La saison d’hiver est maintenant assez avancée pour que je puisse donner un avis assez tranché sur ce que je regarde et le premier mot qui me vient à l’esprit est : bof. Personnellement je trouve qu’on a un grand nombre de titres inutiles et chiants cette saison par rapport à d’autres. Au final cette saison je suis surtout des animes commencé la saison dernière dont j’ai déjà parlé dont les excellents Shigatsu Wa Kimi no Uso, Parasyte ou encore Akatsuki no Yona. Mais revenons à ceux sortis cette saison, j’ai donc retenu :

5 – Junketsu no Maria

Type : Médiéval-Fantastique

 

L’histoire se déroule sous fond de guerre de cent ans entre la France et l’Angleterre, sur une période postérieure à la mort de Jeanne d’Arc. On y suit les aventures de Maria, une sorcière vivant aux abords d’un petit village et dont la spécificité est qu’elle déteste au plus haut point la guerre et tente ainsi souvent de s’interposer par la force entre les belligérants. Sa puissance fait qu’à chacune de ses apparitions les troupes sont obligées de battre en retraite. De plus elle utilise ses serviteurs comme la succube Artémis pour influencer les commandants ennemis de manière plutôt crue et efficace la plupart du temps. Le contraste entre la prude sorcière et sa servante dépravée donne d’ailleurs lieu régulièrement à des conversations plutôt amusantes.

Le problème c’est qu’à force d’intervenir dans les affaires des hommes elle va s’attirer l’ire de l’Archange Saint-Michel qui va alors vouloir la punir.

Plutôt sympathique est bien animé, cette production des studios production IG se laisse bien regarder pour peu qu’on adhère à l’univers dépeint ici ce qui ne sera pas le cas de tout le monde (bouh les méchants anges). L’anime qui est une adaptation d’un manga paru en trois volumes est actuellement diffusé chez Anime Digital Network en France.

4 – Soukyuu no Fafner : Dead Agressor – Exodus.

Type : Mécha-SF

Retrouver Soukyuu no Fafner cette saison est un peu une surprise dans la mesure où il s’agit d’une suite…et que la première saison remonte à 2004. Autant le dire tout de suite si vous compter regarder Exodus, il est quasi nécessaire de regarder la première série et le film Heaven and Earth de 2010.

Sur une petite île isolée du Japon, la vie semble se dérouler tranquillement alors qu’en dehors du camouflage qui occulte l’île, l’humanité livre un combat désespéré contre un envahisseur inconnu qu’ils ont nommés Festum. Les Festums sont des êtres quasi-invincibles et multiformes de taille géante et leur puissance les ont rendu maitre d’une grande partie de la Terre. Finalement un jour l’un des Festums parvient à trouver et attaquer la petite île…mais celle-ci n’est pas aussi paisible qu’il semble et alors que la population évacue vers les abris, un véritable arsenal de guerre se déploie pour repousser l’envahisseur. Néanmoins le seul moyen de parvenir à vaincre les créatures de manière certaine est de recourir aux Fafner, sorte de méchas particulier que peuvent seulement piloter les enfants de l’île à cause des modifications génétiques qui leur ont été imposé par le passé. On va alors suivre la vie de l’île et notamment celle des enfants de l’île au travers de leurs combats et de leurs sacrifice pour protéger leurs amis et leur famille. L’univers assez mystérieux à la manière d’un Evangelion ou d’un Raxephon est globalement très triste avec de nombreuses morts dans la première saison qui se termine sur le succès d’une offensive majeure des forces de l’île contre leur adversaire.

Néanmoins rien n’est alors terminé puisque deux ans plus tard les Festums attaquent toujours l’humanité comme décrit dans Heaven and Earth, l’histoire d’Exodus se situe alors environ si mois après le film et alors qu’une nouvelle génération de pilotes de Fafner commence à prendre ses marques pour défendre l’île on assiste aux progrès des scientifiques dans leur compréhension de leur adversaire et de ses éventuelles motivations.

Je n’ai aucune idée d’où va vouloir nous emmener cette nouvelle série mais je la conseille aux fans du genre car j’avais beaucoup apprécié la première série, que la réalisation est toujours soignée et que la bande son l’est tout autant (l’OST de la première saison était vraiment magnifique).

L’anime est toujours produit par le studio Xebec mais n’est pas actuellement diffusé en France.

3 – Death Parade

Type : Fantastique

 

C’est ma bonne surprise de la saison :

Aorès leur mort, les être humains sont envoyés aux enfers ou au paradis. Dans certains cas ils ont besoin d’être jugés, et le Quindecim, un bar, juge justement des couples de défunts. Pour se faire, et afin de faire ressortir le plus profond de leur âme, le barman Decim les oblige à jouer à un jeu en utilisant comme mise leur propre vie. Afin de garder l’enjeu crédible les morts ne se souviennent pas qu’ils le sont jusqu’à la fin du jeu… On va alors assister au jeu, au passé des victimes, à la raison de leur mort et à leur jugement. Pour l’instant chaque cas est très différent et aucun personnage ne laisse indifférent. Une série plutôt divertissante mais qui amène à se poser des questions sur l’âme humaine au travers d’une mise en scène originale signée Madhouse.

Je conseillerais à tout le monde de se faire une idée sur le premier épisode, il se suffit à lui-même et donnera ou pas l’envie de poursuivre. La série est actuellement diffusée sur Anime Digital Network en France.

2 – Durarara x2

Type : Fantastique-Contemporain

 

Adaptation d’un Light Novel populaire, Durarara dépeint le quotidien des habitants un peu particulier du quartier d’Ikebukuro dans la banlieue de Tokyo. Alors que les gens paraissent tous « normaux » au premier abord, on découvre au travers de leurs histoires croisées qu’ils ont tous des histoires assez atypiques : chefs de gangs, monstre du folklore irlandais, épée maudite, force prodigieuse, savant fou et autre vil manipulateur. On suit l’évolution de tout ce petit monde comme on regarde une cocotte minute monter en température sur le feu jusqu’à ce que ça vire au grand n’importe quoi (hé man y a un grand black qui vend des sushis russes à Tokyo et un autre qui lance des distributeurs de boisson pendant qu’un motard roule sur les murs, non mais allo quoi comme dirait l’autre conne). La première saison était orientée au final autour du fait que dans la ville on retrouvait trois grandes forces de mobilisations : les Yellow Scarves, les Dollars et les serviteurs de Saika, et que les leaders de ces trois forces n’étaient autres que les trois personnages principaux qui se trouvaient être amis et ignoraient chacun la position des autres.

Dans la saison deux l’histoire continue avec toujours plus de personnages ce qui pourra déstabiliser pas mal de monde au final, et pour le moment on est dans la continuité de la première saison avec un travail soigné et très divertissant au final. Là encore comme pour Soukyuu no Fafner et Aldnoah Zero, il est à mon sens nécessaire d’avoir vu la saison précédente sous peine de ne rien comprendre. L’anime est actuellement produit par Brains Base (jamais entendu parler) et actuellement diffusé en France chez Wakanim.

1 – Aldnoah Zero s2

Type : Mecha/SF

 

Après la saison 1 rythmée et haletante de l’été 2014 qui avait rencontré un grand succès et la saison de césure marquée par les studios Troyca et A-1, elle est de retour. La saison 1 s’était arrêtée brusquement lors de l’assaut avorté des forces de Vers du comte Cruhteo sur le QG de la fédération terrienne. Lors de cette bataille le comte trouva la mort, et le statut de plusieurs personnages était incertain comme celui de la princesse Asseylum, du pilote terrien Kaizuka Inaho et du comte manipulateur Saazbaum. La saison 2 reprend quelques temps après la saison 1, la guerre fait toujours rage et la princesse Asseylum de retour sur Vers milite maintenant pour la conquête de la Terre par les forces martiennes portées par la puissante technologie de l’Aldnoah. Néanmoins les victoires d’Inaho et la présence du puissant vaisseau de combat Deucalion permet aux terriens de résister de façon plus efficace que par le passé, et le retour d’Inaho au front ne va en rien améliorer les résultats de Vers…à moins que l’étoile montante de leurs forces le chevalier Slaine Troyard aux commandes du mécha Tharsis ne précipite l’issue de la guerre : mais quel est son objectif véritable ?

Toujours parfaitement réalisée et rythmée, cette seconde partie est un réel plaisir pour tous les amateurs du genre même si l’effet de surprise de la première saison s’étant estompée on pourrait éventuellement la trouver légèrement plus prévisible que la première saison pour l’instant (et c’est histoire de dire quelque chose de moins positif parce que ça déchire quand même).

La série est toujours diffusée en France sur Crunchyroll.

Publicités