pour unifier les gouvernements. Un programme de colonisation spatiale est alors lancé et la Terre est divisée en 11 zones administratives : Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe de l’Ouest, Europe de l’Est, Eurasie, Asie du Sud, Asie de l’Est, Moyen Orient, Afrique du Nord, Afrique Sub-saharienne et Océanie.

2005 AD : La construction des premières colonies spatiales débute. Durant 40 ans la Fédération dépense sans compter pour développer des équipements de pointes. De nombreuses colonies sont construites dans les zones de points de Lagrange 1, 2, 3 et 4 (zones d’équilibre gravitationnel du système Terre/Lune).

UC 0001-2045 AD : Alors que la Terre atteint les 9 milliards d’individus, le programme de colonisation spatiale via une émigration massive à destination des colonies, de la Lune et au-delà commence. Début officiel du Siècle Universel par la création d’un nouveau calendrier et d’un Charte portant le même nom. Pendant la cérémonie  officielle du changement de calendrier sur la colonie Laplace en présence du Président Marcenas, un attentat la détruit tuant tous ses occupants.

UC 0015 : La population des colonies atteint 1.5 millions d’habitants.

UC 0018 : On atteint la millionième naissance dans l’espace dans le groupe de colonie Side 2 (situé en Lagrange 4). Les premiers jeux olympiques sont organisés hors du sol terrestre dans le groupe de colonie Side 1 (L1)

UC 0020 : La population des colonies dépasse les 5 millions.

UC 0022 : Arrêt total des conflits militaires à la surface de la Terre.

UC 0025 : La population spatiale dépasse les 50 millions.

UC 0027 : La première cité lunaire est crée et baptisé Von Braun (du nom du créateur de fusée allemand)

UC 0030 : La population spatiale continue d’exploser avec l’émigration atteignant 500 millions.

UC 0040 : 40% de la population terrienne a maintenant quitté la Terre soit 5 milliards de personnes.

UC 0041 : L’astéroïde Junon est dévié vers l’orbite de la Terre

UC 0045 : L’astéroïde devient la colonie Luna II et fournit des ressources à la construction des nouvelles colonies.

UC 0046 : Zeon Zum Daikun, un philosophe, propage ses idées sur le caractère sacrée de la Terre et sur l’indépendance politique que devraient avoir les regroupements de colonies.

UC 0047 : Debut du développement du réacteur à fusion nucléaire de type Minovsky-Ionesco

UC 0050 : Sur les 11 milliards d’humains, 9 vivent désormais dans les colonies : fin du programme de colonisation spatiale.

UC 0052 :  Zeon Zum Daikun s’installe dans le groupement de colonies Side 3 pour défendre ses idées.

UC 0058 : Le groupe Side 3 déclare son indépendance et devient ce qui sera nomme plus tard : la République de Zéon. La Fédération instaure des sanctions économiques contre elle.

UC 0060 :  La fédération entreprend de réarmer et Luna II devient une base militaire.

UC 0065 : Découverte de la Particule Minovsky (qui servira par la suite dans les applications militaires entre autre). Conflit politique interne dans la république de Zéon entre Zeon Zum Daikun et la famille Zabi.

UC 0068 : Mort de Zeon Zum Daikun, officiellement de causes inconnues, son successeur est son opposant Degwin Sodo Zabi dont le second fils Sasro est assassiné dans la foulée, officiellement par vengeance par des partisans de Zeon.


+ Gundam the Origin

Bien que serie d’OAV des plus recentes, Gundam the Origin comme son nom l’indique est une vaste prequelle aux conflits qui vont secouer l’UC et notamment la Guerre de un An.

La serie commence en UC 0068 avec la fin du leader Zeon et la prise de pouvoir des Zabi et se terminera en UC 0079 avec les premières grande bataille de la guerre de un An de facon a faire la jonction avec Gundam 0079.

Bien que centre sur celui qui deviendra le mythique personnage de Char Aznable, cette suite d’OAV nous permet de suivre plusieurs familles et personnages notamment la famille de Zeon, la famille Zabi mais aussi la famille Ral, Amuro Ray, Lalah ou le professeur Minovsky.

La partie centree sur Char verra bientot son 4eme est dernier épisode sortir mais sera suivi de deux nouveaux OAV portant cette fois sur la bataille de Loum.

Les OAV sont diponibles en Vod VOSTFR chez Daisuki

A noter qu’un manga du même nom sert de base mais que les premiers tomes sont quasi introuvables en France chez Pika.

Avis : Un titre prenant et soigné, qui se positionne comme un indispensable autant par ses qualités intrinsèques que par la lumière qu’il projette sur des zones restées dans l’ombre durant des dizaines d’années.


UC 0069 : Degwin Zabi proclame la fin de la République de Zéon qui devient la principauté de Zeon. Les partisans de l’ancien leader sont pourchassés et ses enfants Casval et Artesia sont évacués sur la Terre à l’abri des représailles.

UC 0072 : Alors que l’escalade militaire se poursuit dans chaque camp avec la création de nouveaux vaisseaux, Zeon commence la construction de la base astéroïdale d’Axis.

UC 0073 : Le premier mobil-suit (mécha de combat) est construit par la principauté de Zéon.

UC 0074 : Retour de la flotte de Jupiter à la principauté de Zéon, elle ramène assez de combustibles pour les réacteurs pour renforcer son autonomie.

UC 0075 : Zeon prépare ses forces à une future invasion de la Terre en développant des armes pour le combat aérien, terrestre et maritime en plus de ses forces spatiales.

UC 0077 : Révolte du groupe de colonie Side 6, avec le soutient de troupes de Zeon elle devient la république de Reah.

UC 0078 : En mars, la Fédération Terrien lance le projet RX de développement de mobil-suit. En octobre Zéon déclare la mobilisation générale de ses forces armées conduites par les membres de la famille Zabi.

UC 0079, 3 Janvier : Début de la Guerre de Un An, Zéon déclare unilatéralement la guerre et lance ses forces à l’assaut des groupes de colonie Side 1,2 et 4 : la première semaine de la guerre 2.8 milliards d’habitants de colonies trouvent la mort. Zéon lance un colonie en direction du QG de la Fédération à Jaburo mais la tentative échouera rasant Sydney en lieu et place et altérant le climat de la Terre. La guerre va alors se propager durant un an jusqu’au 1er janvier 0080 causant des milliards de victimes (ce n’est pas super joyeux comme série). C’est ici qu’a commencé la série Gundam.


+ Mobil suit Gundam

La série originelle de Gundam se déroule pendant la guerre de un An. Sortie en 1979, c’est une série difficile à suivre de nos jour notamment cause de ses graphismes plus que datés, pour les courageux il est conseillé de se rabattre sur la version en 3 films récapitulatifs.

L’histoire de Gundam se concentre principalement sur le jeune Amuro Ray, fils du concepteur du RX-78, prototype d’exception développé pour la Fédération et sur son évolution au travers de la guerre aux commandes de l’appareil. Amuro sera intégré à l’équipage d’un tout nouveau vaisseau terrien : le White Base commandé par un autre personnage récurent de la série : le capitaine Bright Noah. L’action se déroulera à la fois sur Terre et dans l’espace et on y observera le recul progressif de l’armée de Zéon depuis son invasion victorieuse d’un partie de la Terre jusqu’à son ultime défaite d’A Baoa Qu.

Le second personnage principal de la série est le célèbre Char Aznable, pilote et officier d’exception de l’armée de Zéon mais qui se trouvera avoir un objectif différent de celui de ses maîtres.

A noter que cette série fut un échec à sa sortie et ne rencontrera le succès qu’on connait que par la suite (notamment son remontage en films).

Personnellement j’ai quelques regrets sur cette série de par la volonté de ne pas refaire une version « actuelle » de l’anime comme celui de Space Battleship Yamato dans la mesure où c’est un anime difficile à regarder mais qui pose toutes les bases des conflits suivants.

 Avis : A réserver aux fans et aux motives, pour les autres se contenter d’un résumé des faits pour comprendre le déroulement de la guerre.


+ Gundam 08th ms team

Série de 1996 sortie sous forme de 12 OAV puis d’un film récapitulatif. Cette série de très bonne qualité nous place toujours pendant la guerre de un an mais raconte cette fois le quotidien d’une compagnie de combat dotée de mobil-suit sur le front asiatique (même si l’histoire débute dans l’espace). L’histoire dépeinte ici se veut touchante et les personnages attachants avec leur rêves et leur désillusions au fil des combats. On a affaire ici a une guerre plus classique, pas celle des héros mais celle des pauvres types sous la pluie et  dans la jungle que des salopards de grades envoient au casse pipe pour obtenir une promotion ou une reconnaissance. Grace de la distance entre l’action ici dépeinte et l’évolution globale de la guerre on peut aisément regarder la série sans rien connaitre de l’univers.

 

Avis : Probablement la série la plus abordable de toutes celles de l’UC pour le néophyte. De plus sa bonne réalisation et son format court en font une série agréable a suivre.


+ Gundam MS IGLOO

Trois séries de trois OAV réalisés entièrement en images de synthèse. A nouveau on va assister à des scènes se déroulant durant la guerre de un An et impliquant des soldats des deux camps.

La première série nous fait suivre une unité d’expérimentation de Zéon au travers de la guerre dans leur mission de tester du matériel destiné à la production de masse en cas de succès. Cette partie a la mérite pour une fois de placer le spectateur du côté de Zeon ce qui est assez original.

Les deux autres séries suivent le quotidien de différentes compagnies de soldats de la Fédération lors d’opérations particulières comme la chasse au mécha avec de l’infanterie ou une unité de blindés.

Que dire sur ces séries ? Disons qu’elles sont intéressantes pour les fans de combat mais qu’elles restant parfaitement dispensables d’un point de vue global. Certains passages sont très intéressants comme le premier épisode sur l’apparition des méchas dans les combats spatiaux ou celui basé sur la propagande alors que d’autre le sont moins.

 

Avis : Assez anecdotique, se regarde facilement (même si ça a mal vieilli à cause des images de synthèses) mais à réserver aux fans de combats et/ou de l’univers.


+ Gundam Thunderbolt

Durant la guerre de Un An, la province de Moore, dans le groupe de colonie de Side-4, est devenu un véritable champ de ruines spatiales suites au nombreuses destructions de masse. C’est dans ce vaste champs de débris parcouru sans cesse de puissantes décharges électrostatiques, que deux unités se livrent une guerre sans merci en parallèle du conflit sur les autres font : La fraternité de Moore, détachement de l’armée fédérale, et la division Living Dead de Zeon. 

Chacun des deux camps partage un lourd fardeau, d’un côté les troupes de Zeon et leur pilote vedette : Daryl Lorenz, ont recourt à des procédés peu recommandables pour tenter de prendre l’avantage technologique sur leurs adversaires. De l’autre, les troupes fédérales en grande partie originaire des colonies détruites, sont poussées par le succès de Io Flemming, pilote talentueux au passé tourmenté.

C’est l’histoire de ce conflit qui nous est narré dans le manga de Gundam Thunderbolt et dans son adaptation qui comporte 4 ONA (bientôt 8) regroupés dans un film Gundam Thunderblot : December Sky. Techniquement l’anime est vraiment de superbe facture, dans la lignée des magnifiques OAV qui parcourent désormais la série (et nettement sur ce point aux Gundam the Origin). Ce titre ce démarque néanmoins par sa volonté de mettre en avant une ambiance sonore à base de Jazz dont les styles s’opposent pour chacun des deux camps. 

Avis : Un superbe titre d’ambiance, pouvant même s’apprécier hors contexte. On retient des combats très travaillé, une guerre plus cruelle et déprimante que jamais et une technique visuelle et sonore à son apogée.


+ Gundam 0080 : War in the Pocket

Dans les derniers jours de la guerre, un commando de Zeon lance un assaut contre une base secrète de la Fédération sur Side 6 afin de détruire un second prototype de Gundam en construction. L’opération est un échec et seul Bernard Wiseman parvient à cacher son Zaku dans la forêt de la colonie. Il rencontre alors Alfred Izuhara, un jeune garçon de 11 ans qui va l’aider à réparer son appareil et monter une opération contre le Gundam de la base.

L’histoire dépeinte ici est particulièrement triste et fait partie de ces série où, comme souvent dans la vraie vie, tout va mal se passer  alors que chaque personnage pris individuellement est plutot amical et bien intentionné. Bien que datant de 1989 elle se regarde encore aujourd’hui facilement et même sans en connaitre précisément le contexte.

Avis : Considéré comme un des épisodes les plus marquant et très court il est fortement recommandé aux amateurs du genre.


La guerre se termine donc début 0080  par l’effondrement de Zéon, le quasi anéantissement de la famille Zabi et la victoire dans la douleur de la Fédération.

UC 0080 : Side 6 restée neutre signe un traité avec la Fédération. Les troupes de Zeon basées en Afrique refusent de désarmer. Aiguille Delaz commence à rassembler les restes de forces spatiales de Zeon.

UC 0081 : L’héritière des Zabi âgée de moins d’un an Mineva Lao Zabi, fille de Dozle, arrive sur Axis avec sa mère et une partie des troupes restantes de Zeon. Sa mère décède peu de temps après de maladie. Anaheim Electronics commence le projet top secret de développement de nouveaux Gundam.

UC 0083 : Haman Karn devient régente de Mineva Zabi à la place de son père. Aiguille Deleaz assiste de las Anavel Gato lance l’opération Stardust Memory contre la Fédération.


+ Gundam 0083 : Stardust Memory

Trois ans après la fin de la guerre, une partie des survivants de l’armée de Zéon lancent une opération pour capturer les nouveaux Gundam de la Fédération dont un doté d’armes nucléaires. L’opération menée par l’as Anavel Gato est un succès et s’ensuit une course-poursuite destinée à faire échouer les plans de Delaz. Le protagoniste principal outre Gato est un pilote du nom de Ko Uraki qui tentera d’arrêter Zéon au commande du second Gundam. Bien entendu comme souvent dans l’univers Gundam l’opposition va dégénérer…

Les événements terribles s’y déroulant entraîneront la création de l’organisation des Titans, en marge des forces régulières, par Jamitov visant à traquer les survivants de Zéon où qu’ils soient.

La série en 12 OAV datant de 1991 est clairement une de mes préférée tous animés de mécha confondus, on est dans l’épique et le dramatique propre à un bon Gundam et la série a bien mieux vieilli que pas mal d’œuvres de l’époque.

Avis : A mon sens un des tous meilleurs animes Gundam réalisé sous forme d’OAV avec Gundam Unicorn. Peut se regarder même sans connaitre parfaitement les références et introduit la série suivante.


UC 0084 : Char Aznable intègre la Fédération Terrienne sous un faux nom.

UC 0085 : Les Titans abusent de plus en plus de leur pouvoir allant jusqu’à gazer trois millions de personnes sur une colonie pour réprimer des manifestations. L’AEUG (Anti-Earth Union Group) se crée pour lutter contre les Titans.

UC 0086 : L’astéroïde Axis commence son retour vers la zone d’influence terrestre.

UC 0087-0088 : Le conflit éclate entre l’AEUG et les Titans, conflit durant lequel les anciennes forces de Zeon basées sur Axis interviendront sur la fin.


+ Zeta Gundam

Série de 1985, Zeta Gundam reste à ce jour une des séries les plus populaires et culte de l’Universal Century. On y suit Kamille Bidan, adolescent se retrouvant mêlé au vol du prototype RX-178, conçu par ses parents , par les troupes de l’AEUG et décidant de lutter à leur côté contre l’oppression et la tyrannie des Titans.

Il retrouvera dans cette organisation de nombreux personnages issus de la première série Gundam dont Char Aznable et Amuro Ray les deux personnages principaux ou encore Bright Noa. Ce conflit connu sous le nom de Conflit de Gryps (du nom de la colonie où commence le conflit) entraînera à nouveau un flot de destruction dans l’espace et sur Terre. Cette série est globalement très intéressante car la situation est particulièrement complexe à cause des différentes factions impliquées : Fédération, Titans, AEUG et Axis (tous les joueurs de RVR savent que le bifaction c’est lassant après tout). Techniquement pour du 1985 c’est plutôt très bien, le seul reproche qu’on peut faire à la série est commun à pas mal d’autres productions de l’époque sous le format 50 épisodes…c’est loooong et pas mal d’épisodes n’apportent rien à l’histoire suivant un schéma : blabla, nouveau méchant, baston, victoire.

Avis : La meilleure série format long de l’Universal Century, néanmoins cela reste difficile d’accès, il est conseillé pour les moins courageux de se rabattre sur la version film qui résume l’histoire en 3 films.


+ Double Zeta Gundam

Série produite l’année suivante (1986) et suite directe de Zeta Gundam. Profitant de l’affaiblissement des forces de la Fédération suite aux événements de Zeta Gundam, Haman Karn pousse Néo-Zeon sur le devant de la scène en se servant de Mineva Zabi encore enfant, utilisant sa base d’Axis et tentant d’étendre sa sphère d’influence. Le héros Judeau Ashta qui tentait de voler le Zeta Gundam au départ de la série  (#lol) se révélera comme ses prédécesseur Amuro et Kamille être un newtype (évolution de l’être humain) qui mènera la Fédération à la victoire aux commande du Double Zeta Gundam.

Avis : La plus mauvaise série de l’UC pour moi, personnage ridicule, scénario en eau de boudin pour la première partie et situations totalement incohérentes. La seconde partie est nettement plus intéressante. A éviter dans un premier temps a mon avis…on est très loin de Zeta Gundam ici.


UC 0092 : La Fédération déplace sa capitale de Dakar vers Lhassa au Tibet. Char Aznable aux commandes d’une flotte de Néo Zeon prend le contrôle de la colonie Sweetwater.

UC 0093 : Conflit entre Néo-Zeon emmené cette fois par Char et la Fédération.


+ Char Contre-Attaque 

Il s’agit là du dénouement ultime de la rivalité entre Amuro et Char qui après avoir été ennemis puis alliés et aime la même femme, vont s’opposer une ultime fois lors d’un film de 2 heures produit en 1988.

Char ayant perdu foi en l’humanité actuelle souhaite provoque une émigration totale de la population terrestre vers l’espace afin d’accélérer l’apparition des fameux Newtypes, mis en lumière par son pere, plus à même de se comprendre et ainsi arrêter les conflits. Char prend rapidement l’avantage dans le début du conflit, notamment en détruisant la capitale de la Fédération à l’aide de l’astéroïde Luna 5, et négocie sa reddition contre la restitution d’Axis. Il tente alors de projeter l’astéroïde super-massif sur la Terre pour provoquer un hiver nucléaire et ainsi réaliser son plan. C’est là que les forces de Londo Bell (héritières de l’AEUG) menées par Bright Noa (encore lui) et Amuro Ray vont tout faire pour stopper Axis.

Avis : Un incontournable de tous les amateur de l’UC, ce film met fin à 14 ans de conflit pour les personnages d’Amuro Ray et Char Aznable dans un final de grande qualité.


UC 0096 : Conflit de Laplace


+ Gundam Unicorn 

Série de l’UC produite entre 2010 et 2014 en 7 OAV (et remontée sous forme de série en 2016 sous le nom Gundam Unicorn Re:0096, disponible chez Crunchyroll).

Le jeune Banagher Links étudiant à l’académie d’Anaheim Electronics va découvrir son lien avec la famille Vist, elle-même directement liée aux attentats de la colonie Laplace en UC 0001 et héritière d’un lourd secret. Il va se retrouver comme étant le seul à pouvoir piloter le Gundam Unicorn, clé de ce secret de la Fédération caché par la famille Vist depuis presque un siècle et nommé la Boite de Laplace…Au cours de son aventure il sera amené à protéger la jeune Audrey Burn qui est en fait une personne importante déjà citée auparavant dans cette chronologie ;). La quête de la boite amènera Banagher à se confronter à des anciens soldats de Zeon dont leur leader Full Frontal mais aussi aux forces de la Fédération.

Avis : Très bonne série d’OAV magnifiquement réalisés d’un point de vue visuel et sonore. Cette série reste ce qui se fait de mieux pour moi en terme de combats de méchas. Fait partie de mes immanquables de l’UC. Son principal (et seul ?) défaut est d’avoir un enjeu final assez abscons qui échappera aux spectateurs non spécialistes.


UC 0100 : La Fédération déclare la fin des conflits suite au renoncement de la République de Zeon à réclamer son autonomie, elle lance un plan de remplacement des colonies spatiales.

UC 0106 : La force militaire d’élite Crossbone Vangard est secrètement établie par le groupe financier Buch Concern.

UC 0123 : Les mobil-suits de Crossbone Vangard attaquent les colonies du groupe Frontier et capturent le ravitaillement en provenance de Jupiter. Cosmo Baylone est alors crée.


+ Gundam F91 

Produit en 1991 ce film retrace l’histoire de Seabook Arno et Cecily Fairchild durant le conflit entre Crossbone Vangard et la Fédération. Par le jeu des circonstance les deux amis se retrouverons chacun dans l’un des camp et Seebook se révélera être un pilote d’exception aux commandes du Gundam F91. Crossbone Vangard emmené par la famille Ronah essaye en fait de mettre en œuvre le même plan que les force de Néo-Zeon plus de 30 ans auparavant et finiront par échouer de la même façon.

Avis : Trop condensé et trop rapide, on a du mal à se laisser prendre par l’histoire qui peine à se développer. De bonne qualité néanmoins la série fut éclipsée par la sortie des OAV de Gundam 0083 à l’époque.


UC 0153 : Après des années d’affaiblissement, la Fédération voit le groupe de colonie Side 2 déclarer à son tour son indépendance sous le nom d’Empire Zanscare.


+ Victory Gundam

Sorti en 1993 cette série longue dépeint la longue lutte de résistance entre la Ligue Militaire et Zanscare. Plus avancé technologiquement, Zanscare occupe rapidement la plus grande partie de la Terre balayant les troupes de la Fédération et y faisant régner sa loi. En réaction un groupe de résistance voit le jour : la Ligue Militaire. Le jeune Uso Eving pris dans le conflit se retrouvera rapidement à piloter un nouveau prototype : le Victory Gundam. Le jeune garçon se battra principalement pour pouvoir sauver ses amis et se retrouvera notamment opposé au talentueux pilote de Zanscare Chronicle Asher. Victory Gundam est un des plus sombres animes de la série avec son taux de mortalité très important tout au long de l’aventure : le monde dépeint ici est un des plus noirs de la série qui n’est pourtant guère réjouissante a la base déjà.

Avis : Série sombre et (trop) longue, elle ne fait pas partie des indispensables de l’univers UC même si elle en est le dernier représentant direct dans l’ordre chronologique. Elle reste néanmoins bien meilleure pour moi que Double Zeta et pourra intéresser les fans du genre.


Ici se termine la chronologie de l’Universal Century de Gundam qui je n’en doute pas vous aura bien fait chier 😉 Ne vous inquiétez pas, je reviendrais un jour avec…la partie II : Les autres Univers mouhaha.

Publicités