Pour les vacances j’avais envie de parler d’animes se déroulant au sein d’un même univers au fil des années. J’aurais par exemple pu parler des 35 années de Gundam (pas le temps en ce moment) ou des 110 OAV de Ginga Eyuu Densetsu ( trop confidentiel). J’ai donc préferé commencer par une série mecha-SF bien connue des amateur du genre et qui est bien particulière dans sa catégorie : Macross.

La saga débutée en 1982 par Shôji Kawamori ( connu aussi pour Aquarion, AKB0048 ou pour avoir réalisé le désign de mécha de plusieurs dizaines d’animes) repose sur plusieurs standards au fil du temps :
– Un univers SF de type space-opéra
– Des méchas transformables à échelle réaliste nommées Valkyries
– La présence centrale de la musique et du chant
– La présence d’un triangle amoureux

Par la suite je traiterais principalement des séries, OAV et films en laissant de côté les diverses adaptations en jeu, romans et autres dramas. Je vais d’ailleurs parler des différents animes dans leur ordre chronologique à l’intérieur de l’univers et non leur ordre chronologique de production.


2008 : Macross Zero

(produit en 2002 pour les 20 ans de Macross par Kawamori et Satelight, format : 5 OAV)

Si bon nombre d’événement antérieur à Macross Zéro ont pu être raconté via divers moyens au fil des années afin d’étoffer l’univers Macross et son origine, cette série courte est la première chronologiquement portée sous forme d’anime. L’action se déroule en effet un an avant la série originale de la saga et sert en quelque sorte de préquelle.
En 1999, un vaisseau extraterrestre de 1200 mètres de long s’écrase dans le Pacifique à la stupeur générale. L’humanité comprend alors en examinant le vaisseau à quel point son retard technologique est grand et au vu des dimensions du vaisseau que la race extraterrestre l’utilisant est bien plus grande et plus puissante qu’elle physiquement. Devant la menace l’humanité décide alors de s’unir en créant le gouvernement des nations unies afin de se doter d’une puissance suffisante pour repousser un éventuel agresseur en utilisant les technologies acquises sur le vaisseau extraterrestre. Ce mouvement d’unification est rejeté néanmoins par de nombreux pays et la Terre s’enfonce durant plusieurs d’années dans la Guerre d’Unification.
Macross Zéro se déroule vers la fin de cette guerre d’unification, après de lourdes pertes l’armée des nations unies continue d’envoyer de jeunes pilotes au combat et Shin Kudo en fait partie aux commandes de son chasseur F14Kai. Il est alors attaqué au-dessus de Pacifique par un chasseur transformable des forces anti-unification et fini par se crasher sur l’île de Mayan habité par des autochtones pacifiques. Il va alors faire la rencontre de la pretresse de l’île Sara Nome et de sa jeune sœur Mao Nome. Malgré les efforts de la première, la présence d’un artéfact alien datant de la période de la Protoculture (civilisation antique de la galaxie aujourd’hui disparue depuis presque 500 000 ans) va apporter la guerre dans ce secteur de l’océan. Shin combattra lors es forces ennemies à l’aide du tout nouveau VF-0 considéré comme la première Valkyrie de l’armée des nations unies.

La série est d’une excellente facture technique aussi bien au niveau des combats, du design et de la musique. Bien qu’un peu courte cette série d’OAV constitue une préquelle plus que sympathique à la série originelle même si elle peut être parfois un peu complexe à saisir à cause de certaines références à la série.


2009-2012 : Macross

(Super Dimensional Fortress Macross, 36 épisode, écrit par Shoji Kawamori et produit en 1982/84 par le studio Nue)

En 2009 la reconstruction d’un vaisseau massif base sur le vaisseau extraterrestre crashé dans le pacifique Sud est terminé, avec ses 1200m et ses 18 000 000 de tonnes et pouvant embarquer 80 000 personnes il est immatriculé en tant que SDF-1 (Super Dimension Fortress). Avec les tous nouveau chasseur Valkyries VF-1 dérivées du VF-0 cité au-dessus, il constituent le fer de lance de la nouvelle armée des nations unies. A l’occasion de l’inauguration le jeune civil Hikaru Ichijyo est invité à visiter la base par Roy Fokker, pilote d’élite de l’UN déjà présenté dans Macross Zero. C’est alors qu’un vaisseau Zentradi, race alien de grande taille, fait irruption dans le système solaire. Ce vaisseau identifie alors le Macross comme étant un ennemi, celui-ci entre d’ailleurs automatiquement en mode combat et fait feu automatiquement sur le nouvel arrivant et ce indépendamment de la volonté de l’équipage. Les forces aliens restantes engagent le combat avec les chasseurs de l’armée et Hikaru se retrouve aux commandes d’un VF-1. Il rencontre à ce moment là la jeune Lynn Minmay et tous les deux se retrouvent transporté à proximité de Pluton avec tous les habitants de la base et l’équipage du Macross suite à un dysfonctionnement du système de saut spatial du vaisseau.
L’histoire va alors raconter le déroulement de la guerre entre l’humanité et les Zentradis, l’evolution sera bien entendue centrée sur l’évolution des relations entre Hikaru le pilote et Lynn qui deviendra progressivement la fée galactique mais aussi de l’officier de pont Misa Hayase qui viendra former le troisième sommet du triangle. D’autre personnages important seront aussi devellopé au cours de l’histoire notamment Maximilien Genius, coéquipier d’Hikaru, génie du pilotage et Milia Fallyna une pilote d’élite de l’armée Zentradie.

Il est important de noter que la série a été aussi compilée sur la forme d’un film : Macross Do You Remember Love. La série originelle de Macross reste encore aujourd’hui un grand classique du genre avec une technique qui reste appréciable (surtout pour le film) en comparaison de réalisations de l’époque. Les combats sont nombreux, le contexte global est sombre et les personnages sont attachants d’autant plus que les situations ne tendent pas toujours à se finir de manière classique.


2040 : Macross Plus

( 4 OAV ou 1 Film, produit en 1995 par le studio Nue et réalisé conjointement par Shoji Kawamori et Shinichiro Watanabe)

Isamu Alva Dyson est un pilote d’élite de la flotte des nations unies mais aussi une vraie tête brulée. Il est alors décidé qu’il devienne pilote de test pour les nouvelles Valkyries de l’armée et il est ainsi muté sur la planète de son enfance : Eden. Il est alors mis en concurrence avec son ami d’enfance avec qui il est en froid : Guld Goa Bowman…Et là paf ils recroisent (comme par hasard) le troisième membre de leur bande de jeunesse, la très canon Myung Fan Long, productrice de la star actuelle de la chanson : Sharon Apple, qui n’est en fait qu’une star virtuelle (c’est un peu la Miku du futur). Au programme, rancœur, jalousie et rébellion des machines.
Si je semble être un peu ironique dans mon synopsis c’est juste qu’on retrouve pas mal de cliché mais ce n’est pas péjoratif du tout à la série courte qui se trouve être au final assez dynamique et intéressante. La réalisation est au niveau et la présence au staff en plus de Kawamori, de Watanabe (connu notamment pour son Cow Boy Bee-Bop) et de Yoko Kanno à la musique n’y est probablement pas étrangère.



2045-2046 : Macross Seven

( 49 episodes , réalisé par Tetsuoa Amino sur le scénario de Kawamori et produit en 1994 par Ashi Productions)

Suite à la guerre initiale contre les Zentradi narrée dans Macross, la Terre ravagée ne peut plus subvenir aux besoin de l’humainté. L’humanité lance alors des flottes de colonisation à travers la galaxie pour y trouver de nouvelles terres. On suit ici la vie de la 37ème flotte d’émigration partie sept ans plus tôt de la Terre avec le New Macross Seven comme navire amiral. Se dirigeant vers le centre de la Voie Lactée, la flotte passe près du système Varauta où ils sont alors attaqué par d’autre Valkyries et autres amures Zentradies. Comme dans Macross, l’utilisation de la musique semble déstabiliser leur adversaires et on va suivre au travers de l’anime la vie de la flotte coloniale durant les attaques répétées de leurs ennemis direct et de ceux qui les manipulent…Orignalité de la série, le chanteur principal de cet anime est un homme : Nekki Basara accompagné par son groupe les Fire Bomber. Un autre personnage principal n’est autre que Mylène Jenius la basssite du groupe qui n’est autre que la septième fille de Maximilien Génius ici commandant de la flotte et de Milia Fallyna ici maire de la cité principale de la flotte. Le fait de retrouver ici deux personnages de la série originelle est d’ailleurs assez drôle d’autant que leur relation est assez particulière.

Il y aurait pas mal de choses à raconteur sur Macross Seven mais autant le dire tout de suite s’il y a bien une série à ne réserver qu’aux fans de l’univers c’est celle-là. C’est peut-être à cause du chanteur masculin et complètement malade dans sa tête ? Du style musical vieillot ? J’ai relativement peu accroché aux perso et l’histoire tend à trainer en longueur à mon sens.
A noter que faisant suite à la série il existe une série de 4 OAV : Macross 7 Dynamite et un film de 30min : Macross 7: Ginga ga Ore wo Yondeiru!


2059 : Macross Frontier

(25 épisodes, produit par Satelight en 2008/2009 et réalisé par Kawamori et Kikuchi. On retrouve à nouveau Yoko Kanno à la musique)

Probablement la série la plus connue de toutes celle listées, c’est d’ailleurs la première que j’ai vue et une série que je prends toujours plaisir à revoir encore aujourd’hui.
Dans cette série on suit cette fois la 25ème flotte coloniale dans son avancée à travers la galaxie, son nom :  Frontier. La série commence lors de la visite de la star musicale galactique de cette période Sheryl Nome (rôle qui a notamment lancé la carrière musicale de sa doubleuse May’n)

Dans le vaisseau-colonie, une jeune fille du nom de Ranka se trouve être une fan inconditionnelle de la star et la troisième pièce du puzzle se trouvera être Saotome Alto un élève pilote de la colonie. Le problème c’est que l’arrivée de Sheryl va coïncider avec l’attaque de la colonie par une nouvelle espèce alien insectoïde : les Vajras. Lors de leur première attaque ils parviendront même à infiltrer le cœur de la colonie grâce à l’effet de surprise. On suivra alors le combat entre les forces Vajras et les forces de la milice privé du SMS disposant d’un matériel plus élaboré que celui de l’armée régulière du NUNS. Dans le même temps la jeune Ranka va progressivement accéder au rang d’idole de la colonie à la façon de Lynn Minmay en son temps, concurrençant puis occultant directement Sheryl.
Macross Frontier est une excellente série à mes yeux, bien réalisée, la trame s’avère plus complexe qu’au premier abord, la rivalité entre les deux chanteuses est une première dans la série et rend les personnages attachants. On peut par contre reprocher au héros d’être un peu chiant mais rien de bien méchant et plusieurs personnages secondaires sont vraiment sympathiques. On note toutefois une divergence entre la série et les films, personnellement je préfère la série d’origine.


2067 : Macross Delta

( 26 épisodes, produit par Satelight en 2016, réalisé par Kawamori et Yasuda)

La dernière des séries en date, dont j’ai eu l’occasion d’abondamment parler tout du long de l’année 2016 au travers de divers articles et reviews puisqu’il s’agit d’une des séries qui m’a fait le plus vibré durant cette même année.

Cette fois, point de flotte de colonisation perdue dans l’espace,  en effet tout l’intrigue se déroule dans un secteur déjà en grande partie colonisé : le cluster galactique Brisingr. C’est sur une de ces planètes, en l’occurrence Al-Sahal que nos deux principaux protagonistes : Hayate Immelman et Freyja Wion vont se croiser fortuitement. Lui vit au jour le jour, elle rêve de rejoindre le groupe d’idols galactique Walkure qui lutte à sa façon contre un mal mystérieux qui ronge le secteur : le syndrome Var. Les personnes infectées par cette maladie deviennent subitement enragées et dangereuses ce qui crée régulièrement des troubles. Les deux se retrouvent pris dans des combats sur la planète où Hayate peut montrer ses compétences en pilotage de Valkyrie pendant que Freyja se fait remarquer par le pouvoir latent de sa voix.

Il vont bientôt se retrouver à nouveau sur Ragna, le centre névralgique du Cluster et alors que Hayate entre dans l’escadron de combat Delta dont la mission est de protéger le groupe d’idol, la jeune femme de Windermere intègre quant à elle le groupe dont elle rêvait. Alors que Hayate suit l’instruction sévère de Mirage Jenius, petit-fille de Maximilien et Millia Jenius de Macross et Macross 7 et nièce de Mylène, la guerre éclate entre les Nations-Unies et le royaume de WIndermere, terre natale de Freyja.

S’ensuit un conflit de grande ampleur entre les deux forces, conflit rempli de combats épiques, de trahisons, de révélations et de musiques cools. Si la série comporte pas mal de petits défauts, elle reste au final plaisante, l’OST est inégale mais les chansons sont globalement vraiment bien, les combats sont de bonne facture à défaut d’être sensationnels et ce titre s’intègre au final très bien dans la trame global de cet univers en y ajoutant sa touche personnelle.

Il y a peu de temps l’annonce a été faite qu’une nouvelle série TV Macross verrait le jour dès 2018 ce qui fera le délais le plus court entre deux séries régulière pour cette franchise qui habituellement sait se faire attendre.


2090 Macross II

(Six OAV 1992)

Honnêtement je n’ai jamais regardé ces OAV qui sont globalement assez éloigné de la trame principal donc je n’en parlerais pas.

Bonus Mechaphile :

Voici un mécha particulièrement bourrin récurent dans la série :

Et sinon vous pouvez aussi retrouver mes chansons favorite de la franchise ici !

Publicités